Projets

Analyse de films

Fiche de Projet
Réalisé par : Gérard Calzada
Contact : Gerard.Calzada@hcuge.ch
Cours : La psychiatrie dans le cinéma
Cursus : Bachelor
Nombre d'étudiant-es : < 25
Innovations utilisées :
Impliquer dans la Recherche
Problématique :
Responsabiliser
Faculté : Médecine
Description du Projet
Situation de départ

En utilisant le cinéma comme support d’enseignement, ce projet vise à sensibiliser les étudiant-es à la psychiatrie, à la psychopathologie et au discours social de la psychiatrie, d’une manière interactive et participative. Il s’agit d’une formation qui aborde à travers des extraits de films différents aspects de la représentation de la psychiatrie dans le cinéma. Ces projections de films sont toujours suivies d’un questionnaire de diagnostic de façon à initier un débat.


Mise en place et déroulement du projet

Pour chaque séance, un film est choisi en fonction de critères préalablement établis par l’enseignant (p. ex., au moins un personnage doit présenter un trouble psychiatrique qui est illustré dans le film et un autre doit jouer le rôle d’un-e soignant-e).

Les séances sont divisées en cinq étapes :

  • La présentation théorique du film et de la psychopathologie choisie pour la séance.
  • La projection d’extraits du film.
  • Le questionnaire « diagnostic » : Les étudiant-es et l’enseignant répondent au questionnaire avec les critères diagnostiques du trouble et concluent si le/la protagoniste présente ou non les critères nécessaires pour confirmer le diagnostic.
  • Un débat dans lequel le groupe analyse les réponses apportées au questionnaire. Il se questionne également sur la représentation des troubles psychiatriques, l’image de la maladie, des malades et des soignant-es dans ce film. 
  • Un questionnaire « évaluation » de leur capacité à reconnaître les symptômes typiques du trouble ainsi que de la pertinence du film pour observer les éléments clés qui caractérisent le trouble.

Afin d’impliquer les étudiant-es dans le déroulement du cours et leur permettre d’acquérir des compétences transversales, ils/elles sont en charge d’organiser quatre séances en groupe de cinq. Ils/elles s’organisent pour choisir un film, découper les scènes les plus significatives, préparer la présentation théorique du trouble et animer le débat.

Le cours encourage également la participation à la recherche. Sur la durée du semestre, les étudiant-es préparent en groupes de deux ou trois une analyse approfondie d’un des films. Ce travail est corrigé par l’enseignant et retravaillé tant de fois que nécessaire afin de pouvoir être soumis à la revue « Swiss Archives of Neurology, Psychiatry and Psychotherapy » qui a une rubrique sur l’analyse de films en lien avec la psychiatrie.

Les groupes d’étudiant-es et l’enseignant communiquent et s’organisent grâce à un outil de gestion de projets collaboratif appelé Basecamp. Cet outil permet de suivre facilement l’avancement des différentes tâches d’un projet, de communiquer avec les groupes de travail, de télécharger des documents (présentations de séances, articles à soumettre, informations diverses, etc.), de gérer le temps et surtout de centraliser l’information et la connaissance d’une année à l’autre.


Retour et conseils sur la mise en place d'un tel projet

Les résultats positifs des évaluations ont encouragé l’utilisation du cinéma dans d’autres enseignements comme dans le cursus supérieur de psychiatrie et des formations continues avec des médecins de ville.

La sensibilisation à la recherche permet d’intégrer l’aspect académique dans les cours et de faire vivre une expérience réelle de publication aux étudiant-es, tout au début de leur parcours universitaire. Cet aspect pourrait être encouragé et transféré à d’autres projets d’enseignement indépendamment du sujet.


Avis des étudiant-es

« Structure originale et divertissante, très pédagogique. »

« Très bon moyen d’aborder les problèmes psychiatriques, plus pratique, meilleur pour s’en souvenir. »

« Permet d’étudier la psychiatrie de façon ludique et critique. Pédagogique et attractif. »

« Abordable pour les novices, les films et l’analyse en groupe permettent d’avoir une introduction intéressante aux psychopathologies. »

Fichiers multimédias annexes
Articles publiés dans la Swiss Archives of Neurology, Psychiatry and Psychotherapy
Communauté de recherche créée sur ResearchGate