Soutien aux programmes

Transformer un programme

Faire évoluer un programme, c'est y apporter des modifications en vue d’améliorer la qualité de la formation des étudiant-es.

Voici 5 bonnes raisons de transformer votre programme:

Actualiser la formation au plan scientifique

Il peut s’agir:

  • d’adapter le programme aux évolutions de la discipline et des professions liées
  • d'accroître l’interdisciplinarité au sein du programme ou avec d'autres programmes
  • d'aligner le programme avec le plan stratégique de l'Université ou de la faculté
  • de repositionner le programme dans le paysage académique national ou international
  • etc.

Quels avantages?

Vous renforcez l’attractivité de votre programme.

Vous dispensez une formation pertinente, adaptée en permanence à l’évolution des savoirs et des besoins de la société.

Vous créez des nouvelles passerelles entre les branches du savoir.

Vous permettez à votre programme de se distinguer parmi l'offre de formation dans le domaine.

Renforcer la cohérence pédagogique de la formation

Cela peut impliquer de:

  • clarifier les objectifs d'apprentissage (learning outcomes) du programme
  • adopter des méthodes d’enseignement et d’évaluation alignées avec ces objectifs
  • modifier la structure de la formation
  • (ré)allouer les ECTS sur la base de la charge de travail étudiante

Quels avantages?

La valeur ajoutée de votre programme est claire pour son public-cible.

Votre formation est porteuse de sens pour les étudiant-es.

L’apprentissage est favorisé par une pédagogie pertinente.

Le diplôme est lisible, y compris pour les personnes et institutions qui recruteront les diplômé-es.

Développer une pédagogie innovante

Ceci peut signifier:

  • adopter des méthodes d'enseignement plus actives
  • mettre en place des évaluations authentiques, proches des situations professionnelles
  • introduire ou renforcer l’usage du e-learning à l’échelle du programme
  • renforcer les liens entre la théorie et la pratique

Pour d'autres exemples, consultez les caractéristiques d'un programme innovant.

Quels avantages?

Vous proposez des formes d’enseignement adaptées aux besoins et attentes du public estudiantin actuel.

Vous développez des méthodes et des moyens pédagogiques uniques, spécialement adaptés à votre programme.

Vous offrez à vos étudiant-es des conditions d’apprentissage motivantes et stimulantes.

Vous contribuez au rayonnement de l’Université en matière d’enseignement.

Améliorer l'expérience des enseignant-es et des étudiant-es

Cela peut être fait pour:

  • accroître la concertation et la collégialité entre les personnes qui enseignent dans le programme
  • renforcer les points forts de la formation
  • résoudre des problèmes rapportés par le corps étudiant ou l’équipe enseignante

Quels avantages?

La formation évolue, s’améliore constamment.

La qualité de l’expérience étudiante est renforcée.

La coordination au sein de l’équipe enseignante est optimisée.

Les besoins et souhaits des principaux acteurs de la formation sont entendus et satisfaits.

S'aligner avec les recommandations institutionnelles, nationales et européennes

Cette évolution peut consister à:

  • achever la mise en œuvre des principes de la réforme de Bologne
  • appliquer la réglementation et les recommandations de la Conférence des recteurs des hautes écoles suisses (swissuniversities)
  • adapter le programme aux objectifs qualité définis à l’Université de Genève
  • etc.

Quels avantages?

Vos étudiant-es et diplômé-es peuvent se déplacer facilement et bénéficier d'une juste reconnaissance de leurs qualifications.

Votre programme atteint les standards de qualité fixés par des entités reconnues.

Votre équipe est préparée pour l’évaluation périodique des programmes réalisée par le Bureau qualité de l’UNIGE.

Learning outcomes

Approche programme

Programme innovant

Nous vous proposons ci-dessous une proposition de démarche pour faire évoluer votre programme.

Il s'agit d'étapes, de questions-clés et de pistes issues de notre expérience qui peuvent orienter votre démarche.

Cette proposition générale est à adapter en fonction des spécificités du contexte, des ressources, du temps à disposition, etc. Des allers‑retours entre les étapes sont parfois nécessaires et certaines étapes peuvent se chevaucher.

Ces étapes sont reprises dans le Guide pratique pour accompagner le développement d'un programme (également disponible en anglais) Ce guide est à disposition des personnes accompagnant une transformation de programme. Il a été développé en collaboration avec le Centre de soutien à l'enseignement de l'UNIL.

1. Analyser votre programme et son contexte

Il est souvent utile de commencer par analyser le programme tel qu’il existe. Cela permet de faire un état des lieux.

