Trilogie

Trilogie 2020

COVID -19

En application des décisions et recommandations du Conseil d’Etat et des autorités sanitaires cantonales sur le COVID-19, ainsi que celles de l’Université de Genève, les 3 séances de la 3ème édition de la Trilogie sont reportées au printemps 2021. Les dates seront annoncées en temps voulu.

1140x350_event_exhumer_REPORT[1].jpg

Les traces des crimes de masse ne disparaissent jamais totalement. Elles défient le temps, l’oubli, le déni. Les restes des victimes sont ainsi au centre de toutes les investigations car comme l’affirme le célèbre anthropologue légiste américain Clyde Snow, « bones dont’ lie and they don’t forget ».

Les restes humains sont, de par le monde, recherchés, exhumés, récoltés, si possible identifiés, que ce soit dans le cadre de procédures judiciaires ou extra-judiciaires, par des professionnels ou par les familles, dans ou hors le champ du droit… Au-delà de l’accès au deuil pour les proches retrouvant leurs disparus, le travail sur et autour de ces corps du crime permet de mettre en lumière les causes de la mort, le modus operandi des criminels, et grand nombre d’indices utiles pour prouver une intention génocidaire par exemple. Cette quête mobilisant les rapports entre les vivants et les morts soulève quantité de questions, abordées ici au travers d’expériences individuelles hors du commun.

Cet événement est organisé et modéré par:

Sévane Garibian, professeure de droit (FNS), membre du comité directeur du CETEL à l’UNIGE et membre du conseil scientifique du FIFDH. Elle dirige le programme de recherche FNS "Right to Truth, Truth(s) through Rights: Mass Crimes Impunity and Transitional Justice". Dans le cadre de son travail, elle utilise le cinéma comme un outil à la fois pédagogique, de réflexion, de diffusion du savoir et d’échange avec la Cité.

logo-twitter_final-150px.jpg

 
 

Activités Culturelles UNIGE
CETEL