Les articles de nos expert-es

Le e-Portfolio Mahara comme environnement d’apprentissage

Mahara-banniere_web.jpg

Les e-portfolios, comme Mahara, sont des systèmes de gestion de contenus (CMS) spécifiques à la création et au partage de portfolios, mais leurs affordances sont nombreuses et se prêtent bien aux usages variés des activités d’enseignement et d’apprentissage. En tant qu’environnement d’apprentissage personnel (EAP), Mahara permet aux enseignant-es et aux apprenant-es, de créer, gérer et partager des pages web et des contenus multimédia, en tant qu’individu ou membre d’un groupe. À travers les pages web générées, les usager-es peuvent afficher une variété de types de contenus statiques (textes, vidéos, liens, documents, images) et dynamiques (blogs internes, CV, plans de travail), et intégrer des contenus des sources externes par flux RSS (blogs, réseaux sociaux, Google Apps, médias).

En 2015, le certificat de formation continue (CAS) en conception et développement de projets e-learning offert par l’Unité Technologies de Formation et Apprentissage (TECFA) de l’Université de Genève a adopté Mahara comme plateforme d’enseignement et d’apprentissage pour promouvoir l’autorégulation et le développement de compétences numériques dans une approche programme basée sur une pédagogie par projet.

eLearning-groupe.pngParticipant-es au CAS en conception et développement de projets e-learning travaillant en groupe.

Les environnements numériques d’apprentissage personnel ont la particularité de mettre l’individu au centre et non l’institution, la classe ou l’enseignant-e, comme le font les Learning Management System (LMS) du type Moodle. La gestion et le contrôle de l’affichage et du partage reste toujours avec l’individu ou les membres d’un groupe. Mahara permet aux individus ou aux groupes de collectionner et agréger des contenus et ressources liées aux tâches ou étapes prévues et de collaborer à travers les nombreux outils de communication (commentaires, messagerie, blog interne). Les activités de gestion de ressources et de production favorisent le développement de compétences numériques pragmatiques, tandis que les diverses modes de communication, de partage et de collaboration favorisent le développement de compétences numériques relationnelles par la participation à une communauté d’apprentissage.

Mahara-screenshot.jpeg.png

Dans le cadre du CAS en conception et développement de projets e-learning les participant-es utilisent Mahara pour présenter leurs productions sous forme de pages Mahara partagées au moins avec l’équipe enseignante, mais qui peuvent être rendues visibles pour les pairs, l’institution ou le public. Pour donner l’exemple, tous les cours du programme de formation et leurs ressources sont organisées en collections partagées avec les groupes de participant-es et toute communication passe à travers les forums de groupe et la messagerie de Mahara. Ce détournement de Mahara vers une plateforme d’enseignement a été autant un choix pratique que pédagogique. Les pages des cours sont facilement créées, groupées et partagées avec les groupes cibles et peuvent aussi être copiées, modifiées et appropriées par les participant-es. Les travaux présentés par les participant-es sont aussi évalués sur la forme et l’organisation de leur présentation pour valoriser l’effort de l’acquisition de ces nouvelles modes de production et de communication.

De plus, des espaces regroupant toute personne ayant participé au CAS permettent de tisser des liens entre les volées et de garder contact avec la communauté après la formation, comme sur un réseau social.

À travers les diverses thématiques et ateliers, les participant-es au CAS manipulent et explorent diverses plateformes et outils numériques utilisés dans la conception, la production et la mise en œuvre de dispositifs de formation numériques ou en ligne. Mahara sert comme un espace de travail personnel. Utiliser Mahara tout au long de leur cursus et une plus-value qui permet aux participant-es d’avoir une vue sur leur progression et l’évolution de leurs capacités, leurs pratiques et leurs réflexions. Ainsi les participant-es ont l’opportunité d’acquérir une littéracie et une culture numérique qui les préparent à apprendre avec le numérique tout le long de leur vie et d’adopter des démarches et des attitudes informées et adaptées aux besoins des techno-pédagogues du 21e siècle.

Cet article est une reprise de celui publié sur le blog CIEL.


Références :

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d'un masculin et d'un féminin.