Session Enseigner et apprendre à l’aide de la simulation : Focus sur les patients simulés et les mannequins haute-fidélité 2018

Informations

Période

7 novembre 2018 - 30 novembre 2018
2 Crédits ECTS
30 Heures enseignement en présence
15h de travail personnel et 15h de travaux de validation

Langue

Français

Format

En présence

Renseignements

Anne FRISCHHOLZ
+41 (0) 22 379 51 50

anne.frischholz(at)unige.ch

Lieu

Centre interprofessionnel de simulation (CIS), CMU, Genève

Inscriptions

Délai d'inscription

15 octobre 2018

Finance d'inscription:

CHF 1800.-

Objectifs

  • Acquérir des connaissances sur les fondements de la simulation
  • Expérimenter les différentes utilisations possibles d’un patient simulé/standardisé et d'un mannequin haute fidélité
  • Amorcer une réflexion critique sur les contraintes liées à l’organisation d’un programme de patients simulés
  • Expérimenter les différentes étapes d’une session de formation avec PS et mannequins haute fidélité: identifier les enjeux de la situation et formuler des objectifs
  • concevoir une grille d’observation, rédiger un scénario, former le patient acteur et élaborer un programme de simulation

Public

Professionnel des soins au bénéfice d’une maîtrise universitaire en médecine, d’une maîtrise ou bachelor du domaine de la santé HES ou équivalent et souhaitant développer des connaissances et compétences dans l’enseignement par simulation avec patient simulé.

Compétences visées

Concevoir, animer et évaluer des sessions de formation par simulation en utilisant une méthode adaptée

Programme

  • Les différentes étapes, de la conception à l’évaluation, forces, limites, spécificités et outils
  • Le développement d’un scénario de simulation et la construction des outils d’observation
  • Le débriefing/feed-back en simulation
  • Le test du scénario de simulation
  • La conduite du débriefing en simulation

Direction

Dr Elisabeth VAN GESSEL, Faculté de médecine, Université de Genève

Patricia PICCHIOTTINO, Haute Ecole de Santé Genève, HES-SO-Genève

Robert DOURERADJAM, Centre Interprofessionnel de Simulation, Hôpitaux Universitaires de Genève

Coordination

Anne FRISCHHOLZ, Université de Genève
Parmi les modalités pédagogiques innovantes dans le domaine de la santé, la simulation s’avère être une des plus pertinentes. En effet, la simulation apparait aujourd’hui comme une méthode incontournable pour la formation des professionnels de santé. Au-delà de la satisfaction que peuvent en tirer les apprenants et les formateurs, il convient de positionner cet outil comme essentiel dans l’apprentissage et l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins. Elle permet aux soignants d’entrainer leurs compétences cliniques, techniques et non techniques, dans différents contextes similaires au réel, sans risque pour le patient, de complexités variables, en situations d’urgence ou non, en milieu hospitalier ou à domicile.

En complément des situations de soins courants et fréquents, elle permet de se préparer aux évènements cliniques à risque ou rares qui, en situations réelles, peuvent mettre les apprenants en grande difficulté et avoir un impact sur la sécurité et la qualité des soins : annonce de diagnostic, erreur de soins, choc hémorragique, arrêt cardio-respiratoire ou comportement violent d’un patient par exemple.

La simulation haute-fidélité, représentée par un mannequin synthétique reproduisant au mieux les fonctions physiologiques et pathologiques, est complémentaire à la simulation avec patient simulé, qui est incarnée par un acteur jouant le rôle du patient.

En effet, si l’utilisation d’un mannequin haute-fidélité permet l’entrainement d’équipes d’urgence dans des situations nécessitant des gestes invasifs, le patient simulé permet de restituer la dimension émotionnelle et d’identifier les enjeux de la communication dans la relation patient-soignant dans un cadre de formation initiale ou continue. Les deux approches permettent finalement aux soignants des équipes pluridisciplinaires de mettre en pratique leurs connaissances et de développer des compétences cliniques par la pratique répétée et systématisée de savoir-faire mais aussi de savoir-être dans un contexte formalisé de formation. Cet outil pédagogique peut être utilisé dans des formations, des enseignements et des projets interprofessionnels visant à améliorer la pratique des soignants.

Cette formation vise à développer des connaissances et des compétences spécifiques dans le domaine de la simulation, plus particulièrement liées à la conception et à la mise en œuvre d’un enseignement ou d’un projet d’équipe utilisant la simulation avec patient simulé ou mannequin haute-fidélité. Elle permet aux participants de s’initier à cette approche et d’acquérir les outils pédagogiques nécessaires à la conception, l’animation et l'évaluation d’une session de formation par simulation. Le module est centré sur un apprentissage interactif et expérientiel.

Méthodes d'enseignement/modalités pédagogiques

  • Présentation et discussion des notions théoriques concernant la simulation avec patient simulé et mannequins haute-fidélité, ainsi que des différents contextes et formats d’utilisation de ces outils pédagogiques.
  • Mise en œuvre d’un apprentissage expérientiel en petits groupes
  • Participation à des sessions de formation, construction de grilles d’observation et d’évaluation, écriture de scénario, formation de patients simulés/programmation des mannequins et simulation, expérimentation du feed-back/débriefing
  • Travail accompagné pour l’élaboration du travail de validation
  • Enseignements interactifs assurés par des enseignants de l’Université de Genève, de la Haute Ecole de Santé, des Hôpitaux Universitaires de Genève et par des formateurs expérimentés
  • Utilisation de nombreux exemples pratiques permettant de mener une réflexion critique sur sa pratique
  • Mise à disposition de ressources à travers la plateforme d’enseignement Moodle

Titre obtenu

Une attestation de participation, délivrée conjointement par l’Université de Genève et la HES-SO-Genève, sera remise aux participants ayant suivi la formation. Cette session correspond à 30 heures d’enseignements, 15 heures de travail personnel et 15 heures de travaux de validation. 2 crédits ECTS seront délivrés après validation du module et des points de crédits de formation continue FMH pourront être obtenus.

Conditions d'admission

  • Diplôme de médecin ou bachelor HES du domaine santé ou formation jugée équivalente
  • Lettre de motivation (1/2 page au maximum)
  • Accord écrit de l’employeur si la formation se déroule sur le temps du travail

Nombre de participants

max. 25 participants
  • Jean-Pierre Bosson, adjoint scientifique
  • Robert Doureradjam, chargé de formation, HUG et CIS
  • Noëlle Junod Perron, MD, PhD, membre du Programme des compétences cliniques et pédagogiques, UDREM
  • Anne Meynard-Colomb, MD, animatrice des ateliers de formation pédagogique des CEC et clinicienne enseignante en cabinet médical (CEC), Faculté de médecine, Université de Genève
  • Patricia Picchiottino, directrice adjointe du CIS
  • Prof. Georges Savoldelli, MD, MEd, professeur associé, médecin adjoint APSI (Anesthésiologie), Unité de recherche et développement en éducation médicale (UDREM) et CIS
  • Thierry Sécheresse, MD, responsable du Centre de simulation de Savoie (CenSIM)
  • Johanna Sommer, MD, responsable d'unité, UIGP, Faculté de médecine, Genève, professeure titulaire, FMH médecine interne
  • Joanne Wiesner Conti, adjoint scientifique
  • Enrick Monachon, coordinateur de projets, HUG et CIS
  • Véronique Meister, adjoint scientifique, CIS
  • Florence Demaurex, MD, responsable du programme des patients standardisés, CIS
  • Katherine Blondon, MD , direction médicale, HUG

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d'un masculin et d'un féminin.