2017

L'Equateur, un nouvel imaginaire politique

 

Le 15 janvier 2007, l’Équateur élit à sa tête Rafael Correa. Titulaire d'un doctorat en économie de l'Université de l'Illinois, ce chef d’État va se démarquer de ses prédécesseurs et imposer un tournant dans la politique et la vie de la population équatorienne.

Réélu trois fois, Rafael Correa s'attèlera, jusqu’à la fin de son dernier mandat, en mai 2017, à mener une politique de développement du pays. Pendant une décennie, l'économie du pays connait un taux de croissance annuel qui avoisine les 4%. Le taux de pauvreté est considérablement réduit, la scolarisation progresse, le niveau de vie de la population s’élève. Même si, comme ses voisins latino-américains,  l’Équateur lutte toujours contre les difficultés économiques, la politique initiée par Rafael Correa ouvre des voies nouvelles, vers une politique volontariste, visant à mieux articuler les dimensions écologiques, sociales et économiques pour un « mieux vivre » collectif.

Lors de sa conférence publique, l'ancien président équatorien a partagé sa vision du développement comme processus politique. Loin de se résoudre à l'ordre mondial actuel, Rafael Correa a expliqué que, selon lui, le problème fondamental qui freine les pays du Sud n'est pas d'ordre technique mais politique.

16 octobre 2017
  2017