Exemples de questions à se poser

  • Comment l’effectif estudiantin a-t-il évolué au cours des dernières années?
  • Les connaissances et compétences que le programme vise à développer sont-elles clairement définies?
  • Au terme de la formation, ces connaissances et compétences sont-elles développées?
  • La formation est-elle jugée pertinente pour la poursuite d'études, l'insertion professionnelle?
  • Comment enseigne-t-on au sein du programme? Comment apprend-on?
  • Le programme est-il piloté de façon collégiale?
  • Quelles sont les forces et les faiblesses du programme selon les personnes concernées?
  • Le programme répond-il aux exigences institutionnelles, nationales et européennes?
  • S'agit-il d'un programme innovant?

Quelques idées

Pour examiner le programme dans son ensemble, utiliser les critères qualité de l’UNIGE en guise de check-list est une bonne stratégie. Téléchargez ce document d'aide à la réflexion pour faciliter cette analyse.

L’analyse de la cohérence pédagogique du programme peut se faire à l’aide de matrices (tableaux à double entrée). Cette méthode permet de visualiser, par exemple, les liens entre les compétences visées et les enseignements qui permettent de les développer.

Il est possible de recueillir l’opinion des enseignant-es et des étudiant-es au moyen notamment de discussions informelles, d’entretiens et/ou d'une enquête par questionnaire. Vous pouvez par exemple demander à ADEVEN une analyse transversale des résultats d’évaluation de l’enseignement par les étudiant-es pour votre programme.

2. Développer une vision commune du programme souhaité

Par la suite, l'équipe peut imaginer le programme tel qu'il pourrait être. Il s'agit de développer une vision partagée de la formation et de ses visées.

Exemples de questions à se poser

  • Quelles personnes diplômées voudrait-on former? Quelles compétences, connaissances, valeurs et attitudes pourraient les caractériser? (Prégent, Bernard, & Kozanitis, 2009)
  • En quoi voudrait-on que le programme se démarque des formations similaires offertes ailleurs?
  • La formation gagnerait-elle à être actualisée au plan scientifique ou vis-à-vis des professions?
  • Comment voudrait-on enseigner? Comment souhaite-t-on que nos étudiant-es apprennent?
  • Qu'est-ce qui constituerait une innovation pédagogique dans notre contexte?
  • Pourrait-on jongler autrement avec la charge de travail étudiante et les ECTS?
  • Comment pourrait-on renforcer les points forts et remédier aux points faibles de la formation?
  • De quelle façon pourrait-on mieux se concerter et collaborer au sein de l'équipe?

Quelques idées

Pour plusieurs équipes, le concept d'approche-programme a été une découverte utile pour la restructuration de leur programme. Faites appel à nous pour présenter à votre équipe les principes et avantages de cette approche.

Pour développer une vision commune du programme, il est intéressant de travailler sur les valeurs (Prégent et al., 2009). Il est souvent fructueux de déterminer les valeurs qui animent l'équipe enseignante et celles qu'on souhaiterait que les étudiant-es adoptent au cours de leur formation. Le Pôle SEA met à votre disposition des cartes de valeurs exploitables dans ce contexte.

Les responsables des programmes consécutifs au vôtre et les partenaires des milieux professionnels sont des personnes clés à ce stade. Elles peuvent vous aider à cerner les exigences, les défis ainsi que les enjeux académiques et socioprofessionnels qui attendent vos diplômé-es.

3. Décider des changements à apporter au programme

L’équipe peut ensuite décider des transformations à apporter pour passer du programme existant au programme souhaité.

Exemples de questions à se poser

  • Qu'allons-nous conserver du programme existant, qu'allons-nous changer?
  • Quelle orientation allons-nous donner à la formation?
  • Quelles sont nos priorités parmi tous nos souhaits?
  • Quels sont nos objectifs à court, moyen et long termes?
  • Y a-t-il des forces qui nous invitent à agir rapidement sur un volet du programme en particulier?
  • Qui faut-il impliquer dans cette étape de prise de décisions? Qui faut-il informer?

Quelques idées

Examiner le contexte est une bonne stratégie pour se fixer des objectifs réalistes, c'est-à-dire qui tiennent compte des éventuels leviers et freins au changement. On peut notamment se poser des questions sur la discipline, les acteurs et les ressources.

Pour susciter une adhésion forte aux changements à venir, il est utile d’associer des représentant-es des divers corps impliqués dans le programme lors de la phase de prise de décision.

Une fois les décisions prises, il est souvent judicieux de présenter le projet aux instances concernées (commissions, collège des professeur-es, conseil participatif, etc.) avant de passer à l'étape suivante. Ceci permet de s'assurer que l'équipe avance avec les appuis nécessaires.

Votre projet est-il innovant? La Commission Innovations Pédagogiques pourrait vous aider à le concevoir et le réaliser.

4. Planifier la mise en œuvre du changement

Lorsqu’il y a consensus quant à l’évolution souhaitée, il est important de planifier la transition.

