MAS Management culturel 2023

Après 20 ans d’expérience et de succès, le DAS en Gestion culturelle se consolide et se transforme en MAS pour faire face à l’ampleur des défis actuels.

Informations

Période

septembre 2023 - septembre 2025
60 Crédits ECTS
500 Heures enseignement en présence
70 jours sur 24 mois

Langue

Français

Format

En présence – basculement en ligne en cas de nécessité

Renseignements

Marie THORIMBERT
+41 (0)21 693 71 24
management-culturel(at)unil.ch

Lieu

Formation Continue UNIL-EPFL, campus EPFL, Lausanne

Inscriptions

Délai d'inscription

28 février 2023
Inscriptions par CAS possible

Finance d'inscription:

CHF 18'200.- (Possibilité de paiement échelonné)

Contribution aux ODD

Objectif 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable

Objectifs

  • Discerner la nature, les enjeux et les mécanismes de la culture d’un point de vue politique, légal, économique, sociologique et artistique  
  • Développer les compétences nécessaires pour planifier, réaliser, évaluer et défendre un projet culturel sur la base de valeurs et d’une vision stratégique claire
  • Analyser et situer les tendances esthétiques, politiques et économiques, les spécificités des différents champs artistiques, des publics, en identifiant les changements en cours 
  • Consolider et enrichir ses compétences en management en abordant les principes relatifs à une bonne gouvernance et une gestion saine 
  • Acquérir des connaissances décisives pour s’emparer des questions de durabilité, de changement, et aborder sereinement les nouveaux défis du secteur culturel
  • Définir son rôle et son positionnement en tant que gestionnaire culturel en identifiant les nouvelles tendances, en s’adaptant et en sachant faire évoluer son organisation

Public

Personne active dans les domaines suivants: Institutions, associations actives dans le domaine artistique ou culturel, organismes indépendants; Administrations publiques ou organisations privées (collectivités publiques, fondations, institutions de formation, etc.); Industries créatives et secteurs connexes (marketing, sponsoring, etc.)

Programme

Le MAS en Management culturel est composé de 3 CAS contenant chacun 5 modules, puis d’un module final d’intégration pour l’obtention du titre : 

  • CAS 1 | Politiques et pratiques culturelles (5 modules, 15 ECTS)
  • CAS 2 | ​Gestion d’organisations culturelles (5 modules, 15 ECTS) 
  • CAS 3 | Innovation et changement dans le domaine culturel (5 modules, 15 ECTS)
  • Module d’intégration (7 ECTS) et mémoire de fin d’études (8 ECTS)

Direction

Prof. Frédéric ELSIG, Faculté des lettres, Université de Genève et Prof. Stéphanie MISSONIER, Faculté des HEC, Université de Lausanne

Coordination

Marie THORIMBERT, Université de Lausanne

Diplôme délivré conjointement par

Université de Genève, Université de Lausanne

Partenariat

Association romande technique organisation spectacle (ARTOS)
Le MAS en Management culturel articule les connaissances les plus récentes en matière de sociologie, de politique, d’économie et droit de la culture, pour permettre un positionnement pertinent dans le milieu culturel.

Description

Dans une société complexe, moderne et multiculturelle, la politique culturelle et la promotion de la culture sont des missions de plus en plus exigeantes. De la conception stratégique d’une politique culturelle à son évaluation, en passant par les différents dispositifs de soutien pertinents, le CAS Politiques et pratiques culturelles propose un regard global sur les multiples facettes des politiques culturelles. Comment répondre de manière adéquate aux besoins culturels, qu’ils soient nouveaux ou établis? Comment continuer à promouvoir la création artistique dans l’ensemble des domaines culturels? Comment créer et préserver des espaces sociaux pour une culture innovante? Comment intégrer les besoins et les attentes des publics? Cette formation articule les connaissances les plus récentes en matière de sociologie, de politique, d’économie et droit de la culture, de manière à permettre un positionnement pertinent dans l’écosystème culturel.
 

