Recherche

Didactique des langues étrangères et anciennes

MEMBRES de l'équipe de recherche

Le groupe de recherche en langues étrangères et anciennes est dirigé par Daniel Elmiger. Il est composé des membres suivants :

 

BRAUCHLI Béatrice

Chargée d'enseignement FEP – allemand

beatrice.brauchli(at)unige.ch

BRUNSCHWIG Thibault

Chargé d’enseignement - latin

thibault.brunschwig(at)unige.ch

ELMIGER Daniel

Professeur associé

daniel.elmiger(at)unige.ch

ERARD Chantal

Chargée d'enseignement FEP – anglais

chantal.erard(at)unige.ch

HUMBERT Nicolas

Chargé d’enseignement T - allemand

nicolas.humbert(at)unige.ch

LICHTENAUER Karine 

Chargée d’enseignement – allemand

karine.lichtenauer(at)unige.ch

PERRIN LIGABUE Anne-Claire

Chargée d’enseignement – allemand

anne-claire.perrin(at)unige.ch

POGRANOVA Slavka

Chargée d'enseignement FEP - allemand

slavka.pogranova(at)unige.ch

PORFIRI Debora

Chargée d’enseignement T – italien et anglais

debora.porfiri(at)unige.ch

ROSSI Federica

Chargée d’enseignement – italien

federica.rossi(at)unige.ch

SANCHEZ Verónica

Chargée d’enseignement – espagnol

veronica.sanchez(at)unige.ch

SCHAUBER Holli

Chargée d’enseignement – anglais

holli.schauber(at)unige.ch

SIEGENTHALER Aline

Assistante

aline.siegenthaler(at)unige.ch

VUILLAUME Carole

Chargée d’enseignement T – espagnol

carole.vuillaume(at)unige.ch

WALTERMANN Eva

Chargée d’enseignement – anglais

eva.waltermann(at)unige.ch

 

Domaines de recherche

Les recherches de l’équipe portent sur des questions variées et reflètent en cela l’étendue du champ de la recherche en didactique des langues étrangères, langues anciennes et langues secondes.

 

Enseignement-apprentissage des langues étrangères aux degrés primaire et secondaire

Grand porteur d’espoirs pour développer le plurilinguisme en Suisse et à ce titre promu par les institutions suisses telles que l’OFC ou la CDIP, l’enseignement immersif en Suisse fait l’objet d’un double projet de recherche dont l’objectif est d’une part de mieux comprendre les conditions de réalisation de l’immersion dans les établissements suisses dits « bilingues » et d’autre part de dresser un inventaire national de l’ensemble des filières bilingues dans le pays (voir Projets de recherche pour plus d’informations).

Sont aussi explorées différentes facettes de la didactique du plurilinguisme (didactique intégrative, éveil aux langues, intercompréhension mais aussi approches interculturelles), qu’il s’agisse de la conception de cadres de références et de séquences didactiques, des représentations des langues étrangères par les enseignant·e·s ou de leur intégration dans les moyens d’enseignement actuellement en vigueur en Suisse romande.

Par ailleurs, des recherches sont menées sur les conditions de réussite d’une classe de langue ainsi que sur des aspects spécifiques de l’enseignement d’une langue étrangère, tels que l’enseignement de la littérature (notamment en italien comme langue de scolarisation et pour des publics adultes), les adaptations pédagogiques pour des élèves dyslexiques-dysorthographiques, l’accent phonologique, la didactique de l’oral, l’intégration des MITIC en classe, ou la transition entre les degrés scolaires pour ne citer que des exemples.

L’analyse des moyens d’enseignement utilisés en Suisse romande occupe une place centrale dans ces recherches, et notamment celle du Portfolio européen des langues qui fait l’objet d’une analyse approfondie (voir Projets de recherche).  

 

Formation des enseignant·e·s de langue

Translanguaging, gestes des enseignants, représentations des langues et de leur enseignement… Les cognitions et les pratiques des enseignant·e·s sont analysées dans la perspective de leur évolution au cours de la formation. Ces recherches sont étroitement liées à l’étude des compétences à développer au cours de la formation initiale et la manière d’y parvenir, notamment à l’aide d’outils spécifiques tels que le PEPELF, les profils spécifiques de compétence langagière pour l’enseignement des langues étrangères  ou le CARAP. Dans le champ de la recherche est incluse l’analyse de la plateforme numérique des manuels d’allemand dans le but d’examiner les potentialités et les limites de l’enseignement-apprentissage du lexique à la maison et en classe et de former les futurs enseignants de langue. Les séquences d’enseignement sur le développement de compétences émotionnelles des élèves (CLIL/EMILE) ou les séquences interdisciplinaires (anglais-français-arts) sont quelques exemples qui peuvent servir de support pour la formation des enseignants. Du point de vue des formateurs, les travaux s’intéressent à la construction des savoirs à distance et aux interactions avec les futurs enseignants pendant le temps de confinement. Au centre d’intérêt sont aussi des opportunités de pratiques de translanguaging dans les disciplines respectives au niveau tertiaire, que ça soit du côté des formateurs ou de futurs enseignants, avec une visée de transposition dans l’enseignement scolaire.

 

Politiques linguistiques

Un ensemble de recherches s’attache à analyser les politiques linguistiques et politiques de l’enseignement des langues, notamment d’un point de vue historique, ainsi que les instruments développés pour les mettre en œuvre (plans d’études, moyens d’enseignement, dispositifs de formation). A ces travaux s’ajoutent des études sur les aspects sociologiques de la langue, tels que les marques de genre. 

 

 

Dernière mise à jour: août 2021