Exigences en français pour toute entrée en maîtrise universitaire ou certificat

De bonnes compétences en français sont en principe exigées pour étudier à l’Université de Genève. Tout candidat ne possédant pas ces compétences ou n’étant pas en mesure d’en certifier l’existence est convoqué à un examen de français (sauf exceptions ci-dessous). Il est vivement conseillé aux candidats de passer dans leur pays de résidence les examens qui les dispensent de l’examen de français organisé par l’Université de Genève.

Candidats concernés et non-concernés

  • Vérifiez dans la liste ci-dessous si le programme visé demande de passer l'examen de français.
  • Si l'examen est demandé, il s'adresse à toutes les candidates et candidats ne pouvant pas bénéficier d'une dispense.
  • En tous les cas, les candidat-e-s soumis à l’examen de français en sont informé-e-s par courrier électronique (email) après analyse de leur demande d'immatriculation.

Dates de l'examen

  • Pour le semestre d’automne: l’examen de français a lieu à la fin août ou a-e-eu début septembre.
  • Pour le semestre de printemps : l'examen de français a lieu début février.

--> La date exacte est mentionnée sur l'attestation d'immatriculation envoyée aux candidats.

Frais d'inscription

Les frais d’inscription s’élèvent à CHF 100.–, à payer dans un office de poste suisse à l'aide du bulletin de versement envoyé avec l'attestation d'immatriculation (document pdf joint à un email).

Modèles d'examens

Des modèles d'examens de français peuvent être consultés en ligne.


 

Liste des exigences par faculté/institut/centre et programme

Faculté des sciences

  • Pour toutes les maîtrises universitaires (Master) : pas d'examen de français.
  • Dans le cas d'une admission à un complément de bachelor en sciences: épreuve générale à valeur éliminatoire.
  • Certificat de spécialisation en sciences de la vie dans l'industrie (CILS) : pas d'examen de français.
  • Certificat de spécialisation en évaluation et management des risques géologiques et liés au climat (CERG-C) : pas d'examen de français.

Faculté de médecine

  • Maîtrise universitaire interfacultaire en neurosciences : pas d'examen de français.
  • Pour toutes les autres maîtrises universitaires (Master): épreuve générale à valeur éliminatoire.

Faculté des lettres

  • Pour toutes les maîtrises universitaires (Master): épreuve générale et épreuve complémentaire à valeur éliminatoire.
  • Sont soumis à ces mêmes épreuves, mais avec une valeur indicative, les candidats inscrits dans l’une des six disciplines qui sont dispensées essentiellement dans une autre langue que le français: allemand, anglais, espagnol, grec moderne, italien et russe. Les candidats à une maîtrise dans l’une de ces disciplines dont le niveau de français serait insuffisant (en dessous du niveau B2 défini par le CECR*) pourront être admis en maîtrise mais ils-elles fréquenteront, au cours de leur première année d’études, un enseignement de français correspondant à leur niveau à hauteur de 2 heures par semaine au minimum. Cette fréquentation, liée à un travail régulier, est sanctionnée par une attestation de l’ELCF.

*Cadre européen commun de référence pour les langues

  • Dans le cas d'une admission à un complément d'études au niveau du Baccalauréat universitaire ès lettres dans l'une des six disciplines citées ci-dessus, les épreuves conservent une valeur indicative
  • Tous les certificats de spécialisation : pas d'examen de français.

Faculté des sciences de la société (SdS)

  • Maîtrise universitaire (Master) en standardisation, régulation sociale et développement durable (Standardization, Social Regulation and Sustainable Development) : pas d'examen de français.
  • Maîtrise universitaire (Master) en innovation, développement humain et durabilité (Innovation, Human Development and Sustainability) : pas d'examen de français.
  • Pour toutes les autres maîtrises universitaires (Master): épreuve générale à valeur éliminatoire.
  • Pour tous les certificats de la Faculté : épreuve générale à valeur éliminatoire.

Faculté d'économie et de management (GSEM)

  • Pour toutes les maîtrises universitaires (Master) : pas d'examen de français.
  • Pour le programme complémentaire pour accéder à la maîtrise: pas d'examen de français.
  • Certificat complémentaire en statistiques : pas d'examen de français.

Faculté de droit

  • Pour toutes les maîtrises universitaires (Master): épreuve générale à valeur éliminatoire.
  • ECAV : épreuve générale à valeur éliminatoire.
  • Certificat de droit transnational (CDT) : pas d'examen de français.

Faculté de théologie

  • Pour toutes les maîtrises universitaires (Master) dans le cadre du Collège de théologie protestante: épreuve générale à valeur éliminatoire.
  • Certificat complémentaire en théologie: épreuve générale à valeur éliminatoire.
  • Tous les programmes de l'Institut œcuménique de Bossey : pas d'examen de français.

Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation

  • Maîtrise universitaire interfacultaire en neurosciences : pas d'examen de français.
  • Pour toutes les autres maîtrises universitaires (Master) : épreuve générale à valeur éliminatoire.

Faculté de traduction et d’interprétation (FTI)

  • Maîtrises (masters) en traduction, Maîtrise (master) en interprétation de conférence:
    • pour les candidats qui n’ont pas le français dans leur combinaison linguistique : épreuve générale à valeur éliminatoire.
    • Toutes les autres combinaisons linguistiques : pas d'examen de français car remplacé par l'examen d'admission
  • Maîtrise universitaire (Master) en Traitement informatique multilingue (MATIM) : épreuve générale à valeur éliminatoire.

Global Studies Institute (GSI)

  • Maîtrise universitaire en santé globale : pas d'examen de français.
  • Pour toutes les maîtrises universitaires (Master): épreuve générale à valeur éliminatoire.

Institut universitaire de formation des enseignants (IUFE)

  • Pour toutes les maîtrises universitaires (Master) : épreuve générale à valeur éliminatoire.

Centre interfacultaire en droits de l'enfant (CIDE)

  • Pour la maîtrise universitaire en droits de l'enfant: épreuve générale à valeur éliminatoire.
top