Size Does Matter: Importance of Large Bubbles and Small-Scale Hot Spots for Methane Transport

Figure 3

Source de  l'illustration : [Environ. Sci. Technol., 2015, 49(3), 1268-1276]

Des chercheurs de l’Institut F.-A. Forel, de l'EAWAG & ETH Zurich, de GEOMAR et de IOLR ont publié un article concernant l'observation, dans un lac oligotrophe, d'un taux de transfert de masse de surface de méthane à faible solubilité jusqu’à 3 à 4 fois plus important que celui du CO2. Les deux sont  reconnus comme gaz à effet de serre importants. Nous attribuons cette augmentation à la présence de microbulles, qui sont supposées améliorer le flux de tous les gaz dissous à faible solubilité présents à la surface lacustre, potentiellement capables d'altérer l’équilibre lacustre du carbone.

T. DelSontro, D. F. McGinnis, B. Wehrli, and I. Ostrovsky, Size Does Matter: Importance of Large Bubbles and Small-Scale Hot Spots for Methane Transport,  Environmental Science & Technology, 2015, 49 (3), 1268-1276, DOI: 10.1021/es5054286

16 février 2015

Actualités 2015

top