NOUVELLES DU DEPARTEMENT

 

The secrets of the malaria parasite skeleton revealed by expansion microscopy

 

Plasmodium is the parasite causing malaria, one of the deadliest parasitic disease. The parasite requires two hosts - the Anopheles mosquito and the human- to complete its life cycle and goes through different forms at each stage of its life cycle. Transitioning from one form to the next involves a massive reorganization of the cytoskeleton. Two teams from the department have shed new light on the cytoskeleton organisation in Plasmodium. Their research, published in PLOS Biology, details the organisation of the parasite's skeleton at an unprecedented scale, adapting a recently developed technique called expansion microscopy. Cells are “inflated” before imaging, providing access to more structural details, at a nanometric scale. The study identifies traces of an organelle called “conoid”, which was thought to be lacking in this species despite its crucial role in host invasion in closely related parasites.

Image1.jpg

Link to paper

https://journals.plos.org/plosbiology/article?id=10.1371/journal.pbio.3001020

Link to press release

https://www.unige.ch/medecine/fr/faculteetcite/media/le-squelette-de-lagent-du-paludisme-revele-ses-secrets/

Link to prelights

https://prelights.biologists.com/highlights/expansion-microscopy-provides-new-insights-into-the-cytoskeleton-of-malaria-parasites-including-the-conservation-of-a-conoid/

Expansion microscopy applied to malaria-causing parasites unveils novel cytoskeletal features including a remnant conoid, a tubulin structure that was presumed to be lost in these organisms despite its crucial role in host cell invasion by related apicomplexan parasites.

GROUPES  ET DOMAINE DE RECHERCHE


Le Département de microbiologie et médecine moléculaire contribue à la compréhension des mécanismes de fonctionnement et dysfonctionnement du corps humain par l'étude de microorganismes, qu'ils soient pathogènes ou qu'ils appartiennent à des systèmes modèles.

Une partie des membres du département étudie la biologie cellulaire et moléculaire de pathogènes et leurs interactions avec l'hôte infecté. Ces pathogènes incluent bactéries, virus et parasites. Les thèmes de recherche traitent aussi de l'immunité innée dirigée contre des bactéries et des virus, le mode d'entrée et la motilité des pathogènes, leur métabolisme et leur expression génétique et la réponse de l'hôte infecté.

L'autre partie étudie des mécanismes moléculaires de base - comme la régulation de la transcription, la traduction, la dégradation de l'ARN, l'ubiquitination, l'organisation des membranes, l'endocytose et le contrôle de la prolifération cellulaire - en utilisant comme systèmes modèles Escherichia coli, Saccharomyces cerevisiae, des lignées de cellules de mammifères ou des lignées primaires de patients.

 

Groupes de recherche

  • Amos Bairoch
    CALIPHO - Protéines humaines: caractérisation fonctionnelle et banque de données
  • Mathieu Brochet
    Signalisation chez les parasites du paludisme
  • Martine Collart
    Etude de la régulation de l’expression des gènes par le complexe Ccr4-Not
  • Joseph Curran
    Régulation traductionnelle dans les cellules
    de mammifère 
  • Dominique Garcin
    Virologie moléculaire et immunité innée
  • William Kelley

    Staphylococcus aureus: antibiotique résistance et signalisation

 

Groupes cliniques affiliés

PROFESSEURS HONORAIRES