Formation générale - définition

De manière générale, le certificat étranger d'études secondaires supérieures doit être équivalent, pour l'essentiel, en branches, en heures et en durée de l'éducation scolaire, à une maturité suisse. Pour déterminer cette équivalence, l'Université de Genève se base notamment sur la Convention du Conseil de l'Europe de l'UNESCO, no 165 ("Convention de Lisbonne"), les "Recommandations du 7 septembre 2007 de la CRUS relatives à l'évaluation des diplômes d'études secondaires supérieures étrangers", ainsi que sur les travaux de la Commission d'admission et d'équivalences de Swissuniversities (anciennement CRUS).


Ainsi, le diplôme secondaire étranger doit:

  • présenter, dans le pays qui le délivre, le degré le plus élevé d'études secondaires ou gymnasiales;
  • donner un accès général, dans le pays qui le délivre, aux études universitaires;
  • avoir été acquis au cours d'une formation non abrégée, en général accomplie au sein d'une école;
  • porter sur les langues anciennes, les langues modernes, les mathématiques, les sciences naturelles ou les sciences humaines et sociales;
  • avoir été délivré par l'Etat ou, éventuellement, par une institution reconnue par l'Etat qui l'a autorisée à délivrer ce type de diplôme;
  • avoir un caractère de formation générale.

Un diplôme d'études secondaires supérieures est considéré de formation générale s'il porte sur six branches d'enseignement suivies, en principe, durant chacune des trois dernières années d'études secondaires supérieures selon la liste suivante:

  1. Première langue
  2. Deuxième langue
  3. Mathématiques
  4. Sciences naturelles (biologie, chimie ou physique)
  5. Sciences humaines et sociales (géographie, histoire ou économie/droit)
  6. Choix libre : une branche parmi les branches 2, 4 ou 5, ou l’informatique, ou la philosophie. (L’informatique et la philosophie peuvent uniquement être choisies comme 6ème branche.)

Dans certains cas, afin de garantir une meilleure équivalence, l'Université de Genève (UNIGE) peut fixer des exigences complémentaires à l'obtention du diplôme et au caractère généraliste:

Ces exigences figurent dans les conditions générales d'immatriculation.

De surcroît, il pourra être demandé aux candidat-e-s étranger-e-s d’apporter la preuve qu’ils/elles n’ont pas été renvoyé-e-s d’une autre université ou haute école à la suite d’un échec aux examens ou pour toute autre raison.

Dans tous les cas, il appartient aux candidat-e-s de fournir la preuve qu'ils/elles remplissent les conditions d'immatriculation de l’Université de Genève.