Enseignement secondaire

GUIDE DE L'ÉTUDIANT-E 2019

Les domaines de compétences de la formation

 

Les objectifs d’une formation professionnelle se déclinent en termes de compétences à acquérir.

S’inspirant des nombreux référentiels de compétences pour les enseignant·e·s, les concepteurs et conceptrices de la Forensec ont élaboré une proposition structurée hiérarchiquement, en raison des contraintes de la profession et des multiples facettes qu’elle comprend.

Le schéma ci-dessous illustre les différentes composantes que vise la formation.

 objectifs forensec.jpg

L'acte d’enseigner (domaine 1), au centre, est abordé dans son contexte social et scolaire (domaine 2).

La formation aborde également les valeurs éducatives (domaine 4) qui fondent l’enseignement et contribuent à la construction d’une identité professionnelle en tant qu’enseignant·e (domaine 4).

L'ACTE D'ENSEIGNER (domaine 1)

Grâce à la maîtrise de sa·ses discipline·s d'enseignement, en lien avec leur évolution et la recherche, l’étudiant·e est progressivement apte à :

  • transposer ses propres connaissances et ses savoir-faire dans des situations favorisant chez les élèves un apprentissage actif et progressivement autonome ;
  • évaluer la progression des élèves et finalement leurs capacités, leurs prestations et leurs connaissances ;
  • utiliser différents supports d'enseignement (livres, documentaires, informatique, moyens audio-visuels) ;
  • favoriser une réelle mixité entre filles et garçons et permettre des apprentissages communs qui s’émancipent de la division socio-sexuée des savoirs.

Les compétences fondamentales à construire durant la formation professionnelle initiale sont :

    • se situer en tant qu’expert·e de sa discipline d’enseignement, exerçant un rapport critique à son égard, connaissant son histoire, ses méthodes, ses moyens d’enseignement, ses plans d’études et la progression prévue des élèves ;
    • transmettre et permettre aux élèves de construire des connaissances solides, notamment dans le but de leur donner accès à d’autres formations ;
    • gérer un groupe-classe en tenant compte de sa dynamique et des différences entre les élèves, dans le but de garantir des apprentissages dans un contexte favorable à toutes et à tous ;
    • savoir évaluer l’impact d’un outil impliquant médias, images et technologies de l’information et de la communication (MITIC) sur l’apprentissage des élèves, connaître et traiter les questions et démarches pédagogiques spécifiques que l’usage de cet outil soulève et savoir mesurer, de manière critique, son réel apport pédagogique.
LE CONTEXTE SOCIAL ET SCOLAIRE (domaine 2) 

L’étudiant·e est progressivement apte à :

  • participer au travail mené avec les élèves dans le choix de leur orientation scolaire et professionnelle, en particulier en leur permettant d’élargir leurs choix au-delà des stéréotypes sexués ;
  • développer ses capacités relationnelles avec les élèves, les collègues, l'autorité scolaire et les parents ;
  • développer son aptitude à travailler en équipe, à coopérer et à s'intégrer dans des projets innovants ;
  • coopérer avec l’équipe médico-psycho-sociale, doyen·ne, maître de classe, responsable du groupe-classe, parents, en vue de favoriser l'acquisition des connaissances attendues et l'atteinte des objectifs éducatifs fixés.

Les compétences fondamentales à construire durant la formation professionnelle initiale sont :

    • établir des relations éducatives avec les élèves, individuellement et collectivement, dans les différentes situations de la vie scolaire, en tenant compte de la spécificité de l’apprenant adolescent;
    • collaborer avec les collègues de l’école, que ce soit au sein du groupe de discipline, dans l’équipe des enseignants d’un groupe-classe ou avec la direction de l’établissement;
    • respecter le cahier des charges fixé par l'autorité scolaire en faisant preuve d'autonomie, de responsabilité et de discernement;
    • s’assurer de l’adéquation des sources utilisées en situation d’apprentissage et faire progressivement de la prévention concernant internet et les données personnelles.
IDENTITÉ ET DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNELS (domaine 3)

L’étudiant·e est progressivement apte à :

  • analyser et infléchir son action professionnelle, en fonction de l'expérience acquise en formation, ceci en évaluant son propre fonctionnement, afin de planifier sa propre formation continue et son développement professionnel ;
  • s’approprier les savoirs constitutifs de la profession enseignante et construire sa propre identité professionnelle.

