La saveur du « troisième âge »

Mesure-t-on la saveur du « troisième âge qui permet de retrouver ses passions et d’en découvrir de nouvelles? C’est tout à fait possible dans le cadre de l’Uni3. Après quelques pas chaotiques, j’ai commencé ma vie de jeune retraitée en assistant aux conférences d’Uni3; puis, je me suis inscrite à plusieurs cours et différents ateliers.

A chaque fois, j’ai pu apprécier la qualité des intervenants et l’ambiance générale. Les participant.e.s sont généralement très motivé.e.s et très cultivé.e.s. Ces rencontres facilitent le contact et permettent de sortir de l’isolement. J’ai partagé aussi d’excellents moments lors de voyages d’étude organisés dans le cadre des cours, particulièrement celui de l’histoire de l’art, donné par Ivonne Manfrini. J’ai pu nouer ainsi des amitiés et des relations très enrichissantes qui se prolongent bien au-delà des cours. Dans l’atelier de lecture expressive, animé par Marco Polli, c’est une ambiance bienveillante, créative et extrêmement stimulante qui règne.

Quant à l’atelier de conversation anglaise, animé par David Crotty, notre petit groupe de retraité.e.s y a créé une ambiance presque familiale, dans une salle mise à notre disposition à deux pas d’Uni Dufour.

La participation à ces activités rythme maintenant ma vie, m’aide à me cultiver, me motive pour sortir de mes habitudes et continuent à m’enrichir au travers de nouveaux liens.

Maïlah Le Guennec,

adhérente depuis 2010

18 oct. 2022

Actualités

Avec le soutien de

Logo de la loterie Romande