Le Réseau international francophone de recherche en éducation et formation est né en 1989. Il organise tous les deux ans dans l'un des quatre pays fondateurs (France, Belgique, Québec, Suisse) des rencontres entre chercheurs et chercheuses en éducation. Ces rencontres prennent la forme de symposiums parallèles sur différents thèmes de recherche en éducation, thèmes reliés par un fil rouge.

Chaque rencontre est prise en charge par une université ou un ensemble d'institutions de recherche et d'enseignement supérieur, qui dresse la liste des symposiums à organiser et confie chacun à un ou des coordinateurs, chargés de définir le thème et les règles du jeu, de solliciter des invités, d'animer le symposium et d'éditer l'ouvrage issu des travaux.

Chaque symposium regroupe une douzaine de participants, issus en principe des quatre pays fondateurs, à raison de trois participants chacun, invités par le(s) coordinateur(s) du symposium. Chaque symposium dure deux jours et travaille sur la base de textes diffusés au préalable à tous les participants. Le symposium est fermé. Il aboutit en principe à une publication.

Le REF n'est pas une association, encore moins une institution, mais un réseau de chercheurs et de chercheuses en éducation. Chaque rassemblement décide des rencontres suivantes, sur la base de candidatures d'universités ou d'ensembles plus vastes susceptibles de les organiser. Les organisateurs ont une certaine autonomie dans la conception des rencontres, le nombre et les thématiques des symposiums. Il importe toutefois de ne pas perdre toute continuité et de respecter quelques règles de base. La continuité des objectifs et des modalités de travail est assurée par la réunion biannuelle des organisateurs de chaque rencontre, et par cette plateforme destinée à conserver – sous leur patronage – la mémoire du REF.