Les compétences fondamentales à construire durant la formation professionnelle initiale sont:

    • analyser et évaluer sa propre pratique avec des outils mis à disposition par la recherche et les différentes théories de l’éducation et de l’enseignement, afin de prendre de la distance et de modifier, le cas échéant, sa manière de concevoir sa pratique ;
    • s’engager dans une démarche de développement professionnel et de perfectionnement continu sur la base des observations réalisées sur le terrain et d’apports théoriques ;
    • appuyer sur les référentiels en vigueur pour une autoévaluation régulière et une mise à jour de ses acquis et besoins.
LES FONDEMENTS DU SYSTÈME ÉDUCATIF (Domaine 4)

L’étudiant·e est progressivement apte à :

  • assumer, dans l’enseignement de sa propre discipline, la dimension éducative de l’école publique au même titre que les autres disciplines, à savoir, comme l’indique notamment l’article 10, al. 1 let. e) de la Loi sur l’Instruction publique ( LIP ), «rendre chaque élève progressivement conscient de son appartenance au monde qui l’entoure, en éveillant en lui le respect d’autrui, la tolérance à la différence, l’esprit de solidarité et de coopération et l’attachement aux objectifs du développement durable» ;
  • respecter l’intégrité et le développement des élèves en incluant dans toutes ses actions professionnelles une perspective éthique ;
  • prendre en compte la diversité des élèves en termes d’origine socio-économique, de sexe et de culture, les accueillir avec bienveillance et sans discrimination.

Les compétences fondamentales à construire durant la formation professionnelle initiale sont:

    • agir de façon éthique et responsable dans l’exercice de ses fonctions et dans l’esprit de la Loi sur l’Instruction publique (LIP), en respectant les valeurs défendues par celle-ci;
    • communiquer clairement et correctement à l’oral et à l’écrit, dans les divers contextes liés à la profession enseignante;
    • intégrer la formation aux MITIC dans le contexte d’une pédagogie de l’éducation aux médias ; ce qui implique, en particulier, de réfléchir à la place de l’école dans une société des médias.

Les trois cursus proposés dans le cadre de la Forensec articulent étroitement pratique, formation et recherche, en combinant stages sur le terrain et autres processus de professionnalisation et de développement professionnel. Un travail de réflexion et d’analyse de pratiques scolaires est mené dans l’ensemble des séminaires et ateliers, notamment dans les ateliers consacrés à l’organisation du travail en classe.

MASE disciplinaire

Maîtrise universitaire disciplinaire en enseignement secondaire. Formation diplômante habilitant à enseigner une discipline scolaire qui se déroule sur deux années de formation  (94 crédits ECTS).

PRÉREQUIS ACADÉMIQUES POUR ÊTRE ADMIS DANS LA FORMATION:

Master dans une discipline enseignable et 120 crédits MA et BA dans la discipline de formation.

STRUCTURE DE LA FORMATION:

  • Didactique et épistémologie de la discipline scolaire
  • Dimensions transversales de la profession (sciences de l'éducation)
  • Dimensions pratiques (1 stage en responsabilité annuel en première année de formation et un stage en responsabilité ou en accompagnement annuel en deuxième année de formation dans un établissement public genevois. Les stages sont attribués par le DIP.)
 MASE bi-disciplinaire

Maîtrise universitaire bi-disciplinaire en enseignement secondaire. Formation diplômante habilitant à enseigner deux disciplines scolaires qui se déroule sur deux années de formation  (116 crédits ECTS).

PRÉREQUIS ACADÉMIQUES POUR ÊTRE ADMIS DANS LA FORMATION:

Master dans une discipline enseignable, 120 crédits MA et BA dans la 1ère discipline de formation et 90 crédits dans la 2ème discipline de formation.

STRUCTURE DE LA FORMATION:

  • Didactique et épistémologie des deux disciplines scolaires
  • Dimensions transversales de la profession (sciences de l'éducation)
  • Dimensions pratiques (1 stage en responsabilité annuel dans la 1ère discipline de formation et 1 stage en responsabilité ou en accompagnement dans la 2ème discipline de formation en première année de formation et un stage en responsabilité ou en accompagnement annuel dans la 1ère discipline de formation et 1 stage en responsabilité ou en accompagnement dans la 2ème discipline de formation en deuxième année de formation dans un établissement public genevois. Les stages sont attribués par le DIP)
 CSDS

Certificat de spécialisation en didactique d’une discipline supplémentaire d’enseignement. Formation certifiante se déroulant en principe sur une année (30 crédits ECTS).

