Carrousel

20 juin 2024: Leçon inaugurale Prof. Timothy Frayling

12H30 | CMU
Changement : AUDITOIRE RENOLD (B01.2426)

Leçon publique (en anglais, sans traduction) suivie d’un apéritif

Timothy FRAYLING

Professeur ordinaire - Chaire Louis-Jeantet
Département de médecine génétique et développement,
Faculté de médecine UNIGE

«Choose your parents well: your genes matter!»

The human genome consists of 6 billion letters in a simple DNA code consisting of four «letters» A, C, G, and T. We inherit 3 billion from our mother and 3 billion from our father (men a little less from their father because the Y chromosome is shorter than the X) and several million letters will be different between the copy from our mother compared to the copy from our father.

These differences influence almost everything about us, our height, hair colour, risk of disease and even aspects of our personality – hence the need to choose your parents well!

Prof. Timothy Frayling leads a new research lab at the UNIGE Faculty of Medicine, the «common disease genetics and genomics» team. They conduct research that aims to identify and understand the variation in our DNA that means some of us will develop conditions such as obesity and type 2 diabetes.

In this presentation, Timothy Frayling will discuss some of the discoveries that have been made recently and why we are on the edge of a very exciting era in human genetics. We now have the technology to read the full 6 billion letters of each person. This ability to read everyone’s resulting «book» will help us understand much better the role their genes play in health. 


Biographie

Spécialiste de la génétique humaine, Timothy Frayling commence sa carrière au sein du National Health Service du Royaume-Uni, où il suit une formation de généticien moléculaire diagnostique dans le cadre de la prédiction des risques dans les familles atteintes de mucoviscidose et de dystrophie musculaire. Il rejoint ensuite l’Université d’Exeter et obtient en 1998 un PhD centré sur l’identification des mutations dans les gènes causant des troubles monogéniques du diabète. Il y gravit ensuite tous les échelons académiques et est nommé professeur ordinaire en génétique humaine en 2007. Il a également été chercheur invité au Centre national de génotypage d’Evry et à la Faculté de médecine de l’UNIGE. Ses recherches sont axées sur des approches à l’échelle du génome visant à identifier les variations génétiques associées à des maladies humaines courantes ou rares et à traduire ces connaissances en une meilleure compréhension de la biologie des maladies. Il a ainsi identifié des liens entre le développement de l’enfant et le diabète de type 2 ainsi que des variations génétiques liées à des risques accrus d’obésité et à des risques moindres de maladies métaboliques. 

Nommé professeur ordinaire au Département de médecine génétique et développement de la Faculté de médecine de l’UNIGE en novembre 2023, il est titulaire d'une chaire de la Fondation Louis-Jeantet de médecine. Il dirige une équipe de recherche pour étudier la génétique et la génomique des maladies métaboliques courantes, en se concentrant sur le diabète de type 2, l’obésité et les affections connexes. Pour cela, il combine la génétique humaine, de grands ensembles de données — avec le séquençage du génome de 100 000 personnes — et d’études cliniques pour comprendre les causes et les conséquences de l’excès de poids malsain. 

22 mai 2024

Carrousel