Unité d'archéologie classique

Collection des moulages

 

20181119_112907.jpg

Accès : 10, rue des Vieux-Grenadiers, 1205 Genève (SIP, Quartier des Bains - en face du MAMCO)
Horaires : lundi et mercredi 10h00-18h00 ; sur demande ou suivant les expositions
Prix : entrée libre
Contact : moulages(at)unige.ch

 

La collection accueille régulièrement des expositions temporaires et propose des activités pour les classes ainsi que pour le grand public. Le site internet de la collection des moulages est désormais accessible ici !
Pour plus de renseignements s'adresser à l'assistant (e) ou écrire à moulages(at)unige.ch.

 

Un peu d'histoire...

Pour l'enseignement, comme pour la recherche, la comparaison stylistique est importante: c'est dans ce but que les moulages de statues antiques sont actuellement utilisés. La juxtaposition des originaux est, en effet, impossible et les photographies ne donnent qu'une idée imprécise des volumes, d'où le recours à des copies en trois dimensions.

La collection actuelle est le résultat d'intentions et d'activités fort diverses. L’origine de la collection remonte au XVIIIe s., avec la création de l’Ecole de dessin (1751): l’enseignement du dessin, visant à cette époque à développer le sens esthétique des futurs artisans genevois, consistait essentiellement en l’intégration d’une norme par l’imitation. Les moulages d’après l’antique restèrent ainsi pendant plus d’un siècle parmi les modèles utilisés.

Certaines pièces furent acquises au XIXe s. pour leur importance artistique. Elles sont un reflet du goût de l'époque, très marqué par la sculpture néoclassique, mais illustrent aussi l’engouement genevois pour l’Antiquité durant le XIXe s., qui vit se multiplier les fouilles et découvertes importantes dans le monde classique.

Une autre série a été acquise par le premier enseignant d'archéologie de l'Université de Genève, Francis de Crue et montre des préoccupations plus historiques. En plus d'adjonctions ponctuelles, legs et dons divers, la collection a été substantiellement enrichie par le Professeur José Dörig et reflète l'activité de ce chercheur: on lui doit de nombreux moulages originaux, dont certains sont -ou ont été- uniques, comme les plaques de la frise est de l'Héphaistéïon d'Athènes ou l'Amazone du Palais des Conservateurs de Rome.

Plus qu'un outil d'enseignement, la collection représente aujourd'hui un patrimoine que nous nous devons d'étudier et de mettre en valeur.