Open Access

Editeurs prédateurs

Le modèle de publication en open access crée de nouveaux flux financiers (frais de publication ou APC) que certains "éditeurs" essaient de capter de manière abusive en créant de pseudo-revues scientifiques avec un titre pompeux (International Journal of...) et en démarchant les auteurs par email en leur faisant miroiter des facteurs d'impact totalement fictifs.
 
Les processus de relecture et d'édition du manuscrit sont en général inexistants et le document envoyé par l'auteur est mis en ligne tel quel, sans aucun contrôle. Seul le paiement des APC intéresse ces "éditeurs".
 

OMICS international et l’entreprise turque WASET (World Academy of Science, Engineering and Technology) qui publient des dizaines de revues et organisent des centaines de conférences sont des exemples d’entreprises éditoriales prédatrices.

Exemple de message reçu d'un éditeur prédateur

Dear Author/ Professor/ Researcher
 
Journals & Journals is an independent organization for publishing research paper online and print version. All Articles published are of high quality peer reviewed. The manuscript is selected through rigorously peer review process to ensure originality, timeliness, relevance and readability. Journals related in the field of social science, healthcare, life science, engineering, and interdisciplinary are present for the widest spread of scientific knowledge across the world.
 
Please visit our website: 
http://www.journalsjournals.com/
 
Author Notification: Within 2 to 5 days after submission
Online Publishing: Weekly Published
For author’s convenience, we strongly follow the following steps.

  1. Response will be given within 12 hours
  2. The paper will be reviewed within 2 to 5 days
  3. Author will get their Acceptance/Rejection Notification within 7 days of submitting paper.

We support caring for education. If you agree with our effort, please email us.
 
Looking forward to hear from you soon,
 
Thanking you profoundly,
 
With sincere regards
Prof. Vijay Kumar Shukla
Managing Editor
Journals & Journals
Indira Nagar, Lucknow
India. Pin: 226016

Editeurs douteux

Entre les éditeurs prédateurs et les éditeurs scientifiques sérieux se trouve une zone grise où évoluent une frange du monde de l'édition regroupée sous le terme d'éditeurs douteux. Ces éditeurs ne sont pas forcément des arnaqueurs, mais souvent de petits acteurs qui ne veulent pas, ou n'arrivent pas, à respecter tous les standards qualité qu'un académique est en droit d'attendre de son éditeur.

A titre d'exemple, les nouveaux docteurs des universités reçoivent souvent par email de la publicité pour réaliser un livre à partir de leur thèse. Ces maisons d'édition, telles que les Editions universitaires européennes (EUE), les Presses académiques francophones (PAF) ou encore LAMBERT Academic Publishing (LAP), proposent à l'auteur un contrat exclusif de publication en ligne de sa thèse, ainsi que parfois une participation sur les ventes à partir d'un certain nombre d'exemplaires.

Les risques pour l'auteur sont très faibles, de même que les bénéfices. Il faut en effet savoir que ces maisons d'édition se contentent de mettre en vente sur Amazon le PDF fourni par l'auteur, sans apporter aucun travail éditorial. De plus, des conditions particulières au contrat limitent les redevances versées aux auteurs (seuil minimal, paiement sous forme de bons d'achat sur la plateforme de l'éditeur, etc.) Ce ne sont donc pas vraiment des pratiques frauduleuses, mais à tout le moins des promesses douteuses. Voir aussi le billet de Blogus operandi.

Exemple de message reçu d'un éditeur douteux

Bonjour Madame/Monsieur Université De Genève,

Je suis Marina Cristea de l’équipe éditoriale des Éditions Universitaires Européennes.
Je voudrais vous demander si vous ne pensez pas publier une version élargie de votre travail "travaux de recherche" sous forme de livre imprimé «classique».
La publication est entièrement gratuite.
En plus, nous allons vous guider pendant tout le processus de publication.
Quel est votre avis là-dessus?
J'attends votre retour.


Cordialement,
Marina Cristea
Lectorat

Publier un article et éviter les soucis ?

Il vous revient de choisir la revue dans laquelle publier votre recherche. Afin de vous aider à poser les bonnes questions pour évaluer les risques et éviter les arnaques, suivez les conseils du site http://thinkchecksubmit.org/

Vérifier si le journal a été détourné : https://predatoryjournals.com/hijacked/

Autres mesures

Les premières années de l'Open Access, certains ont essayé de dresser des listes noires d'éditeurs prédateurs (par ex. J. Beall), mais les efforts actuels vise plutôt à lister les revues sérieuses dans une liste blanche. Le meilleur exemple est le Directory of Open Access Journal - https://doaj.org.

Une autre initiative demande aux auteurs d'évaluer les revues dans lesquelles ils ont publié un article. Cette auto-évaluation par les auteurs, pour autant que le nombre de vote soit suffisant, est une piste très intéressante : cf. QOAM.

Le site Retraction Watch suit attentivement toutes les affaires liées à des fraudes, des omissions ou des faiblesses dans le système d'édition des contenus scientifiques : http://retractionwatch.com/