Corps professoral de la Faculté de droit

Sévane Garibian

Notice biographique > Enseignements > Publications > Contacts

Notice biographique

Sévane Garibian est titulaire d'une licence en droit (UNIGE) et de deux DEA : en "Droit pénal et politique criminelle en Europe" sous la direction de Mireille Delmas-Marty (Université Paris I-Sorbonne), et en "Théorie générale et philosophie du droit" sous la direction de Michel Troper (Université Paris X-Nanterre). Elle est la première lauréate d'une bourse d'étude doctorale de l'International Institute for Genocide and Human Rights Studies (Toronto, 2005-2007), après avoir été boursière du Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique (FNS) (Doc.Mobility, 2004-2005).

Elle obtient le grade de docteure en droit des Universités de Paris X et de Genève en décembre 2007 (thèse en co-tutelle, préparée et soutenue à Paris sous la co-direction de Michel Troper et Robert Roth), et est qualifiée aux fonctions de maître de conférences par le Conseil National des Universités (France) en février 2009. Elle est visiting scholar à l’Université de Buenos Aires (Argentine, 2008-2012), puis à l’Université Pompeu Fabra de Barcelone (Espagne, 2012-2013), dans le cadre de recherches postdoctorales financées par le FNS (Postdoc.Mobility). Elle est en outre chercheuse associée au Centre de Théorie et Analyse du Droit (Paris X / CNRS, 2007-2013), à l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (EHESS / CNRS, depuis 2014) et au Laboratoire Anthropologie bio-culturelle, Droit, Ethique et Santé (Aix-Marseille Université / CNRS, depuis 2016). Elle est membre du comité directeur du Centre d'Etude, de Technique et d'Evaluation Législatives (CETEL) de la Faculté de droit de l'UNIGE depuis 2017.

En 2008, Sévane Garibian est nommée chargée d’enseignement à la Faculté de droit de l’Université de Neuchâtel (UNINE), où elle obtient le titre de Professeure associée en 2015. En 2011, elle est la première lauréate de la Faculté de droit de l’UNIGE au concours "Boursières d’Excellence" du Rectorat et est nommée maître-assistante à la Faculté (2012-2015). En 2012, elle intègre le programme de recherche européen "Corpses of Mass Violence and Genocide", dirigé par Elisabeth Anstett (EHESS / CNRS, Paris) et Jean-Marc Dreyfus (University of Manchester), lauréat d’une ERC Consolidator Grant (2012-2016). En décembre 2013, elle est juge au Tribunal permanent des peuples pour le Sri Lanka, à Bremen. En février 2015, elle est lauréate au concours "Professeurs boursiers FNS" et obtient un important subside, réparti sur quatre ans, lui permettant de créer une équipe de recherche dans un domaine en plein essor. Elle est rattachée à la Faculté à titre de Professeure FNS depuis mars 2016.

Enseignements

Sévane Garibian a enseigné en France en qualité d'allocataire de recherche-monitrice (1998-2002) puis d'attachée temporaire à l'enseignement et à la recherche (2002-2004) en : droit pénal spécial, droit international public, droit constitutionnel, introduction au droit public, introduction aux institutions politiques et introduction à la science politique (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et Université Paris X).

Elle enseigne en philosophie du droit (UNINE depuis 2008, et UNIGE en 2012) ainsi qu’en droit pénal international (UNIGE régulièrement depuis 2012). Elle contribue en outre aux programmes de l'Académie de droit international humanitaire et de droits humains de Genève, depuis 2014. Dans le cadre du nouveau Master "Transitional Justice, Human Rights and the Rule of Law" créé en 2016, elle y enseigne sur le thème "Theory and Function of Criminal Justice in Transitional Contexts". Enfin, elle est invitée à enseigner (Summer Schools, CAS, Masters, séminaires) dans d'autres institutions académiques en Suisse et à l'international.  

Recherches

Ses travaux portent principalement sur les formes et les fonctions du droit face à la criminalité d'Etat, et interrogent des mécanismes de justice pluriels (traditionnels / alternatifs, judiciaires / extrajudiciaires). Elle s'intéresse en particulier aux rapports entre droit, histoire, science, mémoire et vérité dans le traitement juridique des crimes de masse contemporains, de leurs traces et de leurs héritages (cf. rubrique "Publications").

Depuis mars 2016, elle dirige une équipe de recherche au sein du Département de droit pénal, dans le cadre de son programme scientifique "Right to Truth, Truth(s) through Rights : Mass Crimes Impunity and Transitional Justice", financé par le FNS  ("Droit à la vérité, vérité(s) par les droits : impunité des crimes de masse et justice transitionnelle").

En parallèle, elle participe à des recherches collectives. Dernièrement : "Corpses of Mass Violence and Genocide" (ERC Consolidator Grant 2012-2016, co-bénéficiaire) et "Connecting Legal and Psychological Aspects in the Search for Victims of Enforced Disappearance in Colombia, El Salvador and Mexico" (SNIS Grant 2018-2020, membre associée).


Corps professoral de la Faculté de droit