Session Promouvoir l’égalité et la diversité dans le monde professionnel 2021

Garantir un vivre-ensemble harmonieux nécessite des connaissances et des compétences spécifiques qui sont visées par cette formation courte et intensive.

Informations

Période

novembre 2021 - décembre 2021
2 Crédits ECTS
12 Heures enseignement en présence
9 et 16 novembre, 9 décembre 2021

Langue

Français

Format

En présence – basculement en ligne en cas de nécessité

Renseignements

Dr Klea FANIKO
+41 (0)22 379 93 35
klea.faniko(at)unige.ch

Lieu

Genève

Inscriptions

Délai d'inscription

1 octobre 2021

Finance d'inscription:

CHF 800.- 

Contribution aux ODD

Objectif 5 : Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles Objectif 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous Objectif 10 : Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable

Objectifs

  • Identifier l’impact négatif des biais et des stéréotypes au sein de son environnement professionnel et lors des procédures de recrutement
  • Outiller les participant-es pour agir contre les discriminations et les inégalités au travail
  • Proposer aux participant-es des pistes pour développer un milieu de travail inclusif et diversifié
  • Échanger à propos des pratiques de professionnel-les provenant de différents secteurs d’activités

Public

Toute personne responsable de la promotion des questions de diversité et d’égalité au travail ainsi que toute personne intéressée par ces thématiques. La formation est destinée à la fois aux professionnel-les du secteur public et du secteur privé.

Compétences visées

  • Identifier les différents enjeux liés à l'égalité et la diversité dans le monde professionnel
  • Communiquer de manière épicène et inclusive
  • Analyser les procédures de gestion des ressources humaines (recrutement, promotion, organisation du travail, etc.) pour mettre en évidence des possibles biais
  • Agir comme personnes-ressources en cas de discrimination
     

Programme

  • Journée 1 | Une demi-journée (3h15) | 2 modules, présentation de contenus théoriques et travail en groupes

    • Module 1: Age, genre et procédures de recrutement
    • Module 2: La communication inclusive : utile ou futile?
       
  • Journée 2 | Une journée (7h30) | 4 modules, présentation de contenus théoriques et travail en groupes

    • Module 3: Mieux inclure les personnes dites handicapées au travail
    • Module 4: Éliminer les discriminations raciales au travail : un défi nécessaire à relever
    • Module 5: Travailler l’égalité et la diversité : comment réagir face à l’homophobie et la transphobie en contexte professionnel ?
    • Module 6: Idéologie sexiste : origines, conséquences et remèdes
       
  • Terrain | 2 à 3 semaines

    • Retour sur le lieu de travail et mise en pratique des connaissances et outils acquis lors des phases précédentes, réflexions personnelles, préparation d’une présentation résumant le travail sur le terrain, rencontres en sous-groupes
       
  • Journée 3 | Une demi-journée (3h15)

    • Évaluation des connaissances acquises
    • Présentation en groupes des expériences de terrain | Retour par Brigitte Mantilleri

Direction

Dr Klea FANIKO, Unité de psychologie sociale, Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation (FPSE), Université de Genève

Coordination

Elise EHALT, Université de Genève
L’égalité et la diversité font désormais partie des priorités de toute politique de recrutement et de la gestion du personnel. La formation sur ces questions est donc primordiale afin que toutes et tous puissent prendre part à cet effort collectif, pour que l'égalité et la diversité deviennent une force, que l’intégration des compétences se fasse, et pour mettre fin à toutes formes de discrimination. Cette formation répond à ces objectifs en proposant aux participant-e-s de s’approprier des connaissances théoriques, ainsi que des outils pratiques permettant de garantir le bien-être sur le lieu de travail.

Date(s)

9 novembre 2021

Intervenant-es

Franciska Krings

Description

Objectif

  • Comprendre l’influence des représentations sur la perception et le traitement des candidat-es lors de recrutement  

Compétences visées

  • Connaitre les idées reçues et les faits concernant les compétences et attitudes des employé-es juniors et seniors
  • Envisager des pratiques inclusives lors du recrutement

Planning

12h30-16h30

Date(s)

9 novembre 2021

Intervenant-es

Pascal Gygax

Description

Objectif

  • Mieux comprendre les tenants et aboutissants de différentes formes de communication inclusive (communication écrite, orale et visuelle)

Compétences visées

  • Se questionner sur ses propres pratiques et celles de l’entreprise
  • Envisager différentes alternatives plus inclusives

Planning

12h30-16h30

Date(s)

