A la Une

Marc-André Renold et Antoinette Maget nommés co-titulaires de la Chaire UNESCO Droit international de la protection des biens culturels

Antoinette Maget Dominicé, professeure ordinaire au département de droit commercial et directrice du Centre universitaire du droit de l’art, et Marc-André Renold, professeur honoraire de l’Université de Genève, ont obtenu la cotitularité de la Chaire UNESCO en droit international de la protection des biens culturels lors de son renouvellement pour une nouvelle période de quatre ans.

La Chaire s’est profilée ces dernières années en proposant différents enseignements au sein des Facultés de droit et de Lettres et en s’engageant dans de nombreux groupes de travail nationaux et internationaux spécialisés. Ses réalisations comprennent notamment la Plateforme ArThemis (https://plone.unige.ch/art-adr) et le lancement d’un CAS International Cultural Heritage Law.

Les activités de la Chaire sont dominées par la conception que le patrimoine culturel contribue à développer le « vivre ensemble », dans un monde en constant mouvement et où les avancées technologiques freinent de manière paradoxale l’inclusion de certains groupes de population. En s’appuyant sur une formation académique de pointe, assurée par les titulaires de la Chaire, et en développant des programmes de formation continue, la Chaire contribue par ses activités aux objectifs stratégiques suivis par l’UNESCO.

 Les Chaires UNESCO font partie du programme UNITWIN lancé par l’UNESCO en 1992 avec la vision de faire progresser un système intégré de recherche, de formation et d’activités dans divers domaines en construisant des réseaux universitaires et en encourageant la coopération interuniversitaire par le transfert de connaissances et d’expertise au-delà des frontières. Actuellement quelques 900 institutions dans plus de 120 pays y participent. Neuf Chaires UNESCO font aujourd’hui partie du programme en Suisse, dont quatre sont basées à l’Université de Genève (https://www.unesco.ch/reseaux/chaires-unesco/?lang=fr )

6 février 2024
  A la Une