Exemples de questions à se poser

  • Comment les rôles et les responsabilités seront-ils répartis au sein de l'équipe?
  • Le pôle SEA sera-t-il associé au projet? De quelle façon?
  • Quelles ressources (existantes, nouvelles) seront nécessaires?
  • Quelles étapes devront être réalisées et dans quel ordre?
  • Quelles seront les principales échéances à respecter?
  • Comment les étudiant-es passeront-ils/elles de l'ancien au nouveau programme (transition)?
  • Quels seront les moyens de communication et de collaboration au sein de l’équipe?
  • Comment pourra-t-on mesurer l’atteinte de nos objectifs, mesurer les retombées?

Quelques idées

Consigner les réponses aux questions ci-dessus dans un document écrit permet de garder une trace de la démarche. Ceci est utile pour garder le cap et pour permettre à de nouvelles personnes de se joindre facilement au projet en cours de route.

Il est souvent utile d’anticiper les délais à la manière d’un rétroplanning pour établir le calendrier et les modalités de travail.

Il peut être avantageux d'intégrer le changement progressivement. Par exemple, appliquer la nouveauté à un ou deux enseignements d'abord. Cela permet de s'approprier une nouvelle méthode et de procéder à des ajustements à petite échelle, si nécessaire. On peut ensuite faire évoluer un module entier, puis la première année du cursus, et ainsi de suite jusqu'à modifier le programme au complet.

5. Mettre en œuvre le changement

Enfin, il s’agit de réaliser les changements planifiés. La communication et le soutien sont des aspects importants lors de cette étape.

Exemples de questions à se poser

  • Comment informera-t-on les personnes concernées des changements opérés?
  • Comment est-il prévu de documenter la démarche d’implantation?
  • Faut-il initier les étudiant-es et/ou les enseignant-es aux nouveautés implantées?
  • Quel soutien mettra-t-on à disposition de ces deux groupes?

Quelques idées

Pendant la phase d’implantation, l’équipe pédagogique peut instaurer un journal de bord virtuel. Chaque personne pourra ainsi consigner en continu ses constats et ses propositions pour ajuster le programme.

Si de nouvelles méthodes d’enseignement sont utilisées, il peut s’avérer utile de sensibiliser la population étudiante aux stratégies d’apprentissage les plus adaptées. Visitez nos pages dédiées au soutien à l'apprentissage.

6. Faire le suivi du changement

Suite à l’implantation, il est utile d'analyser le programme renouvelé pour:

  • déterminer si les objectifs visés ont été atteints
  • mesurer l'impact des changements à différents niveaux: satisfaction des personnes impliquées, apprentissage et motivation des étudiant-es, dynamique de l'équipe enseignante, attractivité du programme, etc.
  • déterminer si des ajustements sont nécessaires et réguler au besoin
  • recenser les constats et les nouvelles questions qui se posent

Et après?

Nous vous encourageons à valoriser le travail accompli et à partager votre expérience. Elle peut inspirer d'autres équipes!

Pour faire connaître les changements réalisés dans votre programme, vous pouvez par exemple réaliser une vidéo ou un mémo à diffuser via le site internet de votre faculté et du pôle SEA.

Pourquoi ne pas faire de cette expérience l'objet d'une communication scientifique? Nous pouvons vous accompagner dans la préparation d'un article dans une revue spécialisée ou d'une présentation dans un colloque en pédagogie de l'enseignement supérieur.

Learning outcomes

Approche programme

Programme innovant

Qu’il s’agisse d’une modification ponctuelle ou d’une refonte plus globale d’un programme, le pôle SEA peut accompagner votre équipe. Nous unissons nos forces aux vôtres pour développer votre vision.

Quels avantages à travailler avec nous?

Nous vous aidons à identifier et à réunir les conditions qui faciliteront votre travail.

Ensemble, nous concevons une démarche sur mesure, qui correspond aux particularités de votre contexte.

Nous vous mettons en contact avec d'autres équipes pour favoriser un partage d'expérience qui vous soit utile.

L'équipe du pôle SEA assure une veille permanente des innovations qui se développent dans l'enseignement supérieur. Nous pouvons aider votre programme à se démarquer par son caractère innovant.

Quelles formes l'accompagnement peut-il prendre?

