LA FACULTÉ 

Fondée en 1876, la Faculté de médecine est l'une des neuf facultés de l’Université de Genève (UNIGE). Au cœur de la Genève internationale, elle déploie ses missions d’enseignement, de recherche et de soins en prise directe avec la cité et le monde.

La Faculté de médecine est leader en neurosciences, en génétique, et en transplantation, pour ne citer que ces domaines. Elle s’engage aussi dans le domaine de la santé globale. Sa recherche fondamentale, de niveau international, ainsi que son étroite association avec le plus grand complexe hospitalier de Suisse, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), lui confèrent tous les atouts pour développer un axe majeur de recherche translationnelle, en liaison avec les autres acteurs de l’arc lémanique.

Deuxième faculté de l’UNIGE en termes de budget et de nombre de collaborateurs après la Faculté des sciences, la Faculté de médecine figure parmi les facultés les mieux classées, tant sur le plan de l’enseignement que de la recherche médicale.

Réputée pionnière dans sa manière d’enseigner (apprentissage par problèmes, enseignement intégré), la Faculté de médecine de l’UNIGE propose à ses étudiants une formation de qualité devant leur permettre de répondre aux besoins de la société, qu’ils se destinent à une formation post-graduée en médecine de premier recours ou dans l’une des spécialités de la médecine.

Le Centre médical universitaire (CMU)

Depuis 1981, la Faculté de médecine se situe dans les bâtiments du CMU à Champel. Les locaux du CMU ont permis de doter la médecine fondamentale d’un environnement propice au développement de la recherche, grâce à des moyens techniques de pointe et des structures favorisant les interactions et les synergies interdépartementales. Dans cette optique, la Faculté de médecine met à disposition de ses collaborateurs, mais aussi des scientifiques des institutions universitaires et hospitalières de la région lémanique, une vingtaine de plateformes techniques hautement spécialisées.

L'extension du CMU, inaugurée en novembre 2016, permettent désormais d’accueillir, l’Ecole de Pharmacie Genève Lausanne (EPGL), la Clinique universitaire de médecine dentaire (dès septembre 2017), les laboratoires de recherche précédemment logés dans les HUG, une partie des locaux du Centre interprofessionnel de simulation (CiS) ainsi qu’une crèche, et un espace adapté à l'enseignement. Une brochure publiée en 2016 retrace l'histoire et les fonctions de ce nouveau CMU.

Campus Biotech

Depuis 2014, une partie des laboratoires de la Faculté de médecine s'est installée au Campus Biotech, nouveau fleuron genevois de la recherche en biotechnologie et en sciences de la vie. Il s'agit des chercheurs en neurosciences humaines, de l'Institut de santé globale, ainsi que des spécialistes de l'informatique médicale et de la télémédecine.

Organisation

La Faculté de médecine de l'UNIGE est dirigée par le Décanat qui supervise l'enseignement et la recherche. L'Administration le soutient dans les domaines des ressources humaines, des budgets, de la logistique et des services communs. Il y a en outre 3 sections (médecine clinique, médecine fondamentale et médecine dentaire)et 18 départements.

  •  La section de médecine clinique travaille sur des projets de recherche clinique qui tournent autour de la connaissance de l’homme et de la maladie avec le sujet (patient ou non) comme principal acteur. Elle s’intéresse à des domaines aussi divers que les nouvelles techniques chirurgicales, les thérapies anti-infectieuses et les souffrances mentales ou physiques. Elle travaille en lien étroit avec les Hôpitaux Universitaires de Genève.
  • La section de médecine fondamentale s’intéresse à la connaissance de la fonction normale du corps humain et des altérations qui surviennent lors de maladies. Les projets de recherche se concentrent sur les mécanismes moléculaires et cellulaires ainsi que sur l'animal.
  • La section de médecine dentaire  (ou Clinique universitaire de médecine dentaire) a des activités de recherche dont les objectifs sont similaires à ceux de la Section de médecine clinique – à savoir la prévention, l’amélioration du diagnostic et de la prise en charge des patients affectés de pathologies dentaires.