Membres

Tignino Mara

MTignino.jpg
 

Mara Tignino est Maître d’enseignement et de recherche à la Faculté de droit et spécialiste juridique principale de la Plateforme pour le droit international de l'eau douce au sein du Geneva Water Hub. Elle dispense des enseignements en droit international de l’environnement et en droit international de l’eau.

 

Elle dirige de projets de recherche financés par des fonds de recherche suisses (FNS, Fondation Boninchi) dans le domaine de droits et des obligations des acteurs privés en matière de protection de l’environnement et de droits de l’homme. Elle a été associée à de projets de recherche menés en Suisse et à l’étranger (Allemagne, France, Italie, et les États-Unis).

Dans le cadre des activités du Geneva Water Hub, elle dirige les cours en ligne en « International Water Law and the Law of Transboundary Aquifers », en partenariat avec DiploFoundation, et en « Droit international de l’eau douce » ainsi que le MOOC en « Droit international de l’eau douce »

Mara Tignino a été professeure invitée à l’Université Renmin de Chine (2017), à l’Université de Barcelone (2014-2016), à la Libera Università Internazionale degli Studi Sociali (LUISS) (2013) et à l’Université Catholique de Lille (2010-2012). Elle a également été Visiting Scholar à la School of Law de George Washington University à Washington DC. Pendant son séjour, elle a été associée au Center for International Economic Policy de la Elliott School of International Affairs.

Mme Tignino agit en tant qu’experte et conseillère juridique auprès d’États et d’organisations internationales (Banque interaméricaine de développement, UNITAR, PNUE, PNUD, UNFCCC, et OSCE). Elle est invitée régulièrement à des conférences internationales et a donné des cours de formation en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud et au Proche-Orient.

En 2017, elle a reçu le prix « Women Peacebuilders for Water » par la « Fondazione Milano per Expo » pour ses recherches en droit international de l’eau et son dévouement à la formation des nouvelles générations de juristes internationaux.

Elle est membre du Comité de coordination du Groupe de réflexion sur “Les entreprises internationales et les droits de l’homme” de la Société européenne de droit international (SEDI) et du Groupe d’intérêt sur l’eau de l’ Environmental Peacebuilding Association. Elle a été mentor dans le programme « Women in International Law » de l'American Society of International Law (ASIL) (2015-2017).  Elle est membre de la Commission mondiale du droit de l'environnement de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Mme Tignino est titulaire d'un Diplôme d’études supérieures et d'un Doctorat en droit international obtenus à l'Institut de Hautes Études Internationales et du Développement de Genève. Elle est aussi titulaire d’une Habilitation à diriger des recherches (HDR) obtenue à la Faculté de droit de l’Université Jean Moulin Lyon 3. Elle a obtenu sa licence de sciences politiques à la LUISS de Rome et le Certificat d'études politiques européennes à l'Institut d'Études Politiques (IEP) de Strasbourg.


Recherche

Ses recherches portent sur le rôle du droit international dans la gestion et la protection des ressources naturelles ainsi que sur la définition des droits et des obligations des acteurs non-étatiques tels que les individus, les communautés locales, les entreprises et les groupes armés dans ce domaine. Dans ce contexte, elle s’interroge sur les interactions entre les régimes normatifs et institutionnels en matière de droit international de l’environnement et de droit international relatif aux droits de l’homme. En outre, ses recherches portent sur l’étude des mécanismes de responsabilisation des organisations internationales, en particulier des institutions financières internationales et sur la pratique des organes juridictionnels et quasi-juridictionnels internationaux. Son programme de recherche inclut également l’étude du droit international humanitaire et du droit des migrations.

 

Thèse

Sa thèse analyse les régimes juridiques en matière de protection des infrastructures hydrauliques et des ressources en eau pendant et après un conflit armé. Son mémoire d’HDR étudie l’articulation entre le droit international humanitaire, les droits de l’homme et le droit international de l’environnement. 


Enseignements

  • MOOC – Droit international de l’eau douce

  • Formation continue, cours en ligne : “International Water Law and the Law of Transboundary Aquifers” et “Droit international de l’eau douce”.

  • Droit de l’eau, Institut des sciences de l’environnement.

  • Qualité des eaux et ecotoxicologie (avec Vera Slaveykova et John Poté), Institut des sciences de l’environnement.

  • Utilisation et gestion des ressources en eaux (avec Serge Stoll), Institut des sciences de l’environnement.

  • Droit international de l’environnement (avec Makane M. Mbengue et Elena Cima), Institut des sciences de l’environnement.

  • Les ressources en eau transfrontières et le droit international, Faculté de droit.

Formation continue, CAS «Water Governance: Frameworks and Negotiations 
 

Projets

  • « Water, Private Companies and the Furtherance of the Public Good » (Fondation de bienfaisance du Groupe Pictet, Plateforme pour le droit international de l’eau douce).  

  • « Corporations’ Responsibilities in Water Management and Protection: the Path Towards Action » (Fondation Boninchi, Plateforme pour le droit international de l’eau douce).

  • « Water during and after Armed Conflicts” (Geneva Water Hub).

  • "Transboundary Water Cooperation and International Law” (Geneva Water Hub)

  • “Water and Migration” (Geneva Water Hub)


Publications

 
 

 

 
Photo
Dre. Mara Tignino

Maître d’enseignement et de recherche

A310
+41 22 379 85 46
Courriel



Membres