Centres et programmes affiliés

Publications


img_cover_livre_zone_euro.jpg

L’AVENIR DE LA ZONE EURO

2019 | Édité par SANDRO GOZI, DUSAN SIDJANSKI, FRANÇOIS SAINT-OUEN

Résumé

«L’échec de l’euro sera l’échec et la fin de l’intégration européenne» aimaient à rappeler d’une même voix la Chancelière Merkel et le Président Hollande ! Voilà qui situe d’emblée la Zone euro au cœur de l’Europe, où elle forme une avant-garde dont l’initiative a été lancée par Jacques Delors. L’enjeu est donc crucial, et c’est pour réfléchir à l’avenir de la Zone euro que le Centre de compétences Dusan Sidjanski en études européennes a réuni en mars 2019 d’éminents spécialistes comme Jean-Claude Trichet, Jean-Pierre Roth, Charles Wyplosz, Michel Aglietta, Ivo Maes, José Leandro de la Commission européenne, ou Clément Beaune, le conseiller «Europe» du Président Macron. S’y ajoute un texte du Président grec Prokópios Pavlópoulos.
La première partie fait l’historique de l’intégration économique et monétaire. Dans la deuxième partie sont analysés les principaux facteurs déterminants pour la stabilité et la pérennité de la Zone euro. Enfin la troisième partie, particulièrement développée, traite des enjeux d’avenir que la Zone euro doit se préparer à affronter et des réformes qui paraissent nécessaires pour assurer notamment une meilleure convergence des économies, un renforcement des maillons faibles des chaînes de responsabilité, une meilleure prise en compte des dimensions sociales et environnementales, une plus grande capacité de relance par l’économie.



img_livre_avenir_UE_page.jpg

L'avenir de l’Union Européenne

Défis et initiatives

2018 | Édité par JEAN-MARC AYRAULT, DUSAN SIDJANSKI, FRANÇOIS SAINT-OUEN

Résumé

Depuis quelques années, l’Union Européenne voit s’amonceler défis et menaces de toute nature, intérieurs aussi bien qu’extérieurs, en apparence sectoriels mais qui, s’additionnant les uns et les autres, acquièrent la dimension d’enjeux globaux qu’elle peine à maîtriser, plongeant l’idée européenne dans un état de marasme, si ce n’est de crise. Dans une première partie, le présent ouvrage passe en revue un certain nombre de ces défis et de ces menaces : le basculement de l’Italie dans l’euroscepticisme, l’état des relations franco-allemandes ou celui des relations euro-méditerranéennes, l’attitude face à l’unilatéralisme américain notamment sur la question iranienne, la gouvernance de la zone euro…
La deuxième partie relate quelques initiatives récentes, provenant le plus souvent du Président Macron, pour essayer de relancer la machine européenne. Enfin, la dernière partie, ayant les prochaines élections européennes de mai 2019 en point de mire, esquisse plusieurs réflexions et propositions tendant à renouer avec les citoyens et trouver des solutions concrètes à ce problème du déficit démocratique si souvent reproché à l’intégration européenne. Le livre se termine par un « Appel » lancé solennellement aux dirigeants et citoyens de l’Union.



couv_livre_ds_europe.jpg

Europe’s existential crisis.

2018 | Auteur : Dusan Sidjanski

Résumé

The European Union is in a state of emergency. The crisis it is facing today is a global one, rather than merely sector-specific as in the past. It therefore requires a global response, in other words at a political level. This is the central message conveyed by this selection of texts. Having presented some of the main challenges, both internal and external, with which the Union is contending, the author maintains the need for a European political authority subject to democratic control, in particular with regard to currency, foreign, defence and security policy and migration. He puts forward the case for a federative core within the Eurozone which at first could take the form of “enhanced cooperation” between a certain number of countries favourable to the idea, while allowing other Member States the possibility to join them. He also stresses the need to break with aus- terity policies, a breeding ground for populism, and to promote solidarity as a guiding principle for future actions. As a result an unprecedented European federalism could be developed which would provide the European continent with the means to defend its values and to continue to play its part as a major peacekeeper in the 21st century.



couv_livre_ds_union_valeurs.jpg

Union de valeurs ? La mise en œuvre des valeurs et des principes fondamentaux de l’Union européenne.

2018 | Édité par Dusan Sidjanski, François Saint-Ouen, Constantin Stephanou.

Résumé

L’Union Européenne est-elle, comme elle le prétend, une Union de valeurs ? Et si oui, quelles sont les valeurs qu’elle promeut ? Mais est-elle capable de les faire respecter par l’ensemble de ses États membres, ce qui est crucial? Et qu’en est-il des notions essentielles de solidarité et de cohésion, à la lumière par exemple de la crise des migrants ou de celle provoquée par l’austérité imposée aux membres de la zone euro depuis dix ans ? Enfin, de quelle manière et jusqu’à quel point les valeurs inspirent-elles l’action extérieure de l’Union vis-à-vis du reste du monde ? La conditionnalité inscrite dans les accords avec les pays tiers, ne devrait-elle pas être introduite dans les aides structurelles dont bénéficient plusieurs États membres tels la Pologne et la Hongrie ? Le présent ouvrage traite de toutes ces questions et amène des éléments de réponse, avec le souci d’alimenter la réflexion sur un dossier fondamental pour l’avenir de la construction européenne.



img_couv_livre_did.jpg

Did European Construction Contribute to Peace?

2018 | Auteur: René Schwok

Supporters of European integration have always argued that it has brought peace.
Yet no scientific study has ever developed a critical approach to such a claim.
To remedy this surprising deficiency, the author builds a typology that will help to distinguish the two main opposing approaches to this question: that of the Europeanists and that of the Eurosceptics.
The dialectical confrontation between these two approaches is the red thread of the book. Taken up in each of the chapters, it provides a synthetic point of view aimed at overcoming this opposition.
The author shows that the contribution of the European construction to peace lies in the nuances, thus distinguishing itself from the irenical slogans of the Europeanists while dismantling the arguments of the Eurosceptics.
He concludes that the EU will never be able to prevent extremist and belligerent tendencies among the European states and/or peoples.
It can, however, limit the damage those tendencies could cause through the rules and institutions which the Member States have committed to respecting.