Corps enseignant

Benoît Ischer

Photo
Benoît Ischer

Assistant

J.01.88.A
Courriel


Benoît Ischer est, depuis août 2022, , assistant-doctorant en éthique à l’Université de Genève. Son travail de mémoire « Agir et fin du Monde. Posture d’écothéologie politique face à l’écologie catastrophiste », qui interrogeait les enjeux éthiques liés aux récits d’effondrement écologique, a été récompensé par le prix Chenevière Munier de la Faculté Théologie de l’UniGE en 2021. De manière générale, il explore les nouveaux enjeux que les mutations écologiques soulèvent tant pour l’éthique environnementale, philosophique que théologique.

Sa recherche doctorale s’intéresse, en perspective éthique, à l’usage de l’imaginaire dans les représentations de l’avenir écologique. Il s’agit à la fois d’explorer la relation fondamentale entre éthique et imaginaire et la manière dont ce dernier peut servir à créer des propositions alternatives, en termes d’éthique politique, vis-à-vis des enjeux singuliers de l’écologie. Son travail doctoral s’effectue ainsi dans le cadre de la philosophie et théologie morale, avec une ouverture normative au niveau environnemental.

Fonctions

  • Assisant en éthique
  • Doctorant
  • Membre du laboratoire IRSE
  • Représentant des assistant-es de théologie au sein du conseil du Collège de Théologie protestante

Domaines de Recherche 

  • L’éthique appliquée
  • L’éthique environnementale
  • L’éthique théologique et politique
  • L’imagination et l’imaginaire
  • L’Écothéologie

Publications

  • Ischer, B., « Effondrement écologique : annoncer le pire pour imaginer le meilleur », Revue des Cèdres (Lausanne), n°51 (2021).
  • Nicolet, V., and Ischer B., « Reception of Revelation in Darksiders: The Case of the Four Horsemen of the Apocalypse. » Religions (Bâle) 10, no. 3 (2019).

Théologie systématique, Ethique et Philosophie