Objectifs

  • Saisir les enjeux actuels des politiques culturelles pour mieux se positionner et agir
  • Comprendre le fonctionnement économique de la culture
  • Intégrer les apports de la sociologie de la culture, notamment dans les relations avec les publics
  • Acquérir des compétences générales en droit de la culture
  • Comprendre la manière dont les politiques culturelles répondent aux besoins des artistes et des institutions culturelles

Planning

  • Module 1 : Politiques culturelles
  • Module 2 : Économie de la culture
  • Module 3 : Sociologie de la culture
  • Module 4 : Droit de la culture
  • Module 5 : Domaines artistiques et techniques

Description

Le secteur culturel connaît un développement sans précédent, générant d’innombrables micro-entreprises. Tant les montants investis par les politiques publiques que les impacts financiers permettent aujourd’hui de considérer la culture comme un secteur économique à part entière. Dans ce contexte, le CAS Gestion d’organisations culturelles propose des outils concrets en mesure de répondre à l’évolution des besoins et des compétences des professionnel·le·s de la culture. De la réflexion stratégique à l’élaboration concrète d’un plan marketing, des mécanismes juridiques du droit du travail à la gestion éthique et responsable des relations humaines, cette formation consolide et enrichit les compétences nécessaires pour planifier, réaliser, financer, évaluer et défendre un projet culturel.

Objectifs 

  • Acquérir des outils transversaux de gestion, renforcer et élargir ses compétences en management
  • Construire et défendre un projet culturel sur la base d’une vision stratégique claire
  • Comprendre les mécanismes juridiques, contractuels et le droit du travail pour élaborer un cadre professionnel adéquat et optimal
  • Aborder, identifier et mettre en œuvre les principes relatifs à une bonne gouvernance et une gestion saine centrées sur l’humain
  • Acquérir des outils de conduite, de gestion administrative et financière d'une organisation culturelle
  • Élaborer un plan de communication et de promotion en lien avec les publics cibles

Planning

  • Module 1 : Stratégie d’entreprise
  • Module 2 : Environnement juridique, cadres d’engagement et contrats 
  • Module 3 : Gestion des dynamiques humaines
  • Module 4 : Gestion financière
  • Module 5 : Promotion, communication et marketing

Description

Le secteur culturel est en constante mutation. Plus que jamais confronté à ses transformations, au cœur de nos sociétés contemporaines, les acteur·trice·s doivent savoir évoluer et s’emparer de nombreux défis transversaux – la numérisation, la diversité et l’inclusion, la question climatique et la durabilité. Ces mutations profondes et rapides demandent des compétences accrues – agilité, résilience, flexibilité, créativité – arrimées à des valeurs d’ouverture, de collaboration, mais également à des prises de risques. Le CAS Innovation et changement dans le domaine culturel aborde les pratiques prospectives et expérimentales en matière de production artistique. La formation offre une approche critique et constructive de ces questions pour toute organisation culturelle souhaitant aborder sereinement les défis d’aujourd’hui et de demain.

Objectifs

  • Maîtriser différents modèles managériaux pour mieux faire évoluer son organisation
  • Connaître et appliquer les méthodes de la gestion du changement pour gagner en agilité et en pertinence
  • Acquérir des compétences décisives en durabilité pour adapter son organisation au changement climatique et produire plus sainement
  • Intégrer les enjeux actuels de diversité et d’inclusion pour remplir pleinement les missions d’une organisation culturelle d’aujourd’hui
  • S’outiller en matière de numérique pour aborder sereinement les profondes transformations qu’il induit pour le secteur culturel

Planning

  • Module 1 : Innovation et modèles managériaux
  • Module 2 : Gestion du changement 
  • Module 3 : Culture et durabilité
  • Module 4 : Diversité et inclusion
  • Module 5 : Défis numériques 

Description

Le module d’intégration a pour objectif de mettre en pratique, de consolider l’ensemble des connaissances et des outils abordés dans les trois premières parties, par des journées de formation, des ateliers, des mises en situation, ainsi qu’un accompagnement personnalisé lors du travail de mémoire. Axé sur le développement individuel de ses propres compétences managériales, le module permet de prendre conscience de ses forces, de se positionner entre responsabilités et aspirations personnelles, d’identifier son rôle, ses activités professionnelles, de formaliser les scénarios de son évolution. Par un programme interactif qui demande de se positionner dans des environnements complexes, les participant·e·s sont amenés à définir leurs motivations profondes et à mettre en place un plan d’action.

Objectifs

  • Définir et affirmer ses compétences managériales individuelles
  • Étudier et approfondir, dans le cadre du travail de mémoire, une réflexion sur un sujet ouvrant de nouvelles perspectives et élaborer un projet de développement.

Evaluation

Chacune des trois premières parties (CAS) est évaluée. La quatrième partie est celle du module d’intégration: les participant-es rédigent un travail de mémoire en mettant à profit les connaissances acquises durant la formation et en menant des recherches personnelles. Celui-ci porte sur l’analyse d’un projet culturel personnel.

