Projets

Encadrement de mémoire

Fiche de Projet
Réalisé par : Lucile Davier
Contact : lucile.davier@unige.ch
Cours : Encadrement de mémoire
Cursus : Master
Nombre d'étudiant-es : < 25
Innovations utilisées :
Impliquer dans la Recherche
Problématique :
Responsabiliser
Faculté : FTI
Description du Projet
Situation de départ

Les étudiant-es à encadrer dans la réalisation de leur travail de mémoire étant nombreux-ses et souvent perdu-es concernant les objectifs à atteindre et la façon de les atteindre, l’enseignante a pris la décision de leur proposer un suivi plus structuré.


Mise en place et déroulement du projet

Dès sa première rencontre avec les mémorant-es qu’elle encadre, l’enseignante leur propose un contrat d’apprentissage à cosigner. Celui-ci verbalise les attentes et engagements de chacun-e ainsi que les propositions d’accompagnement de l’enseignante associées à chacune de ses attentes.

Elle fournit également aux mémorant-es la grille d’évaluation qui sera utilisée pour évaluer leur mémoire. Celle-ci, accompagnée du barème de notation, leur permet de savoir comment sont attribués l’ensemble des 78 points selon les différents éléments constituant le mémoire et le niveau de qualité attendu.

À la suite de chaque rendez-vous de suivi, l’enseignante demande à ses mémorant-es de remplir un PV sur cette séance. Celui-ci rappelle les points abordés lors du rendez-vous, les conseils apportés, les conclusions auxquelles ont menées l’entretien ainsi que les objectifs à atteindre avant leur prochaine rencontre.

Ces PV sont déposés sur un forum privé sur Moodle accessible à l’étudiant-e, à l’enseignante et aux juré-es. Il comporte un fil de discussion pour les PV, un fil de discussion pour les références bibliographiques ainsi qu’un fil de discussion pour les documents sur lesquels ils/elles ont fini de travailler. L’utilisation de ces différents fils par l’étudiant-e est optionnelle sauf pour les PV.

Par ailleurs, l’enseignante propose également des séminaires à ses mémorant-es. Les sujets abordés peuvent être la recherche d’un sujet, la gestion du temps, la recherche d’information, la lecture en diagonale ou tout simplement l’avancement de leur mémoire. La plupart des thèmes ayant été abordés lors d’un cours de méthodologie de la recherche, ces séminaires sont pour la plupart des rappels et une application plus ciblée sur leur sujet de mémoire. L’enseignante utilise des ressources multimédias en classe inversée, notamment les capsules vidéo d’InfoTrack (voir projet).


Retour et conseils sur la mise en place d'un tel projet

L’enseignante souligne à quel point la rédaction de PV à la suite de chaque rencontre est bénéfique que ce soit pour elle ou pour les étudiant-es. Avec un nombre important de mémorant-es à encadrer, disposer d’un rappel du contenu des séances précédentes, disponible sur le forum, est un atout et un gain de temps pour l’enseignante et pour les juré-es. C’est également une façon de s’assurer que les étudiant-es prennent des notes pour procéder à sa rédaction et disposent ainsi d’une version écrite des éléments de discussion les plus importants, des conseils reçus et des prochaines tâches à effectuer.


Avis des étudiant-es

« Les séminaires informels en petits groupes, facultatifs, me semblent tout à fait utiles. Comme ils abordent de nombreux aspects précis du mémoire (par exemple sur la définition de la problématique ou sur la gestion du temps) de manière pratique (recommandations méthodologiques et partage d’expériences), ils m’aident concrètement dans mes démarches liées au mémoire. »

« Les séminaires entre mémorants sont très enrichissants puisqu’ils nous permettent d’acquérir la méthodologie et les bonnes pratiques pour la rédaction d’un mémoire, d’une manière plus personnalisée et pratique qu’un cours magistral. Ce sont aussi de très bonnes pratiques pour les études en général, telles que la gestion du temps ou la lecture rapide. Sans compter que cela crée un petit groupe très sympathique et rend l’écriture du mémoire moins solitaire. »
 
« Pendant les séminaires : en plus d’être très intéressants et en lien avec l’avancée de nos travaux, ils nous permettent de discuter de problèmes concrets que l’on rencontre dans notre travail et surtout de voir que l’on n’est pas seuls !
En dehors des séminaires : l’organisation des cours de la faculté ne favorise pas la rencontre et donc l’échange avec les autres mémorants. »

« Grâce à cette forme d’apprentissage, on se sent moins dans une relation de professeur-étudiant et plus dans une dynamique d’expert à expert, bien que nous soyons des experts juniors. Je pense que cette technique aide lors de la recherche d’emploi et en début de carrière grâce à l’acquisition d’une certaine confiance en soi ainsi que d’une attitude professionnelle responsable. »

« J’apprécie particulièrement cet accompagnement : l’enseignante est toujours prête à m’aider et me conseiller dans mes recherches et sa méthode est très claire. Nous faisons des PV de chaque rencontre afin de se souvenir de ce qui a été dit et décidé et s’assurer que l’on ait bien compris la même chose, et elle me fixe toujours un objectif, un devoir ou du moins quelque chose à faire pour notre prochain rendez-vous, ce qui est très motivant et me pousse à avancer dans mon travail. »

« Je dois dire que ce système d’encadrement est un privilège, car les points essentiels sur la longue route du mémoire sont passés en revue et expliqués, ce qui aide à dédramatiser ce travail qui impressionne tant les étudiant-es. »

« Les discussions que l’on a sont très productives, sans me livrer les solutions, l’enseignante me permet de ne pas m’éparpiller, de me poser les bonnes questions et d’approfondir mes recherches si nécessaire en relevant les aspects importants que je ne vois pas. »

Fichiers multimédias annexes