Dies academicus 2011: deux regards sur les droits humains

etuplus

La cérémonie 2011 du Dies academicus, le vendredi 14 octobre, a permis à deux personnalités aux parcours très différents de livrer leurs réflexions sur les droits humains. Dans un auditoire d'Uni Dufour rarement aussi attentif et unanime à exprimer son admiration, l'ancien président et membre de la Commission des droits de l'homme au Conseil de l'Europe Dick Marty a dénoncé l'absence de réaction face aux violations des droits humains et la régression à laquelle on a assisté à bien des égards sur ce plan au cours de la décennie écoulée. Ecrivaine américaine et Prix Nobel de littérature en 1993, Toni Morrison a quant à elle mis l'accent sur la difficile articulation entre la promotion des droits humains et ceux des femmes.


BROCHURE SOUVENIR (2 084 Ko, pdf)

PHOTOS

ENREGISTREMENT VIDÉO

Allocutions de Dick Marty et Tony Morrison

 

Intégralité de la cérémonie

Version originale

Version avec interprétation française

Remarque concernant la version française: l'interprétation simultanée a pour objet de faciliter la communication et ne constitue pas un compte rendu officiel. Seule la version originale fait foi. L’interprétation simultanée peut comporter des omissions ou des imprécisions imputables aux conditions dans lesquelles l’enregistrement a été effectué; en aucun cas la responsabilité des interprètes ne peut être engagée.


Deux orateurs d'exception

Toni Morrison s'est faite remarquer dans les années 1970, notamment pour son roman "Sula", qui raconte la vie de deux femmes noires américaines dans la première moitié du XXe siècle. En 1987, ce succès est confirmé avec la publication de "Beloved", roman qui raconte l'esclavage.

Juriste, conseiller d'Etat, membre et ancien président de la Commission des droits de l’homme au Conseil de l’Europe et vice-président de l’Organisation mondiale contre la torture, Dick Marty a beaucoup œuvré à dénoncer les abus des droits humains commis par des Etats. Il s'est illustré, en 2006, à travers un rapport confirmant l'existence de prisons secrètes de la CIA sur le territoire européen et d'un système de "sous-traitance de la torture".

dies

Outre Toni Morrison et Dick Marty, trois autres personnalités ont reçu un titre de docteur honoris causa de l'Université de Genève lors de la cérémonie: Kai Simons, directeur émérite de l’Institut Max Planck de Dresde, Tullio Pozzan, professeur à l’Université de Padoue, et Stanley Hauerwas, professeur à l’Université de Duke. Cette journée officielle de l'Alma mater a également été l'occasion de remettre le Prix Latsis à Dominic Eggel, de l'Institut de hautes études internationales et du développement, le Prix mondial Nessim-Habif à Rolf Heuer, directeur du CERN, et la Médaille de l'Université à Roger Mayou, directeur du Musée international de la Croix-Rouge.

dies


EN SAVOIR PLUS SUR LE DIES ACADEMICUS

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+
  • Partager sur LinkedIn

10 octobre 2011

2011

separation line
top