Candidats de nationalité suisse (médecine)

Les candidats de nationalité suisse doivent être porteurs d'un des diplômes / titres suivants:

  • certificat de maturité gymnasiale
  • certificat de maturité suisse
  • diplôme d'une HES
  • certificat cantonal de maturité reconnu sur le plan suisse (selon l'Ordonnance fédérale du 15 février 1995 sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale et le Règlement de la CDIP du 16 janvier 1995 sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale) 
  • certificat de maturité professionnelle suisse complété par un certificat d'examens complémentaires (selon l’ordonnance du 2 février 2011 (Etat le 1er janvier 2013))
  • titre jugé équivalent.

Important - Vous devez être en mesure de fournir une copie de votre carte d’identité suisse ou passeport suisse au 15 février 2018

1) Pour pouvoir être admis sans conditions ou charges à l’une ou l’autre des années d’études de Bachelor ou de Master, le candidat doit remplir les conditions d’immatriculation à l’Université et, cumulativement :

a. être de nationalité suisse ou disposer d’un droit à être traité comme un citoyen suisse selon l’Article 11;
b. être titulaire d’une maturité gymnasiale ou d’un des titres visés à l’Article 55, alinéa 1, lettre b, du Statut;
c. ne pas avoir été éliminé ou être en situation d’élimination d’une filière d’études en médecine humaine ou en médecine dentaire d’une université ou d’une haute école en Suisse ou à l’étranger;
d. ne pas avoir été inscrit dans une filière d’études en médecine humaine ou en médecine dentaire d’une université ou d’une haute école en Suisse ou à l’étranger sans en avoir réussi tous les examens prévus par le plan d’études applicable, à l'exception des cas de désinscription avant la septième semaine du premier semestre de la première année d'études du Bachelor ou de mise au bénéfice d'un congé justifiant la non présentation aux examens;
e. ne pas avoir été éliminé ou être en situation d’élimination dans deux filières d’études d’une université ou d’une haute école en Suisse ou à l’étranger;
f. ne pas avoir été inscrit pendant plus de deux semestres, consécutifs ou non, dans une ou plusieurs filières d’études d’une université ou d’une haute école en Suisse ou à l’étranger sans avoir réussi aucune des évaluations prévues par le règlement applicable à cette ou ces filières d’études;
g. lorsque l’admission ne concerne pas la première année d’études du Bachelor, satisfaire aux conditions spécifiques pour la deuxième année du Bachelor selon l'Article 11 ou aux conditions d’admission avec équivalence selon l’Article 13

2) Outre les conditions fixées à l'Article 10, alinéa 1, le candidat à la première année d’études du Bachelor ne doit pas avoir été refusé à l’admission en médecine humaine/dentaire sur la base du test d’aptitudes pour l’admission en première année en médecine humaine/dentaire dans une autre université ou haute école de Suisse la même année académique que celle pour laquelle il demande son admission à la Faculté. Il doit en outre s’être préalablement inscrit dans les formes et délais auprès de swissuniversities et avoir désigné l'Université comme premier choix ou comme choix exclusif dans le cadre de cette inscription. La modification de l’inscription faite auprès de swissuniversities est exclue après l’échéance du délai d’inscription fixé par swissuniversities. Le candidat n’est en aucun cas autorisé à indiquer l'Université comme premier choix ou comme choix exclusif dans le cadre de son inscription auprès de swissuniversities après l’échéance du délai d’inscription fixé par swissuniversities. Aucun changement d'université n'est accepté après l'échéance du délai d'inscription fixé par swissuniversities.

3) Pour autant que les autres conditions prévues à l'Article 10, alinéa 1, soient remplies, le candidat qui ne remplit pas la condition fixée à l'Article 10, alinéa 1, lettre f, est admis à la condition de réussir en une année académique toutes les évaluations prévues par le plan d’études pour l’année d’études à laquelle le candidat demande à être admis. Si cette condition n’est pas respectée, le candidat est éliminé. L’Article 7, alinéa 2, s’applique par analogie au calcul du délai. Une prolongation de la durée maximum des études au sens de l’Article 8 demeure cependant réservée.

4) Sous réserve des admissions fondées sur l’Article 13, l’admission ou le refus d’admission est prononcé par le Doyen. Il peut déléguer tout ou partie de la compétence d’instruire ou de décider de l’admission ou du refus d’admission à un autre organe, division ou service administratif de la Faculté ou de l’Université. Le candidat est tenu de prouver que les conditions d’admission sont réalisées. Le Doyen vérifie le respect des conditions d’admission en prenant toutes les mesures d’instruction commandées par les circonstances. Par le dépôt d’une demande d’admission, le candidat autorise notamment le Doyen à demander des renseignements auprès de toute autorité ainsi qu’auprès d’établissements scolaires ou universitaires ou d’autres institutions d’enseignement en Suisse ou à l’étranger. La Faculté n’est pas tenue de vérifier que le dossier de candidature déposé avant l’échéance du délai d’inscription pour les études de médecine fixé par swissuniversities est complet ou formellement recevable et d’aviser le candidat des éventuels défauts que le dossier de candidature comporte. Les candidatures incomplètes sont déclarées irrecevables d’office.

5) Pour la première année d’études du Bachelor, l’admission n’est pas autorisée après le début du premier semestre. Pour les autres années d’études, une admission en cours d’année peut être autorisée par le Doyen sur préavis du BUCE.

Le Règlement d'études de la Faculté fait foi.

 

top