ACTUALITÉS

Empowerment: Trois questions à Bita Moghaddam

Bita Moghaddam est Professeure ordinaire au Département des neurosciences et du comportement à l’Oregon Health and Science University qu’elle dirige. Au cours des 26 dernières années, cette chercheuse de renom a consacré ses travaux à la modélisation des troubles psychiatriques. Lors d’un déjeuner-carrière organisé par Synapsy et LWiN en mars 2019 avec des étudiants du Département des neurosciences fondamentales de l’Université de Genève, elle a pris le temps de répondre à nos questions sur les biais de genre.

Quelles sont les inégalités de genre les plus flagrantes dans le milieu de la recherche académique ?

Des problèmes d’inclusion à tous les niveaux : postes universitaires, prix, fonds de recherche, articles dans des revues prestigieuses, et bien d’autres choses encore !

Que faut-il faire pour améliorer le quota de femmes dans la recherche ?

J’aimerais connaître la réponse, mais il reste tellement à faire. Nous devons découvrir pourquoi les femmes quittent la recherche et trouver des moyens de les soutenir. Nous devons identifier les jeunes femmes – et pas seulement quelques-unes – qui ont le potentiel de devenir des chercheuses prolifiques et de mieux les encadrer.

Que diriez-vous à la future génération de chercheuses ?

S’il vous plaît, n’abandonnez pas la recherche ! Nous avons besoin de vous ! Trouvez des mentors – en mettant l’accent sur le pluriel – pour vous soutenir ! Trouvez les moyens appropriés pour vous battre et dénoncer les inégalités. ●

8 septembre 2019
  ACTUALITÉS