Les études mésopotamiennes

Unité de mésopotamie

NATURE ET BUTS DE L'ENSEIGNEMENT

Goudea
L'étude de l'ancienne Mésopotamie, tout comme celle de l'Egypte, nous fait remonter à l'origine de notre propre civilisation, puisque c'est là-bas qu'on voit apparaître des formes culturelles si naturelles aujourd'hui qu'on a oublié qu'elles n'ont pas été créées par toutes les sociétés humaines : l'agriculture à grande échelle, la ville, l'état, le droit, l'écriture etc. Étudier cette civilisation aujourd'hui, et essayer de la comprendre, c'est aussi poser la question du sens des fondements des choix de notre société : tout comme nous, mais bien avant nous, les créateurs de la ville, confrontés à de redoutables problèmes écologiques ont dû inventer des solutions adaptées, créer une nouvelle organisation sociale, et ces lointains ancêtres ont expérimenté les premiers compromis entre le "tout économique" - car ils furent des gestionnaires redoutablement efficaces - et les autres aspirations humaines.

Les études mésopotamiennes telles qu'elles sont conçues dans notre département visent à faire connaître plus particulièrement l'histoire et la civilisation de l'ancienne Mésopotamie de ca 4000 av. J.C. à l'époque séleucide et parthe, en insistant plus fortement sur les sources écrites. Pratiquée sérieusement la discipline exige en effet des connaissances au moins élémentaires dans deux langues, le sumérien et l'akkadien, langue éteintes depuis plus de 2000 ans et qu'on a commencé à redécouvrir vers le milieu du XIXème siècle. Le sumérien est une langue sans parent connu, mais de type agglutinant, rappelant par certains traits structurels la basque, le géorgien ou le turc. L'akkadien appartient à la famille des langues (comme d'autres langues bien connues : arabe, hébreu, éthiopien etc.), elle-même un rameau des langues hamito-sémitiques ; certaines sont parlées aujourd'hui encore, et il est possible et même souhaitable de combiner l'étude de l'akkadien avec celle d'une de ces langues.


N.B. L'enseignement et les évaluations se font en français.

N.B. Chaque module vaut 12 crédits ECTS.

N.B. Il n'y a pas de conditions d'admission particulières, mais pour pouvoir utiliser la littérature secondaire, il est nécessaire de posséder ou d'acquérir une connaissance au moins passive de l'anglais et de l'allemand (idéalement aussi de l'italien) contemporains.

top