16 novembre 2021

Intervenant-es

Elena Pont, Hermann Ntsoli

Description

Objectif

  • Comprendre les traitements et représentations qui discriminent les personnes dites handicapées à l'embauche, et sur le lieu de travail

Compétences visées

  • Connaître les besoins d'accessibilité au travail des personnes dites handicapées
  • Adopter des pratiques inclusives sur le lieu de travail

Planning

9h00-16h30

Date(s)

16 novembre 2021

Intervenant-es

Anne-Laure Zeller

Description

Objectif

  • Cibler les discriminations raciales dans le processus d’embauche et sur le lieu de travail et appliquer des mesures adéquates pour les éliminer

Compétences visées

  • Comprendre et reconnaitre les discriminations raciales (stéréotypes et préjugés) exercées consciemment ou inconsciemment dans le cadre des interactions professionnelles
  • Valider une pratique professionnelle qui prend en compte ces discriminations raciales et qui met en œuvre des mesures adaptées pour y répondre efficacement

Planning

9h-16h30

Date(s)

16 novembre 2021

Intervenant-es

Caroline Dayer

Description

Objectif

  • Prévenir et réduire les violences et les discriminations homophobes et transphobes

Compétences visées

  • Clarifier la triade sexe-genre-sexualité à travers une approche interdisciplinaire 
  • Identifier les différentes formes de violences et de discriminations homophobes et transphobes ainsi que leurs répercussions 
  • Mobiliser des pistes d’action à chaud et à froid 

Planning

9h00-16h30

Date(s)

16 novembre 2021

Intervenant-es

Benoit Dardenne, Klea Faniko

Description

Objectif

  • Comprendre les origines et les conséquences du sexisme dans la vie quotidienne et en particulier au travail

Compétences visées

  • Connaître les enjeux et les mécanismes liés au sexisme
  • Adopter des pratiques inclusives et non discriminatoires sur le lieu de 

Planning

9h00-16h30

Description

Retour sur le lieu de travail et mise en pratique des connaissances et outils acquis lors des phases précédentes, réflexions personnelles, préparation d’une présentation des résultats, rencontres en sous-groupes.

Date(s)

9 décembre 2021

Description

  • Évaluation des connaissances acquises
  • Présentation en groupes avec un retour par Brigitte Mantilleri

Planning

13h16-16h30

Evaluation

À la suite des six modules et du travail sur le terrain, les participant-es procéderont à l’évaluation de leurs apprentissages en réalisant une réflexion en sous-groupes sur leurs pratiques professionnelles et en présentant les résultats de ce travail de réflexion.

Méthodes d'enseignement/modalités pédagogiques

  • Présentations théoriques pluridisciplinaires 
  • Travaux en sous-groupes sous la supervision d’expert-es 
  • Travail en sous-groupes à réaliser en dehors des modules 
  • Présentations des études de cas en sous-groupes par les participant-es

Comité directeur

Direction du programme

Klea Faniko, fondatrice du programme, elle le dirige depuis deux ans. Elle est chargée de cours à l’Université de Genève où elle enseigne les relations intergroupes. Elle est également en charge de différents programmes auprès du Service égalité & diversité de l’Université de Genève. En alliant les approches quantitative et qualitative, elle explore la trajectoire professionnelle des femmes et les attitudes envers des politiques soutenant la diversité.

Comité scientifique / Conseil scientifique

Olivier Desrichard, professeur associé et directeur du master en psychologie appliquée à l’Université de Genève, il dirige également le Groupe de Recherche en Psychologie de la Santé (GREPS). Ses nombreuses publications scientifiques portent notamment sur la psychologie de la santé, sur les sciences du comportement ou encore sur la psychologie sociale. Dans ce dernier champ de recherche, il s’intéresse notamment aux déterminants socio-cognitifs des comportements et des prises de décision comme, par exemple, la part d’auto-stéréotypage des personnes âgées lors d’activités mobilisant la mémoire.

Juan Manuel Falomir-Pichastor, professeur ordinaire, dont les intérêts de recherche portent sur les déterminants psychosociaux des attitudes et comportements. Ses recherches s’intéressent notamment aux enjeux identitaires associés aux processus d’influence et de résistance au changement, notamment dans la promotion de la santé, de comportements pro-environnementaux ou l’influence des normes sociales sur les préjugés et la discrimination, comme l’homophobie ou la xénophobie.