PRÉREQUIS ACADÉMIQUES POUR ÊTRE ADMIS DANS LA FORMATION:

MASE ou titre jugé équivalent et 90 crédits dans la  discipline de formation.

STRUCTURE DE LA FORMATION:

  • Didactique et épistémologie de la discipline scolaire
  • Dimensions pratiques (1 stage en responsabilité annuel de minimum 6 périodes dans un établissement public genevois, les heures de stage doivent être trouvées par l'étudiant·e. Un stage en accompagnement de 90h attribué par le DIP.)

Le dispositif de formation pour l’enseignement dans le secondaire met l’accent sur l’articulation entre théorie et pratique, tant dans les enseignements de l’Université que dans les activités enseignantes au sein des établissements du secondaire I et II. Le but visé par ce dispositif de formation est de permettre aux étudiants d’acquérir les outils adéquats et pertinents pour entrer dans la profession enseignante et de construire ou consolider leurs compétences professionnelles, tant par l’observation de l’enseignement, que par la pratique et l’analyse de l’enseignement.

Le stage constitue donc un moment clé de la formation Forensec.

TYPES DE STAGE
INTERVENANT·E·S DANS LES STAGES 

Différent·e·s act·eurs·rices rattaché·e·s à l’Institut interviennent durant le processus de formation dans le cadre des cours et des ateliers de la Forensec.

Pour valider les stages, l’étudiant·e est évalué·e en fonction de l’atteinte des objectifs généraux de la formation.

Les directions des établissements scolaires assurent également un suivi de la formation des étudiant·e·s en responsabilité. Elles veillent au bon déroulement du stage et font parvenir de manière régulière des appréciations concernant les activités d’enseignement des étudiant·e·s (Articles 103 et 104 du Règlement fixant le statut des membres du corps enseignant primaire, secondaire et tertiaire B - B5 10.04).

En cas de difficultés, les directions adressent au responsable des stages un rapport contenant des observations factuelles.

LE RESPONSABLE DES STAGES

Le responsable des stages est la personne de référence à la Forensec pour toute la partie pratique sur le terrain. Il est en contact direct avec tous les intervenant·e·s de la formation en enseignement du secondaire (les CE, les FT, les EDAC, les RFdir, les directions des établissements et, bien entendu, les étudiant·e·s). Il a donc un rôle central dans le bon déroulement des différentes étapes de la formation sur le terrain.

Concernant les étudiant·e·s, le responsable des stages traite toutes les questions relatives 

  • à l’organisation des stages ;
  • aux problèmes de répartition des places de stages ;
  • aux aménagements spécifiques et au suivi des étudiant·e·s auprès de tous les act·eurs·rices qui interviennent dans le dispositif de formation.

Il est également responsable de la formation et de la supervision des FT. Durant l’année académique, il organise plusieurs journées de travail avec les FT. De plus, il est aussi responsable de la formation des EDAC-SAA.

Ainsi, le responsable des stages se charge d’améliorer l’articulation entre la théorie et la pratique.

DEMANDE D'ÉQUIVALENCES ACADÉMIQUES

L'octroi d'équivalences académiques est décidé par le Comité de programme, sur préavis de la Commission des équivalences de la Forensec. Le préavis est établi en fonction des composantes des plans d'études Forensec et  sur la base du parcours académique antérieur de l'étudiant.

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L'EXPÉRIENCE

Pour une prise en compte de l'expérience professionnelle, il vous est possible de présenter une demande de validation des acquis de l'expérience auprès du service de VAE de l'UNIGE.

 

La formation en didactique dans certaines disciplines pour les étudiant·e·s du secondaire est organisée en commun par les institutions membres du CAHR (Conseil Académique des Hautes Ecoles Romandes), soit la HEP Vaud, la HEP Valais, la HEP BeJuNe, le CERF de Fribourg et l’IUFE de Genève.

Depuis l’automne 2011, les directions des hautes écoles romandes en charge de la formation des enseignant·e·s ont renforcé leur collaboration dans le domaine de l’enseignement secondaire.

