Ma thèse en 180 secondes

Stefano Pollastri, 1er prix du jury

StefanoPollastri.PNG

(c) rebel-eye.com

Agrégation de cendres volcaniques: contraintes théoriques, expérimentales et de terrain

Titre vulgarisé: Comprendre la formation des amas de cendres volcaniques pour mieux prévoir l’impact des éruptions


Passionné de science et de musique, Stefano avait un choix difficile à faire. Un beau jour d’été, il prit enfin une décision: il étudierait ingénierie mécanique à Rome, sa ville natale. Ça avait été sa fascination pour la physique et l’ingéniosité humaine qui l’avait convaincu. L'ingénierie lui plaisait, mais ne le passionnait pas vraiment, du moins jusqu'à ce qu'il découvre la dynamique des fluides. Ce fut un coup de foudre!
En tant que professeur de natation, il était naturel pour lui d’appliquer cette discipline aux nageurs. C'est là que sa passion pour la science commença à prendre ampleur. Ceci continua à grandir en Suède, quand il réalisa, dans sa thèse de master, qu’il pouvait utiliser la dynamique des fluides pour capturer la force de la nature, et celle du vent en particulier.
Intrigué par la voile et amoureux du surf, il avait toujours été fasciné par la puissance de la nature, mais il devait admettre qu'il y avait quelque chose de bien plus fort que le vent et les vagues: rien ne pouvait battre les volcans! C’est pourquoi, quand il apprit qu'une volcanologue renommée à Genève souhaitait collaborer avec des ingénieurs, il prit le premier vol pour commencer son doctorat. Cela a pris cinq ans. Mais il a eu enfin les réponses qu'il cherchait. Voulez-vous savoir ce qu'il a découvert avec ses collègues? Ne manquez pas son discours à «ma thèse en 180 secondes»!

 

Portrait de Stefano Pollastri

 

Prestation de Stefano Pollastri au concours Ma thèse en 180 secondes UNIGE 2021

Faculté des sciences