L’usage prolongé de cannabis associé à une mémoire verbale diminuée

cannabis
La consommation de marijuana est courante chez les adolescents et les jeunes adultes, mais on connaît peu les effets à long terme d’une consommation de cannabis de faible intensité ou occasionnelle, et si l'ampleur et la persistance de la diminution des fonctions cognitives dépend de la durée d'utilisation ou de l'âge au moment de l'exposition. Le suivi de près de 3’500 personnes – hommes et femmes - sur 25 ans apporte aujourd’hui la preuve que si la consommation de marijuana au long cours a un impact négatif sur la mémoire verbale, elle semble ne pas affecter d’autres domaines cognitifs. L’équipe de recherche internationale, dont Emiliano Albanese de l’Université de Genève (UNIGE) et Reto Auer de l’Université de Lausanne (UNIL), publient les résultats de cette recherche, d’une ampleur exceptionnelle, dans JAMA Internal Medicine.

Pour en asvoir plus ...

5 février 2016

Media

top