Avec l’aval de leurs autorités cantonales, elles organisent le regroupement de leurs étudiant·e·s pour les cours portant sur certaines didactiques disciplinaires à faible effectif.

Ces dernières totalisent en moyenne entre dix et trente étudiant·e·s sur l’ensemble de la Suisse romande. Afin d’éviter une dispersion des forces et d’assurer la pérennité et la qualité académique de la formation, il a paru pertinent de travailler à l’échelle romande.

À l’IUFE et pour l’année 2019-2020, les didactiques concernées par ce programme sont : la chimie, le droit, l'économie, l'informatique, l'histoire de l’art, le latin et la musique.

ORGANISATION DES COURS

 Les ateliers se déroulent dans différents lieux de formation :

Lausanne: HEP Vaud Av. de Cour 33, 1014 Lausanne
Saint-Maurice:  HEP Valais  Av. du Simplon 13, 1890 St-Maurice
Bienne:    HEP BeJuNe Ch. de la Ciblerie 45, 2503 Bienne
 Genève:  IUFE  

 

LES DIDACTICIEN·NE·S
REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT 

Les frais de déplacement pour les étudiant·e·s inscrit·e·s à l’IUFE sont remboursés selon les modalités en vigueur à l’IUFE. Voir la procédure qui se trouve sur l’intranet des étudiants.

PLAGIAT À L'UNIVERSITÉ

Selon la définition indiquée dans la directive du rectorat du 12 septembre 2011, « le plagiat consiste à insérer, dans un travail académique, des formulations, des phrases, des passages, des images, ou des chapitres entiers, de même que des idées ou analyses repris de travaux d'autres auteurs, en les faisant passer pour siens.

Le plagiat est réalisé de la part de l’auteur du travail soit par l'appropriation active des textes ou idées d'autrui, soit par l'omission de la référence correcte aux textes ou aux idées d'autrui et à leurs sources. »

Conformément à la déontologie académique et aux dispositions juridiques relatives à la propriété intellectuelle, est considéré comme plagiat tout passage emprunté à une source dont l’étudiant·e n’est pas l’auteur, sans les assortir de guillemets et de l’indication précise de l’origine de l’information (référence bibliographique, site internet, etc.). De même que la paraphrase, la traduction et/ou la reprise d'un texte dans sa substance ne sont pas davantage acceptables, à moins de la préciser et de la référencer.

La reprise de textes provenant d'Internet, de travaux non publiés ou d'autres sources, constituent tout autant un plagiat que celle de travaux publiés (Directives en matière de Plagiat – Faculté de droit – approuvé par le Conseil de la Faculté de droit de l'Université de Genève 10 octobre 2007).

"Même si toutes les sources sont correctement indiquées, un travail écrit qui ne fait que reprendre tels quels ou compiler les écrits d’autrui est insuffisant en raison de l’absence d’une véritable contribution personnelle" (Directives en matière de Plagiat – Faculté de droit – approuvé par le Conseil de la Faculté de droit de l'Université de Genève 10 octobre 2007).

Les sanctions académiques concernant la fraude, la tentative de fraude et le plagiat sont précisées dans l’article 16 du Règlement d’études Forensec 2019.

Les étudiant·e·s doivent également prendre connaissance de la directive universitaire sur le plagiat adoptée par le Rectorat.

L'IUFE rappelle à tous ses étudiant·e·s que toute fraude, plagiat, tentative de fraude ou de plagiat sont sévèrement punis.

SANCTIONS EN CAS DE PLAGIAT                 

La  direction de l’IUFE se réserve le droit d’/de :

  • annuler tous les examens effectués par l’étudiant-e lors de la session entraînant l’échec éliminatoire pour tous les enseignements à cette session ;
  • dénoncer l’étudiant·e au conseil de discipline de l’Université.

Le conseil de discipline de l’Université se réserve le droit de prononcer :

  • un avertissement ;
  • une suspension ;
  • l’exclusion.
RÈGLES DE LA FORENSEC

Reddition de travaux rédigés hors de la salle de cours :

  • tous les travaux sont rendus sous forme électronique et en version papier, sur demande de l’enseignant·e ;
  • tout passage repris d’un autre document, quelle que soit sa source, doit être placé entre guillemets.