Méthodes d'enseignement/modalités pédagogiques

La formation associe les concepts et les outils de gestion aux pratiques culturelles et aux réalités professionnelles des participant-es. Valorisant une approche interdisciplinaire et transversale des différents champs artistiques, chaque module allie réflexions théoriques et cas pratiques. Offrant un espace d’échanges et un cadre d’apprentissage interactif, la formation met à contribution les compétences des participant-es par des travaux de groupe, des ateliers, une mise en application des questions abordées en cours, et par un accompagnement individuel (module d’intégration). 

Conditions d'admission

Peuvent être admis au MAS les candidat-es: 

  • Titulaires d’un Master (maîtrise universitaire) d'une université suisse, ou d'un titre jugé équivalent, assorti d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans dans la gestion ou l’administration culturelle
  • Titulaires d’un Bachelor (baccalauréat universitaire) d'une université suisse, ou d'un titre jugé équivalent, et qui peuvent justifier d'une formation complémentaire ou d'une expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans la gestion ou l’administration culturelle

Les personnes titulaires du DAS en Gestion culturelle (2000 – 2023) et répondant aux critères d’admission ci-dessus peuvent s’inscrire au MAS et faire une demande d’équivalence (30 ECTS). 

Plus d’informations

Comité directeur

Direction

  • Prof. Frédéric Elsig, Faculté des lettres, Université de Genève
  • Prof. Stéphanie Missonier, Faculté HEC, Université de Lausanne

Membres

  • Pascale Dalla Piazza, directrice exécutive adjointe, Formation Continue UNIL-EPFL
  • Jean-Marc Genier, producteur et expert culturel OIF 
  • Nadia Keckeis, directrice Service écoles et sport, art, citoyenneté GE
  • Thierry Luisier, secrétaire général de la FRAS, Fédération romande des arts de la scène
  • Patrick Oulevay, représentant d’artos, administrateur culturel
  • Ana Rodriguez, coordinatrice du DAS en gestion culturelle 2000-2023
  • Anne-Catherine Sutermeister, consultante en politique et management culturels

Coordination

  • Marie Thorimbert, chargée du programme MAS, Formation Continue UNIL-EPFL

Comité scientifique / Conseil scientifique

  • Sophie Bech, responsable administration, recherche de fonds et développement PALP Festival
  • Frédéric Elsig, professeur, section d’histoire de l’art, Université de Genève 
  • Benoît Frachebourg, administrateur et responsable production, La Grange
  • Thierry Luisier, secrétaire général de la FRAS, Fédération romande des arts de la scène
  • Stéphanie Missonier, professeure HEC Lausanne, département des systèmes d’information 
  • Anne-Catherine Sutermeister, consultante en politique et management culturels 
  • Marie Thorimbert, chargée du programme MAS, Formation Continue UNIL-EPFL

Horaires d'enseignement

Les cours ont lieu les lundis de 9h00 à 17h00. Certains cours pourront exceptionnellement avoir lieu un autre jour de la semaine. 

