Actualités

Félicitations à Claire Chevalier pour une soutenance de thèse exceptionnelle!

Le vendredi 29 septembre 2018, Claire Chevalier a soutenu avec succès sa thèse intitulée «Adaptations physiologiques aux variations de la température ambiante à travers le microbiote intestinal», récompensée par la mention « Très bien », la plus haute distinction.

Claire a rejoint le laboratoire du Pr. Mirko Trajkovski en février 2014, où elle a travaillé à déchiffrer la relation complexe entre les microorganismes vivant dans notre système digestif (appelé microbiote intestinal), le métabolisme et l'homéostasie énergétique. Dans un article phare qu'elle a publié en tant que co-premier auteur dans la prestigieuse revue Cell, deux ans seulement après le début de sa thèse, Claire a découvert que l'exposition au froid modifiait l'équilibre et la composition du microbiote intestinal chez la souris. Il est intéressant de noter que cette modification pourrait contribuer seule, et de manière significative, aux changements métaboliques qui aident à l’adaptation au froid, tels que le brunissement des graisses blanches, la dépense énergétique accrue et la perte de poids. Elle a aussi demontré que l’absence d’une bactérie dans le microbiote appelée Akkermansia muciniphila provoque une augmentation de la surface d’absorption de l’intestin, et permet ainsi une meilleures assimilation des calories. La re-administration de cette unique bactérie permet en revanche une reduction de l’absorption calorique. Cela donne la possibilité enthousiasmante oú trouver le moyen d’imiter les changements du microbiote intestinal au froid et utiliser A. muciniphila en tant que probiotique, représentent de nouvelles stratégies de perte de poids. De plus, Claire a participé à plusieurs autres projets portant sur les effets des antibiotiques et du jeûne sur le bilan énergétique induit par le microbiote intestinal, ce qui a conduit à la publication de deux nouveaux articles dans les revues Nature Medicine and Cell Metabolism.

À l'avenir, Claire envisage de finir les projets en cours dans le laboratoire avant d’essayer de poursuivre sa carrière dans l’industrie, plus precisement dans une start-up liée au microbiote.

Encore une fois, félicitations Claire pour son doctorat extraordinaire et nos meilleurs voeux pour son avenir radieux!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par: P. Nunes-Hasler 

8 octobre 2018
  Actualités