Didier Grandjean, professeur associé à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation et au Centre interfacultaire en sciences affectives de l’Université de Genève. Ses nombreuses publications scientifiques s’inscrivent dans les champs de recherche de la psychologie et des neurosciences. Il s’intéresse, par exemple, aux processus émotionnels liés à la perception et la production prosodique, à l’émergence d’émotions, aux effets de la musique sur les émotions, aux rapports entre les émotions et l’odorat et à la relation entre émotions et la perception ainsi que la production d’expressions faciales.

Nombre de participant-es

Le nombre de participant-es est limité à 12 personnes.

Franciska Krings est professeure ordinaire à l’Université de Lausanne. Ses intérêts de recherche principaux portent sur la manière dont dont les individus se forment une impression d’une autre personne, dans le contexte organisationnel.  Ses recherches dans ce domaine examinent plus particulièrement l’impact des facteurs comme les caractéristiques démographiques (p.ex. l’âge, la nationalité) et les comportements des candidats et candidates sur les processus d’évaluation lors du recrutement.   

Pascal Gygax dirige l’équipe de Psycholinguistique et Psychologie Sociale Appliquée de l’Université de Fribourg. Ses travaux portent principalement sur la manière dont notre cerveau traite la marque grammaticale masculine. Pascal Gygax intervient régulièrement dans les médias lorsqu’il est question de langage inclusif, féminisation du langage ou de sexisme linguistique. Avec ses collègues Sandrine Zufferey et Ute Gabriel, il vient de publier un ouvrage grand public sur le sujet aux Éditions Le Robert, livre intitulé « Le cerveau pense-t-il au masculin ? ».

Elena Pont est docteure en sciences de l’éducation et actuellement maîtresse-assistante à la Section des sciences de l’éducation de l’Université de Genève. Ses intérêts de recherche portent notamment sur l’empowerment des personnes dites handicapées en formation et au travail.  

Brigitte Mantilleri a eu effectué un Magister à la Faculté des lettres de l’Université de Hambourg. Après, elle a suivi une formation de journaliste, profession qu’elle a exercée dans la presse écrite et radio (Journal de Genève, RSR, etc.) avant de bifurquer vers la communication. Elle dirige le service communication du Conseil d’État genevois avant de prendre en 2008 le poste de directrice du Service égalité de l’Université de Genève, qui lui permet de lier ses passions de toujours: la communication et le féminisme . Elle développe le service, lui donne un ancrage national et international et met sur pied de nombreuses campagnes de sensibilisation sur les stéréotypes, le harcèlement et les rôles modèles. Elle est actuellement consultante indépendante.

Hermann Ntsoli est responsable des programmes de sensibilisation au handicap au sein de la fondation Handicap Foyer-Handicap. Ancien sportif d’élite de Handibasket plusieurs fois champion, il collabore également avec la Fédération Française Handisport (FFH), en tant que responsable du comité sport. Son travail vise à sensibiliser au handicap par le biais du sport.

Anne-Laure Zeller est ethno-anthropologue, médiatrice en communications et relations interculturelles et chercheuse en sciences humaines. Elle est la coordinatrice du Centre-Écoute contre le racisme (C-ECR) de Genève. S’appuyant sur son expertise de recherche et de terrain, elle met en œuvre des actions cohérentes et efficientes, promouvant une meilleure compréhension des relations sociales et culturelles.

Caroline Dayer est docteure et chercheuse, formatrice et consultante. Experte en prévention et traitement des violences et des discriminations, elle est également spécialiste en études genre. En 2020, elle a été nommée au Secrétariat général du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) de l'Etat de Vaud sur les questions d’homophobie et de transphobie dans les lieux de formation.

Benoit Dardenne est professeur de psychologie à l’Université de Liège. Ses enseignements concernent principalement la psychologie sociale, les relations intergroupes et le changement de comportements. Il s’intéresse dans ses recherches aux discriminations sexistes, et en particulier aux les origines du sexisme bienveillant et à son impact sur le comportement des femmes et des hommes.

C'est un sujet essentiel. Toute personne responsable de la promotion des questions de diversité et d'égalité au travail ou en lien avec les ressources humaines devrait être sensibilisée, formée et accompagnée dans ces thématiques. (session hiver 2020)

 

Le sujet est d'actualité, les informations reçues très constructives pour qui veut passer à l'action, développer un outil au sein de son entreprise/institution. De plus, les échanges entre participants sont enrichissants, un brainstorming en distanciel simplement top ! Merci (session hiver 2020)

Contribution aux ODD

Objectif 5 : Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles Objectif 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous Objectif 10 : Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d'un masculin et d'un féminin.