Membres

Karine Duplan

Géographies du genre et des sexualités : corps, espaces et rapports sociaux

Cours de master T414031 – Semestre de printemps 2018

Karine.Duplan(at)unige.ch

Unige – Institut des Etudes Genre- Faculté des Sciences de la Société

Année académique 2018-2019


Enseignant : DUPLAN Karine Christine, Maître assistant-e/Suppléant-e collaborateur-trice scientifique

Cliquer sur l'intitulé pour accéder au détail de l'enseignement

Code
Libellé
Fac./
Ecole/
Inst.
Type/Semestre
Nb crédits
T206060
SDS
SE 2h A Me 16-18, M R040
Les séances du 03.10.18 et 28.11.18 seront dispensées en M R160.

Séances de tutorat : le 29.09.18 et le 05.10.18 de 10h15-12h00 en salle M 2170.

 
T414031
SDS
CR 2h P
 
T414231
SDS
CR 3h P Ma 16-19, M 1130
 

 

 

Biographie

Collaboratrice scientifique à la faculté des sciences sociales de Genève au sein du département de géographie et de l’institut des études genre, Karine Duplan est titulaire d’une thèse de doctorat en géographie politique culturelle (Université Paris-Sorbonne). Ses thèmes de recherche portent : en géographie politique et culturelle, sur la construction spatiale de l’hétéronormativité en contexte de mondialisation, les expériences vécues de la mobilité et de la migration, en particulier de la migration qualifiée, les pratiques incorporées des espaces du quotidien ; en études genre, sur la performativité des constructions spatiales des masculinités et féminités, les théories et méthodologies féministes queer et postcoloniales ; en épistémologie des sciences sociales, les enjeux épistémologiques liés aux approches sensibles de l’espace, les circulations entre géographies anglophones et francophones. Karine Duplan est également chercheure associée à Paris-Sorbonne au sein du laboratoire Espace, Nature Et Cultures et au Luxembourg Institute of SocioEconomic Research.

 

Description du cours

Le genre, puis les sexualités émergent en géographie dans la lignée du tournant culturel. Au-delà d’une seule analyse qui porterait sur la répartition des hommes et des femmes dans un espace donné, ces géographies mettent en avant l’utilisation du genre en tant que catégorie d’analyse critique permettant de mieux comprendre la façon dont les normes sociales et culturelles de sexe et de genre, entrent en jeu, de l’échelle du corps à celle du globe, dans la production de l’espace. En envisageant le genre et les sexualités dans la complexité de leurs interrelations avec les rapports sociaux de classe, de race, d’ethnicité ou tout autre rapport jouant de façon structurante dans l’ordonnancement social du monde, ce cours a pour objectif d’éclairer la dimension spatiale inhérente aux processus sociaux d’appartenance genrée ou d’orientation sexuelle et la façon dont ceux-ci contribuent à la production d’espaces d’exclusion et de différence. Il vise ainsi à une meilleure compréhension des dynamiques de pouvoir qui traversent nos espaces du quotidien en s’attachant à en révéler les modes de construction, mais aussi de contestation. Ce cours favorise une participation active des étudiant.e.s, notamment au travers de lectures approfondies et de la mise en partage des réflexions qui émergeront lors des discussions collectives.