Journée Format capsule 2021

Offre aux praticien-nes l’occasion de se tenir au fait des évolutions intéressantes de la jurisprudence des six derniers mois dans les domaines du droit du mariage, de la filiation, du divorce, de la personnalité, des successions, ainsi que sur les aspects de procédure civile qui y sont liés.

Informations

Période

23 septembre 2021

Langue

Français

Format

A distance

Renseignements

Rui YAN
+41 (0)22 379 85 02
rui.yan(at)unige.ch

Lieu

Conférence en ligne via Zoom

Inscriptions

Délai d'inscription

17 septembre 2021

Finance d'inscription:

  • CHF 85.-
  • CHF 50.- (avocat-es stagiaires sur présentation d'une pièce de légitimation)

Contribution aux ODD

Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable

Objectifs

  • Mettre en perspective les évolutions intéressantes de la jurisprudence des six derniers mois
  • Porter un regard critique sur les réformes législatives en cours
  • Faire le point sur les évolutions en matière de procédure
     

Public

Avocat-e, notaire, magistrat-e, juriste et stagiaire

Programme

Jurisprudences récentes en droit civil - Mariage, filiation, divorce, personnalité et successions

  • 17h30: De quelques thèmes brûlants de DIP – point de vue de praticiens
  • 18h00: Jurisprudences pertinentes
  • 18h40: Le moment de procédure
  • 19h00: Clôture du colloque

Direction

Prof. Audrey LEUBA, Prof. Marie-Laure PAPAUX VAN DELDEN et Prof. Michelle COTTIER, Faculté de droit Université de Genève

Coordination

Rui YAN, Université de Genève

Horaires d'enseignement

De 17h30 à 19h00

  • Magda Kulik, avocate (Étude Kulik Seidler)
  • Olivier Seidler, avocat (Étude Kulik Seidler) 
  • Marie-Laure Papaux van Delden, professeure à la Faculté de droit de l’Université de Genève
  • Diane Broto, avocate (CG Partners)
  • Céline de Weck-Immelé, avocate (Étude KGG)

Contribution aux ODD

Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d'un masculin et d'un féminin.