La parole aux intervenants

Dre Noelle Junod Perron

Dre Noelle Junod Perron, Interniste généraliste et Docteure en éducation médicale, responsable du troisième module du CAS « Enseigner en contexte clinique et/ou professionnel », Institut de médecine de premier recours, HUG, et Unité de Développement et de Recherche en Éducation Médicale (UDREM), Faculté de Médecine, Université de Genève.

 

 

 « Comprendre où en est le stagiaire et quelles sont ses difficultés demande de la rigueur et de la curiosité. Réfléchir à des stratégies d’enseignement et de soutien adaptées exige de la créativité et de la flexibilité. Créer un climat d’apprentissage suppose de la disponibilité, de l’enthousiasme, un respect de l’autre et de l’empathie. S’observer et analyser ses propres compétences pédagogiques stimule la réflexivité.

Toutes ces compétences sont indispensables pour relever les défis de la santé et la formation en santé. Comment les acquérir ? L’apprentissage dans le domaine des Sciences de la santé se fait essentiellement sur le terrain, au contact des patients, des pairs, des superviseurs et des autres professionnels de la santé. Ce terrain, appelé milieu clinique, est souvent décrit comme chaotique et complexe, et la supervision comme opportuniste et informelle. Une meilleure connaissance de ce qui potentialise ou freine l’apprentissage des stagiaires en milieu clinique est donc cruciale. Ce module aborde, notamment au travers d’activités pratiques et interactives, des thèmes tels que le raisonnement clinique, le raisonnement pédagogique, et les outils de supervision et d’évaluation efficaces et constructifs.

Je disais l’autre jour à ma fille de 14 ans qui se questionne sur son avenir : « Si je devais refaire des études et choisir un métier, je crois que je referais la même chose ».

Mon parcours est-il original ? Pas vraiment. Une fois diplômée en médecine, j’avais d’abord songé à faire une formation additionnelle en anthropologie médicale, puis j’ai bifurqué vers l’éducation médicale. Si l’on m’avait prédit que je me dirigerais vers l’enseignement, je ne l’aurais pas cru… Or, le double rôle de médecin et d’enseignant rend le métier passionnant. L’enseignement exige de maîtriser la matière que l’on veut partager et en ce sens, c’est la meilleure des formations continues. Enseigner, c’est également se confronter à des attentes, des perceptions, des connaissances différentes et cela nécessite constamment de se remettre en question. Et c’est ça qui fait progresser. »

 

Découvrez les autres responsables de module

Prof. Raphael Bonvin

Prof. Raphael Bonvin

Professeur ordinaire et
co-directeur du CAS

Dr Daniel Scherly

Dr Daniel Scherly

Conseiller
techno-pédagogique

Dre Nadia Bajwa

Dre Nadia Bajwa

Médecin Adjointe
en Pédiatrie Générale

Patricia Picchiottino

Patricia Picchiottino

Directrice adjointe du CIS

12 septembre 2019
  La parole aux intervenants

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d'un masculin et d'un féminin.