CAS Justice juvénile 2020

Ce CAS vise à former les professionnels travaillant dans le système de la justice juvénile à repenser et mettre en place une justice juvénile fondée sur une approche restauratrice et réparatrice.

Informations

Période

février 2020 - janvier 2021
10 Crédits ECTS
40 Heures enseignement en ligne
55-60 heures par module. La formation est dispensée en espagnol

Format

A distance

Renseignements

Inscriptions

Délai d'inscription

1 janvier 2020

Finance d'inscription:

CHF 1200.- 
Une facture est envoyée avec la lettre de confirmation d’admission.
Sur demande, il est possible de payer les frais d’inscription au CAS en plusieurs fois (maximum 4 versements).

Objectifs

  • Former des professionnels à la compréhension et à la mise en place d’une justice juvénile fondée sur une approche restauratrice et réparatrice
  • Connaître les différents outils et méthodes d’intervention centrée sur les droits de l’enfant
  • Développer des projets et interventions auprès d’enfants en conflit ou en contact avec la loi tout en respectant les droits de l’enfant

Public

Professionnel engagé auprès d’enfants et d’adolescents en conflit ou en contact avec la loi: policier, procureur, juge, avocat, personnel des institutions publiques et pénitentiaires, éducateur, psychologue, médecin (pédiatre, pédopsychiatre, etc.), criminologue, professionnel de la migration, acteur d’organisation non gouvernementale et d’organisation internationale, chercheur, etc.

Compétences visées

  • Connaître les notions fondamentales de la justice juvénile (en particulier la justice restauratrice), en analysant les cadres juridiques nationaux, régionaux et internationaux et en prenant en compte le contexte social et criminologique actuel à l’échelle nationale, régionale et internationale
  • Analyser, évaluer et identifier les principales thématiques de la justice juvénile, les facteurs de risques et de protection des droits des enfants
  • Connaître et pouvoir mettre en oeuvre différentes méthodologies d’intervention
  • Identifier les normes, les principes et les valeurs de la justice juvénile restauratrice et les introduire dans leur pratique professionnelle
  • Mener une réflexion critique et concevoir des projets et des interventions de prévention et de promotion de la justice restauratrice
  • Développer des stratégies de communication, négociation et collaboration avec les différents acteurs des droits de l’enfant et autres organismes sur le terrain
  • Développer un réseau d’experts en justice juvénile et approche restauratrice au sein des institutions s’occupant d’enfants et d’adolescents en conflit et en contact avec la loi

Programme

5 modules:

  • Justice juvénile et approche restauratrice
  • Les sujets de la justice juvénile
  • Procédures et professionnels spécialisés en justice juvénile
  • Exécution des mesures par l'approche restauratrice
  • Travail de fin d'études

Direction

Prof. Philip JAFFÉ, Centre Interfacultaire en Droits de l'Enfant (CIDE), Université de Genève

Dr. Jean ZERMATTEN, Centre Interfacultaire en Droits de l'Enfant (CIDE), Université de Genève

M. Yann COLLIOU, Fondation Terre des hommes – aide à l'enfance (Tdh)

Coordination

Jenni CADOLA, Centre Interfacultaire en Droits de l'Enfant, Université de Genève

Partenariat

Institut international des droits de l’enfant • Fondation Terre des hommes - aide à l'enfance

Conditions d'admission

  • Maîtrise universitaire ou baccalauréat universitaire de l’Université de Genève, d’un Master ou d’un Bachelor d’une Haute Ecole Suisse ou délivré par une Université reconnue par l’Université de Genève
  • Faire état d’une expérience professionnelle pertinente de deux ans dans le domaine de la formation
  • Une excellente maîtrise écrite et orale de l’espagnol et si possible d’une autre langue, en particulier le français ou l’anglais
  • Les dossiers de candidature sont évalués par le Comité directeur qui se réserve le droit d’accepter des candidatures de personnes n’ayant pas le titre universitaire. Le candidat doit alors démontrer des compétences professionnelles dans le domaine de la formation et de son aptitude à suivre le programme

Collaboration

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d'un masculin et d'un féminin.