Visite géologique et archéologique de Genève

Visitegeol
Walter Wildi, Pierre Corboud, Stéphanie Girardclos, Georges Gorin

Section des sciences de la Terre et de l’environnement
Rue des Maraîchers 13,
CH-1205 Genève
Copyright 2014

      (version allégée)


A la fin de la dernière glaciation de Würm, il y a environ 13 000 ans, l’homme s’est installé dans l’espace libéré au nord des Alpes par le retrait des glaciers. Il a choisi des régions à l’environnement favorable, parcourues par les troupeaux d’animaux sauvages dont il faisait son gibier (rennes, chevaux, etc.). Le Bassin genevois a très tôt constitué un cadre favorable à l’occupation humaine, autant par sa topographie que par son climat.

Au Néolithique, la présence du lac et de sa Rade ont favorisé le peuplement des premiers agriculteurs et, dès l’époque gauloise, la colline de Genève fournit un lieu d’établissement à la fois protégé et stratégique qui verra se développer une ville qui n’a cessé de croître jusqu’à nos jours.

Mais quels sont ces éléments naturels qui se trouvent à l’origine et dans les fondements, au sens strict et au sens figuré, de cette ville et quel a été l’impact de l’homme sur le site naturel depuis son occupation? Quatre chercheurs de la Section des sciences de la Terre et environnement, Walter Wildi, Pierre Corboud, Stéphanie Girardclos et Georges Gorin, apportent aujourd’hui des éléments de réponses à ces questions à travers une brochure en forme de «Visite géologique et archéologique de Genève», disponible en anglais et en français sur le Web.

Richement illustré, ce guide invite le lecteur à visiter différents lieux à l’intérieur et à proximité de la ville et à se familiariser de manière plus approfondie avec l’histoire du site de la ville et du canton de Genève.

top