Dies academicus

1140x350_dies17_bandeau_jm.jpg

  

La cérémonie 2017 du Dies academicus s'est déroulée en présence des autorités politiques et académiques le vendredi 13 octobre à Uni Dufour (ouverture des portes à 9h15).

La Prix Nobel de littérature, Mme Svetlana Alexievitch, et le juriste tunisien, M. Yadh Ben Achour, ont été les invités d'honneur de la cérémonie placée sous le signe du courage. Le Dies academicus fut aussi l'occasion pour l'UNIGE de récompenser des personnalités emblématiques. Cette année, cinq doctorats honoris causa, la Médaille de l’Université, la Médaille de l’innovation, le Prix Mondial Nessim-Habif, le Prix Latsis et un prix d'excellence de l'UNIGE ont été décernés.

 

 

 

titre-diapo.jpg

 

1140x350_dies17_bandeau_fin2.jpg

DOCTORATS HONORIS CAUSA

Mme Svetlana Alexievitch

Prix Nobel de littérature

M. Yadh Ben Achour

Juriste, spécialiste de droit public et des théories politiques islamiques

M. Marc Lienhard

Professeur à la Faculté de théologie protestante de l'Université de Strasbourg

M. François Ost

Philosophe du droit à l'Université Saint-Louis - Bruxelles

Mme Michèle Vergne

Mathématicienne et directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique CNRS à Paris

1140x350_dies17_bandeau_fin2.jpg

MÉDAILLE DE l’UNIVERSITÉ

M. Gilles Marchand

Directeur général de la SSR

1140x350_dies17_bandeau_fin2.jpg

MÉDAILLE DE L'INNOVATION

ID Quantique représentée par MM. Nicolas Gisin, Grégoire Ribordy et Hugo Zbinden

Co-fondateurs ainsi que professeurs à la Faculté des sciences de l'UNIGE (N. Gisin et H. Zbinden) et CEO d'ID Quantique (G. Ribordy)

1140x350_dies17_bandeau_fin2.jpg

PRIX MONDIAL NESSIM-HABIF

Mme Claire-Anne Siegrist

Professeure à la Faculté de médecine de l'UNIGE

1140x350_dies17_bandeau_fin2.jpg

PRIX LATSIS

Mme Djemila Carron

Docteure en droit, co-fondatrice de la Law Clinic et membre d'InZone, UNIGE

1140x350_dies17_bandeau_fin2.jpg

UN PRIX D'EXCELLENCE DE L'UNIGE

M. Ke Sun

Docteur ès sciences informatiques

1140x350_dies17_bandeau_fin2.jpg

La cérémonie comptera aussi avec la participation de

Mme Anne Emery-Torracinta, conseillère d’Etat chargée du Département de l’instruction publique, de la culture et du sport;

M. Yves Flückiger, recteur de l’UNIGE;

M. Philip Grant, fondateur et directeur de TRIAL International;

Mme Sarah Olivier, lauréate de la finale suisse de «Ma thèse en 180 secondes», doctorante à la Faculté des lettres de l’UNIGE;

M. Romain Boillat, président de l’Assemblée de l’UNIGE;

MM. François-Xavier Poizat et Anton Spronk, pianiste et violoncelliste.

 

Pour des raisons de santé, Mme Svetlana Alexievitch a dû annuler son déplacement à Genève. Son allocution a été lue par Mme Natacha Koutchoumov, codirectrice de la Comédie de Genève. 

 

 ORIGINE DU DIES ACADEMICUS

chaine.jpgL'Académie, qui est à l'origine de l'Université de Genève, a été fondée en 1559. C'est pour la première fois en 1870 que l'Université instaure une séance solennelle de remise des prix. Ce n'est toutefois qu'en 1904 que l'Université célèbre son premier Dies academicus.

Journée officielle de l'Alma mater, cette cérémonie était traditionnellement fixée autour du 5 juin, date de fondation de l'Académie. Compte tenu du nouveau calendrier universitaire, elle a lieu, depuis 2010, à la mi-octobre. A cette occasion s'expriment notamment les autorités politiques et universitaires. Des mérites sont décernés, tels que le grade de Docteur honoris causa, la Médaille de l'Université, la Médaille de l'innovation, le Prix Mondial Nessim-Habif et le Prix Latsis. Plus d'informations sur les distinctions remises lors de la cérémonie du Dies academicus.

Les cours de toutes les facultés sont traditionnellement suspendus la matinée du Dies academicus.