La recherche avec les animaux

Les recherches en sciences de la vie, allant de la biologie fondamentale au domaine biomédical, contribuent de manière décisive à améliorer nos connaissances du vivant et à développer des solutions cliniques aux maladies. Des modèles animaux sont utilisés dans le cadre de ces recherches lorsqu’aucune solution alternative n’existe.

L’utilisation de modèles animaux vertébrés (par exemple la souris) et invertébrés (par exemple la mouche du vinaigre) représente une fraction des recherches en sciences de la vie. Elle est essentielle dans les circonstances où l’organisme doit être considéré dans son ensemble; dans la plupart des cas, les chercheurs et chercheuses ont également recours à la modélisation informatique ainsi qu’aux technologies in vitro, telles que les cultures cellulaires, ou proposent des essais cliniques directement aux patient-es ou volontaires.

L’Université de Genève exige que les expériences utilisant des animaux soient conduites non seulement en respectant le cadre légal strict, mais également selon des considérations éthiques, prenant pleinement en compte les souffrances et le bien-être des animaux. L’UNIGE contribue par ailleurs à développer des techniques expérimentales alternatives permettant de limiter au maximum l’utilisation de modèles animaux.