2018

Stéphane Berthet rejoint le rectorat de l’Université de Genève

Nommé vice-recteur, Stéphane Berthet prendra ses fonctions le 1er novembre 2018. Actuellement secrétaire général de l’UNIGE, il est le premier membre du corps administratif et technique à rejoindre le rectorat.

 

Stephane_Berthet_BandeauWeb.jpg

Détenteur d’un doctorat en astrophysique et astronomie obtenu à l’UNIGE en 1991, Stéphane Berthet a œuvré pendant 11 ans à la mise en œuvre de la politique suisse de la recherche. Il a rejoint l'UNIGE en 2003, en tant que secrétaire général. (UNIGE / Jacques Erard)

 

Stéphane Berthet, secrétaire général de l’Université de Genève (UNIGE), a été nommé vice-recteur de l’UNIGE par le recteur Yves Flückiger. Il prendra ses fonctions le 1er novembre 2018. En charge des affaires internationales et des liens interinstitutionnels de l’UNIGE, il continuera ainsi à mettre ses compétences au service de l’institution qu’il a rejointe en 2003.

Témoin de l’importance stratégique que l’institution accorde au dialogue et à la collaboration entre ses différents corps, Stéphane Berthet est le premier membre du personnel administratif et technique à rejoindre le rectorat de l’UNIGE. «C’est une première pour l’UNIGE, dont je souhaite qu’elle s’inscrive dans la durée. C’est une façon de mobiliser les énergies et d’intégrer de nouvelles compétences métier», souligne Yves Flückiger, recteur de l’UNIGE. «L’arrivée d’un membre du personnel administratif et technique au sein du rectorat correspond à une volonté profonde de l’institution, elle reflète la réflexion que nous menons sur la gouvernance de l’Université.»

 

Les affaires internationales, une clé de l’attractivité

Le dicastère des affaires internationales qui échoit à Stéphane Berthet recouvre aussi bien les relations entre les organisations internationales et le monde académique, élément clé de l’attractivité de Genève et de ses institutions notamment au travers du Geneva Science Policy Interface, que les accords signés par l’UNIGE avec des partenaires étrangers sur tous les continents. La mobilité internationale des étudiants et du corps enseignant est un autre enjeu stratégique pour l’UNIGE, classée 59e dans le ranking de Shanghai et figurant dans le top 1% des meilleures universités au monde. Ces classements sont garants de son attractivité auprès des chercheurs comme des étudiants, un atout qui doit être préservé et développé.

En plus des affaires interinstitutionnelles, Stéphane Berthet sera également en charge des relations avec les différents réseaux dont l’UNIGE fait partie, tant en Suisse avec notamment Swissuniversities ou la Conférence universitaire de Suisse occidentale (CUSO), qu’à l’étranger avec la League of European Research Universities (LERU) qui regroupe les meilleures universités de recherche du continent ou l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF).

Détenteur d’un doctorat en astrophysique et astronomie obtenu à l’UNIGE en 1991, Stéphane Berthet a œuvré pendant 11 ans à la mise en œuvre de la politique suisse de la recherche, notamment dans le domaine spatial. Au sein du secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), il était en charge de représenter la Suisse dans de nombreuses institutions de recherche internationales, telles que l’Agence spatiale européenne (ESA), l’Observatoire Européen Austral (ESO) ou Euratom. Il a rejoint l’UNIGE en 2003 en qualité de secrétaire général, poste où il sera remplacé par Didier Raboud, actuellement secrétaire général adjoint.

 

Remerciements à Denis Hochstrasser

Denis Hochstrasser, vice-Recteur de l’UNIGE depuis 2013, quittera le rectorat le 31 octobre suite à son départ à la retraite. Denis Hochstrasser a été également chef du département de médecine génétique et de laboratoire des Hôpitaux Universitaires de Genève, et professeur ordinaire à la Faculté de médecine et à la Faculté des sciences. Il a été l’un des fondateurs de l’Institut suisse de bioinformatique, du Centre suisse de toxicologie humaine appliquée ou de la Fondation Biobank Suisse, et participé à la réalisation du Campus Biotech. Ses recherches ont porté notamment sur le développement de la protéomique et la découverte de biomarqueurs cliniques. L’UNIGE lui est reconnaissante de l’énorme travail qu’il a accompli tout au long de sa carrière, de son apport à la recherche universitaire et de l’enthousiasme que sa personnalité rayonnante a su insuffler auprès de ses étudiants, ses collègues et au sein du rectorat.

 

9 octobre 2018
  2018