Équipe

Valérie Lussi Borer

Professeure associée

Tel. : +41 22 379 91 38
Researchgate: https://www.researchgate.net/profile/Valerie_Lussi_Borer
Courriel : Valerie.Lussi(at)unige.ch

Bureau : Uni Mail 6360

Intérêts scientifiques

Apprentissage Analyse de l'activité Développement professionnel Dewey Enquête collaborative Formation à l'enseignement Insertion professionnelle des enseignant.e.s Professionnalisation Vidéoformation

Brève Présentation

Valérie Lussi Borer obtient un doctorat en 2008 à l’Université de Genève avec une thèse portant sur l’histoire des formations à l’enseignement en lien avec le développement des sciences de l’éducation en Suisse romande. Après de premières recherches socio-historiques sur le processus de professionnalisation des formations et métiers de l’enseignement, elle est nommée maître d’enseignement et de recherche en 2009  à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation et enseigne également à l’Institut Universitaire de Formation des Enseignant.e.s.

Depuis dix ans, ses travaux portent sur l’analyse de l’activité enseignante ainsi que sur la conception d’ingénieries de formation innovantes et professionnalisantes visant à rapprocher les activités de travail et de formation, notamment grâce à l’usage d’artefacts vidéos. Chercheure invitée à l’Institut français de l’éducation de l’Ecole normale supérieure de Lyon en 2013, elle développe plusieurs recherches en Suisse et en France sur le développement d’« établissements scolaires formateurs » qui puissent soutenir le développement professionnel des enseignant.e.s au sein de leurs lieux de travail. En 2018, elle est nommée professeure associée à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation dans le domaine « Apprentissage et développement professionnel dans les métiers de l’enseignement ».

Présentation Détaillée

Approches socio-historiques des processus de professionnalisation des formations à l’enseignement (1999 - 2009)

Dans une première phase de mon parcours académique (1999-2009), je me suis intéressée aux processus de professionnalisation qui reconfigurent depuis deux siècles les métiers de l’enseignement et leurs formations. Investiguant les dimensions socio-historiques et actuelles de ce processus en lien avec l’essor des sciences de l’éducation et plaçant la focale sur les transformations des savoirs de référence des professions enseignantes, mon travail de thèse dans le cadre de l’équipe ERHISE m’a amenée à analyser les différents modèles institutionnels de formation à l’enseignement (primaire, secondaire et spécialisé), les savoirs inscrits au sein de ces formations ainsi que les processus de professionnalisation et d’universitarisation de ces formations. Ces résultats de recherche – objets de la monographie portant sur l’histoire des formations à l’enseignement en Suisse romande publiée en 2017 – m’amènent depuis plus de dix ans à m’intéresser à la manière dont l’activité de travail est rapatriée en formation au nom de la professionnalisation et aux effets que cela génère. Ils me permettent d’interroger les dynamiques qui traversent les lieux de travail et de formation, la manière dont les curriculums sont conçus en lien avec ces dynamiques, ainsi que l’articulation entre les savoirs rationalisés et l’expérience, tant débutante qu’experte.

Analyse de l’activité enseignante et conception d’ingénieries de (vidéo)formations rapprochant les activités de travail et de formation (2009 – aujourd’hui)

Dans une seconde phase de mon parcours académique, en tant que Maître d’enseignement et de recherche dans le domaine « Profession enseignante » (2009-2018), puis Professeure dans le domaine « Apprentissage et développement professionnel dans les métiers de l’enseignement » (depuis 2018), j’ai piloté des équipes de recherche et d’intervention sur des projets relatifs au développement professionnel dans les métiers de l’enseignement, que ce soit au sein du Service de la formation et du développement de l’enseignement obligatoire à Genève, ou dans le cadre du dispositif « Plus de maîtres que de classe » du département de la Haute-Savoie. J’ai également eu l’opportunité de gérer des unités académiques (conception et coordination de l’unité de formation « Introduction à la profession enseignante » dans le programme de formation à l’enseignement secondaire de l’IUFE et co-coordination du MAS « Théories, pratiques et dispositifs de formation d’enseignants » proposé par les Universités de Fribourg, Genève et Lausanne). J’ai développé différents partenariats avec les métiers de l’enseignement à Genève et en France dans le cadre desquels j’ai conçu et supervisé des formations sur plusieurs années. Par ailleurs, je suis activement insérée dans plusieurs réseaux scientifiques internationaux, dont notamment le Special Interest Group 11 « Teaching and Teacher Education » d’EARLI et la Chaire UNESCO « Former les enseignants au 21e siècle » dans le cadre de laquelle j’ai été chercheure invitée à l’ENS de Lyon en 2013.

Les projets de recherche que je développe ambitionnent de répondre aux défis suivants :

a)     concevoir et mettre en œuvre des programmes de formation qui exigent de plus en plus d’articulation entre les savoirs, les lieux de formation et les lieux de travail,

b)     mettre à profit les évolutions technologiques (notamment celles liées à l’usage de la vidéo) pour proposer des ingénieries de formation favorisant les apprentissages professionnels,

c)     accompagner l’entrée dans le métier et permettre aux enseignant.e.s de se développer tout au long de leur vie professionnelle, tout en préservant leur santé au travail.