Un conseiller ou une conseillère pédagogique peut accompagner chacune des étapes de l’évolution d’un programme. En fonction de vos préférences, nous pouvons par exemple:

  • mettre à disposition des documents de référence ou des outils pratiques
  • participer à des séances, animer des discussions
  • organiser des formations sur mesure, développer des ressources spécifiques
  • relire et commenter des documents (plans et règlements d’études, par exemple)
  • effectuer une recherche documentaire, une veille des tendances
  • partager les apports de la recherche en pédagogie universitaire
  • offrir du conseil pédagogique individuel ou d’équipe
  • animer des formations sur mesure

Plus concrètement, nous pouvons soutenir vos démarches visant à:

1. Analyser votre programme et son contexte

Nous pouvons par exemple vous aider à:

  • examiner le plan d’études
  • cartographier votre programme tel qu'il existe
  • faire l'inventaire des pratiques pédagogiques actuelles
  • recueillir l’opinion des personnes concernées (questionnaires, entretiens, focus groups)
  • collecter et analyser des données sur l'impact de la formation chez les étudiant-es et diplômé-es
  • interpréter les données disponibles sur la qualité de l’enseignement

2. Développer une vision commune du programme souhaité

Nous pouvons travailler avec vous pour:

  • définir ou redéfinir le profil de sortie des étudiant-es (compétences, valeurs, attitudes, etc.)
  • clarifier les learning outcomes du programme
  • réfléchir à l’architecture de la formation et à sa cohérence interne
  • envisager des méthodes d’enseignement et d’apprentissage innovantes et adaptées aux objectifs
  • repenser l'articulation entre charge de travail et ECTS

3. Décider des changements à apporter au programme

Par exemple, nous pouvons vous orienter pour:

  • dégager des priorités pour l'évolution de votre programme
  • fixer des objectifs réalistes
  • présenter votre projet dans différents contextes et auprès de différentes instances

4. Planifier la mise en œuvre du changement

Nous pouvons vous donner des pistes pour:

  • déterminer les rôles et les responsabilités au sein de votre équipe
  • identifier les ressources nécessaires
  • élaborer un plan d’action et un calendrier réalistes
  • prévoir des moyens de communication et de collaboration
  • identifier et mettre en place des mesures de suivi du nouveau programme

5. Mettre en œuvre le changement

En fonction de vos souhaits, nous pouvons notamment vous aider à:

  • élaborer des documents (règlement d'études, plan d'études, etc.) cohérents et conformes aux recommandations en vigueur
  • scénariser des enseignements selon une approche-programme
  • sensibiliser l'équipe enseignante et le corps étudiant à de nouvelles façons d'enseigner et d'apprendre

6. Faire le suivi du changement

Nous vous accompagnons pour:

  • documenter votre démarche et faire le suivi du nouveau programme
  • évaluer l'atteinte des objectifs visés et comparer les données pré-/post- réforme
  • réguler le nouveau programme si des ajustements sont nécessaires
  • partager et valoriser votre expérience dans différents contextes
Photo description
Catherine Huneault

Conseillère pédagogique

Le pôle SEA a développé en collaboration avec le CSE de l'Université de Lausanne un Guide pratique pour accompagner le développement des programmes d'études (également disponible en version anglaise).

Vous trouverez ci-dessous quelques lectures offrant des repères pratiques pour faire évoluer un programme.

  • Biggs, J., & Tang, C. (2011). Teaching for Quality Learning at University (4e éd.). Berkshire: Open University Press.(disponible au pôle SEA)
  • Diamond, R. M. (2008). Designing and Assessing Courses and Curricula: A Practical Guide. San Francisco: Jossey-Bass, 3e éd. (disponible au pôle SEA)
  • Evain, M., & Flandrin, C. (2016). Kitmap : kit méthodologique approche-programme. Faculté des Sciences et des Techniques, Université de Nantes. Consulté à l’adresse: http://www.univ-nantes.fr/kitmap
  • Gaff, J.G., & Ratcliff, J.L. (Éds.) (1997). Handbook of the Undergraduate Curriculum. San Francisco, CA: Jossey-Bass. (disponible au pôle SEA).
  • Lafortune, L. avec la collaboration de C. Lepage, F. Persechino et K. Bélanger (2008). Un modèle d’accompagnement professionnel d’un changement. Pour un leadership novateur. Québec: Presses de l’Université du Québec (disponible à la bibliothèque de l'UNIGE)
  • Mcleod, P., & Steinert,Y. (2015). Twelve tips for curriculum renewal, Medical Teacher, 37(3), 232-238. Consulté à l’adresse http://dx.doi.org/10.3109/0142159X.2014.932898
  • Prégent, R., Bernard, H., & Kozanitis, A. (2009). Enseigner à l’université dans une approche‐programme. Montréal: Presses Internationales Polytechnique.
  • Rodger, S. (Ed.) (2011). Good Practice Guides and Cases to Support Curriculum Development and Renewal in Occupational Therapy. Strawberry Hill: Australian Learning and Teaching Council. Consulté à l’adresse: https://espace.library.uq.edu.au/view/UQ:246840

Vous avez d’autres lectures à nous suggérer?

Vous aimeriez que le pôle SEA développe une nouvelle ressource en particulier?

Vous avez développé des outils et seriez d’accord de les mettre à disposition d’autres équipes?

Écrivez-nous.

Learning outcomes

Approche programme

Programme innovant