Parmi les interventant-es

  • Laura AUFRERE, doctorante Centre d’Économie de Paris Nord, Paris 13 – Sorbonne Paris Cité
  • Carine BACHMANN, directrice de l'Office fédéral de la culture
  • Françoise BENHAMOU, économiste, professeure à Sorbonne Paris Nord
  • Philippe BISCHOF, directeur de la Fondation suisse pour la culture, Pro Helvetia
  • Chantal BOLZERN, avocate BKS Rechtsanwälte, co-présidente Helvetiarockt
  • Marie-Thérèse BONADONNA, cheffe du service de la culture du canton de Neuchâtel
  • Sophie Bouvier AUSLÄNDER, artiste, Slade School of Fine Arts University College, Londres
  • Matthias BURNAND, avocat, Sedlex Lausanne
  • Dominique CARDON, professeur de sociologie, Sciences Po, Paris
  • Laetitia CARRERAS, co-responsable et cheffe de projet, le 2e Observatoire, Institut romand de recherche sur les rapports de genre
  • Réjane CHASSOT, avocate spécialiste du domaine culturel @DixHeuresDix.ch, responsable bureau romand SUISSIMAGE
  • Philippe COULANGEON, sociologue, directeur de recherche au CNRS
  • Anne-Catherine DE PERROT, directrice Evalure, centre d’évaluation culturelle
  • Aurélien DJAKOUANE, sociologue, maître de conférences à l'Université Paris Nanterre
  • Florian DUCOMMUN, avocat, Bonnard Lawson International Law Firm
  • Frédéric EPITAUX, avocat, expert fiscal diplômé, LL.M, Oberson Abels SA
  • Yves FISCHER, directeur suppléant de l’Office fédéral de la culture
  • Samuel GAY, consultant, formateur, coach, Valeur Plus
  • André GILLIERON, directeur Fondation Artes & Comoedia, actuaire, expert en prévoyance professionnelle
  • Nicole GRIEVE, responsable pour la Suisse Romande du label Culture inclusive de Pro Infirmis, Berne
  • Olivier GURTNER, directeur de la communication de la Comédie de Genève
  • Pauline GYGAX, productrice chez Banditas Films et chargée de cours HES
  • Patrick GYGER, directeur général de la Fondation Plateforme 10
  • Hazbi AVDIJI, chargé·x de cours (HEC, EHL, BSL), curateurice et artiste
  • Stefan HORT, directeur du Spot à Sion
  • Valérie HUBER, co-responsable et cheffe de projet, le 2e Observatoire, Institut romand de recherche sur les rapports de genre
  • Mathieu JATON, directeur général du Montreux Jazz Festival
  • David JAUSSI, responsable administratif et financier de l’OSR
  • David JAVET, chercheur à l'Université de Lausanne et narrative designer
  • Philippe KERN, fondateur et directeur général KEA European Affairs, Bruxelles
  • Sébastien KESSLER, id-Geo – bureau en accessibilité universelle, Lausanne
  • Michael KINZER, chef du service de la culture Ville de Lausanne
  • Charlotte LAUBARD, responsable du département Arts visuels de la HEAD, Société suisse des Nouveaux Commanditaires
  • Anne LE GALL, directrice des publics chez la Gaîté Lyrique, cofondatrice et présidente du TMNlab
  • Thierry LUISIER, secrétaire général de la Fédération romande des arts de la scène (FRAS)
  • Yan LUONG, consultant en communication institutionnelle et culturelle
  • Patrick MANGOLD, avocat, spécialiste en droit du travail et danseur
  • Frédéric MARTEL, écrivain, journaliste et sociologue, Paris
  • Jean-Yves MERCIER, professeur de self-leadership et management, Formation Continue UNIGE
  • Mathieu MENGHINI, maître d’enseignement, Haute École de travail social, Genève
  • Stéphanie MISSONIER, professeure HEC Lausanne, département des systèmes d'information
  • Olivier MOESCHLER, sociologue de la culture, chercheur à l’Université de Lausanne
  • Etienne MOUNIR, directeur du SEREC
  • Patrick OULEVAY, administrateur Théâtre Le Reflet, Vevey
  • Cécile PACHE, consultante juridique, vice-présidente du Tribunal des Prud’hommes, Lausanne
  • Guido PALAZZO, professeur en éthique des affaires, HEC, Université de Lausanne
  • Serge POISSON DE HARO, professeur titulaire HEC Montréal, management et gestion des organisations artistiques
  • Antoine RESZLER, directeur, galerie Heinzler Reszler, Lausanne
  • Raymonde RICHTER-PERRUCHOUD, avocate au barreau, médiatrice FSA, FSM et CSMC
  • Ana RODRIGUEZ, coordinatrice du DAS en Gestion culturelle 2000-2023
  • Anaïs ROESCH, cheffe de projet, secteur culturel, climat, énergie, The Shift Project
  • Steve ROGER, directeur général de l'Orchestre de la Suisse romande
  • Jürg RUCHTI, directeur de la SSA
  • Albane SCHLECHTEN, directrice de la FCMA (Fondation chanson et musiques actuelles)
  • Anne-Catherine SUTERMEISTER, consultante en politique et management culturel
  • Marie THORIMBERT, coordinatrice du MAS en Management culturel, autrice
  • Karine TISSOT, conseillère culturelle, Office de la culture et du sport, canton de Genève
  • Veronica TRACCHIA, responsable de missions stratégiques, Service des affaires culturelles (SERAC)
  • Sarah TURIN, cheffe du Service communication de la HEIG
  • Samuel VALENSI, responsable Culture du Plan de transformation de l’économie française, The Shift Project
  • Emmanuelle VOUILLAMOZ, administratrice au Petit Théâtre, Lausanne
  • Christoph WECKERLE, directeur du Center for Creative Economies, ZHdK
  • Luc WENGER, médiateur et coach, Intermède, médiations et gestion de conflits
  • Jennifer WESSE MOSER, présidente de la Fédération des arts de rue en Suisse

Contribution aux ODD

Objectif 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d'un masculin et d'un féminin.