Comprendre

Les voies de l'Open Access

voieOA3-2.png

Il existe plusieurs moyens pour rendre librement accessible une publication, souvent imagés sous la forme de routes ou de voies.

Voie dorée

La voie dorée (Gold Road) consiste à publier les résultats de sa recherche dans une revue en Open Access ou dans un livre en Open Access. L’accès au document est immédiat et gratuit pour tou-tes sur le site de l’éditeur.

Des frais de publications (Article Processing Charges ou APC; Book Processing Charges ou BPC) sont parfois demandés à l’auteur-e, frais qui peuvent être pris en charge par le Fonds national suisse (FNS), voire sous certaines conditions par le fonds d’aide à la publication.

Les revues 100% Open Access sont répertoriées dans le Directory of Open Access Journals (DOAJ), et les livres dans le Directory of Open Access Books (DOAB).

Voie verte

En suivant la voie verte (Green Road), les auteur-es publient dans une revue (souvent disponible sur abonnement) et déposent une copie librement accessible de leur article dans une archive de leur choix, par exemple l’Archive ouverte UNIGE, et/ou dans une archive disciplinaire (arXiv, PMC, etc.)

Sherpa Romeo permet dans la plupart des cas de déterminer si un éditeur impose un embargo et/ou des restrictions quant à la version de l’article diffusable.

Le dépôt dans l'Archive ouverte doit se faire aussi pour les documents publiés selon la voie dorée ou hybride.

Voie hybride

Le modèle hybride consiste à publier son article dans une revue sous abonnement et à payer un supplément pour que son article soit disponible en Open Access.

Le risque avec ce modèle est que l’éditeur de la revue perçoive une double rémunération (l'abonnement + les APC). Pour cette raison notamment, ni le FNS, ni le fonds d’aide à la publication acceptent de fournir de soutien financier pour des frais de publication dans de telles revues sur abonnement.

Cependant, dans le cadre d'accords Read & Publish négociés avec certains éditeurs, les abonnements aux revues pris par la Bibliothèque incluent un quota plus ou moins important d’articles que les auteur-es de l'institution peuvent publier en Open Access sans surcoût chez ces éditeurs .