Notre service

2
Photo: Guillaume Fuerst, 2010

Édito

Le feu à la mer

L'exclamation sicilienne qui titre le film de Francesco Rosi (1) sonne comme une contradiction: Fuocoammare! Le feu à la mer! L’expression, qui appond le feu à l'eau, donne cependant bien sa figure aux destins erratiques et dramatiques, aux histoires amères et cruelles, aux remémorations morbides ou sordides dont rendent «conte» les films qui constituent la programmation du volet [cinéma] du 4e Festival Histoire & Cité (2).

Par son traitement filmique, l'eau, dont le festival fait son thème en 2019, se révèle plus noire et profonde, plus dangereuse et turbide. Le cinéma paraît ainsi actualiser à la surface de l'écran ce dont les mythes et récits fondateurs de nos cultures humaines ont chargé nos destins individuels et collectifs. Choix programmatique (3), sans doute, qui a retenu les réalisations où l'eau dissout mieux qu’absout, porte mort mieux que donne vie, engloutit mieux que rapproche.

Choix emblématique, cependant, de la situation plus chaotique qu'harmonieuse dans laquelle nous, les humains, sommes désormais engagés. Et là encore, cette programmation nous y rend, incidemment, attentives et attentifs. L'eau est une ressource majeure, dont la maîtrise géopolitique est certes gage de sécurité, mais pour quelles dérives? Dont l'exploitation économique est certes productrice de richesses, mais à quels coûts?

Ne nous en laissons plus conter. Il y a bel et bien le feu à la mer!

Ambroise Barras
responsable des Activités culturelles

  1. Fuocoammare. Par-delà Lampedusa (2016), de Francesco Rosi, est projeté le 28 mars, à 20h30, aux Cinémas du Grütli. La projection est suivie d'un débat entre Francesco Rosi et Jean Perret.
  2. Le Festival Histoire et Cité 2019 se déroule à Genève du 27 au 30 mars.
  3. Retrouvez le programme cinéma sur le site du Festival.
top