Reddition des travaux dans le cadre d’une évaluation écrite

L’étudiant·e s’engage à ce que :

  • dans ce texte, tout propos qui n’est pas le fruit de sa réflexion personnelle soit attribué à sa source ;
  • si le document n’est pas attribuable à une source, il apparaisse clairement comme un emprunt ;
  • en outre, même s’il fait relire son travail par autrui, l’étudiant·e atteste que les formulations sont les siennes et il en reconnaît la responsabilité.

Toute tentative de fraude sera immédiatement signalée à la direction qui appliquera le règlement d’études. Aucun arrangement ne pourra être trouvé directement entre l’enseignant·e et l’étudiant·e.

INTRANET DES ETUDIANT·E·S
  • Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II
  • Gestes professionnels
  • Demande de Remboursement des frais de déplacement des étudiant·e·s en didactique romande
ESPACE ETUDIANT·E·S
  • Changement d'adresse
  • Demande de congé
  • Demande d’équivalences académiques
  • Inscription IEL
ACTUALITÉS

Les informations sur les horaires et les lieux des cours, les avis concernant les cours supprimés ou déplacés, les dates, les heures et les lieux des examens, les colloques, les conférences, les séminaires sont soit affichés sur le site de l’IUFE soit communiqués directement par les enseignant·e·s.

RÈGLEMENT D'ÉTUDES, à lire attentivement.

DIRECTIVES D'OPÉRATIONNALISATION DES STAGES

PROGRAMME DES COURS

LISTE DES ENSEIGNANTS ET DES ENSEIGNANTES
La Loi sur l'Université, entrée en vigueur en mars 2009
Le RIO-UNIGE qui régit les procédures d'opposition
TRAVAILLER AU DIP, pour connaître les conditions d'engagement dans le secondaire genevois.

Lors de son inscription à l'Université de Genève, chaque étudiant·e reçoit une adresse e-mail et un mot de passe. Pendant la formation, toutes les informations diffusées par la direction, le secrétariat, le responsable des stages et la conseillère aux études se font par le biais de cette adresse électronique institutionnelle.

L'étudiant·e est tenu·e de consulter régulièrement sa messagerie *@etu.unige, et/ou de rediriger son courrier de manière adéquate.

ADEFEP

     

Association des étudiants de la Formation en enseignement primaire

CAHR

 

Conseil Académique des Hautes Ecoles Romandes

CCEP

 

Certificat complémentaire en enseignement primaire

CDIP

 

Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique

CE

 

Chargé d’enseignement

CERF

 

Centre d'enseignement et de recherche francophone pour l'enseignement au secondaire 1 et 2

CO

 

Cycle d’orientation

CROAL

 

Compte rendu d'observation et d'analyse de leçon

CSDS

 

Certificat de spécialisation en didactique d’une discipline supplémentaire

DIP

 

Département de l’instruction publique

DT

 

Dispositif transitoire

ECTS

 

European Credits Transfer System

EDAC

 

Enseignant d’accueil

EEF

 

Enseignant en formation

FEA

 

Fiche d’engagement annuel

FC

 

Formation continue des enseignants

FEP

 

Formation en enseignement primaire

FORDIF

 

Formation en Direction d’Institutions de Formation

Forensec

 

Formation des enseignants en enseignement secondaire

FPSE

 

Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation

FT

 

Formateur de terrain

HEP

 

Haute Ecole Pédagogique

ISSUL

 

Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne

IUFE

 

Institut universitaire de formation des enseignants

LIP

 

Loi sur l’Instruction publique

MASE

 

Maîtrise universitaire spécialisée en enseignement secondaire

MAEP

 

Maîtrise universitaire en enseignement primaire

MEES

 

Mouvement des étudiants en enseignement secondaire

MESP

 

Maîtrise en enseignement spécialisé

MITIC

 

Médias, images et technologies de l’information et de la communication

MM

 

Maître Mentor

PIRACEF

 

Programme Intercantonal Romand de formation des enseignants en Activités Créatrices et
    en Economie Familiale

PO

 

Post-obligatoire

RD

 

Responsable de discipline

RFdir

 

Responsable de la formation rattaché à la direction de l’établissement

RRM

 

Règlement sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale (CDIP)

SAA

 

Stage annuel en accompagnement

SR

 

Stage en responsabilité

SSED

 

Section des sciences de l’éducation

UF

 

Unité de formation