Unité de musicologie

MISE AU CONCOURS: UN POSTE D'ASSISTANT-E EN MUSICOLOGIE

LE DEPARTEMENT D’HISTOIRE DE L’ART ET DE MUSICOLOGIE

met au concours :

1 poste d’assistant-e en musicologie


Conditions :
Être en possession d’une maîtrise en musicologie.
Avoir un projet de recherche en cours et s’engager à inscrire une thèse, au sein de l’unité de
musicologie, dans le domaine de la musicologie contemporaine au sens large (musicologie historique
du 18e au 21e siècle, analyse/théorie musicale, musicologie empirique — cette liste n’étant pas
limitative).


Cahier des charges :
Il s’agit d’un poste à 7/10e qui passera à 10/10e dès la troisième année.
L’assistant-e participera aux enseignements (en français) de l’Unité de musicologie au niveau du
bachelor et de la maîtrise.
Le cahier des charges comporte :
- 2 h de séminaire hebdomadaires,
- la correction de travaux de séminaire et d’examens écrits,
- l’encadrement des étudiant-es,
- la collaboration aux travaux de recherche menés par l’Unité de musicologie,
- la participation aux activités d’organisation de l’Unité de musicologie,
- et d’autres tâches administratives.


Traitement :
Fr 46’247.-- par an en 1ère année. Le maximum du traitement est atteint après 4 annuités (Fr 78'528.--
par an).


Entrée en fonction : 1er février 2022


Durée du mandat :
Les assistant-e-s sont nommé-e-s pour une première période de 2 ans; la nomination est
renouvelable pour deux périodes successives, respectivement de 2 ans et de 1 an.


Documents requis et délai pour le dépôt des candidatures :
- lettre de candidature,
- curriculum vitae accompagné de la photocopie du procès-verbal de maîtrise,
- une publication ou un travail universitaire,
- descriptif du projet de recherche.


à envoyer à l’adresse postale suivante :
Secrétariat du département d’histoire de l’art et de musicologie
Avenue Jules Crosnier, 10
1206 Genève
et à l’adresse électronique suivante : secretariat-armus(at)unige.ch avant le 08.11.2021.


Dans une perspective de parité, l’Université encourage les candidatures du sexe sous-représenté.