Trajectoires

 Départs à la retraite 2022

 

Michel Erne

Erne_small.png
Professeur titulaire
Faculté de médecine
Département de chirurgie

Bio-Express

Michel Erne obtient un diplôme de médecin en 1982 à Genève. Il se spécialise ensuite en chirurgie et poursuit sa formation, tout d’abord en hôpital périphérique (Payerne), puis aux Cliniques universitaires St-Luc à Bruxelles, et enfin dans le Service de chirurgie viscérale des HUG. Il obtient un titre de spécialiste FMH en chirurgie en 1991, qu’il complète par un diplôme de formation approfondie en chirurgie viscérale. Nommé médecin-chef du Service de chirurgie de l’Hôpital d’Yverdon-les-Bains en 1992, il maintient des liens très étroits avec les HUG où il exerce la fonction de médecin consultant.
Parallèlement à son activité clinique, il assume une charge d’enseignement pré-gradué auprès des étudiant/es de la Faculté de médecine de l’UNIGE, et post-gradué en assurant la formation chirurgicale de nombreux chefs de clinique référés par le Service de chirurgie viscérale des HUG. Il a de plus été responsable des examens fédéraux de spécialiste en chirurgie pendant 11 ans, dont 6 en tant que président de la commission d’examen. Il est nommé professeur titulaire au Département de chirurgie de la Faculté de médecine en 2016 et prend sa retraite en septembre 2022.

 

Christine Cedraschi

Cedraschi.png
Professeure associée
Faculté de médecine
Département de réadaptation et gériatrie

Bio-Express

Christine Cedraschi effectue ses études à Genève et à Lausanne et obtient un doctorat en psychologie en 1997. Elle rejoint alors les HUG en tant que psychologue clinicienne au sein du centre multidisciplinaire d’évaluation et de traitement de la douleur ainsi que, dès 2001, dans le service de médecine interne de réhabilitation de Beau-Séjour. Ses recherches s'inscrivent dans le champ de la psychologie de la santé et, plus spécifiquement, dans le domaine de l'investigation des représentations que les patient-es ont de l'atteinte et du traitement ainsi que de l'influence de ces représentations sur la relation thérapeutique. Les travaux qu’elle mène aux HUG s'inscrivent par ailleurs dans le cadre de collaborations nationales et internationales établies de longue date dans le domaine des douleurs chroniques. Très investie dans l’enseignement pré- et post-gradué, elle est notamment co-responsable du programme «Personne, santé, société» en 1ère année bachelor. Nommée privat-docent de la Faculté de médecine en 2010 puis chargée de cours en 2016, elle accède à la fonction de professeure associée au Département de réadaptation et gériatrie en 2019. Christine Cedraschi prend sa retraite en octobre 2022.

 

Claudio Barreiro

Barreiro.png
Assistant technique
Faculté des sciences
Section de physique

Bio-Express

Claudio Barreiro rejoint le Département de physique appliquée de la Faculté des sciences de l’UNIGE en 2001.
En tant qu’assistant technique, il est chargé de la gestion, de l’entretien et du développement de l’équipement – en particulier électronique – des laboratoires de physique expérimentale spécialisés dans l’optique et les communications quantiques.
En collaboration avec les scientifiques du Département, il développe bon nombre de systèmes expérimentaux, ainsi que des circuits électroniques ultra rapides introuvables sur le marché. Réparateur doué et à qui aucune panne ne résiste, il contribue largement au bon fonctionnement des laboratoires.
Dynamique, prolifique et enjoué, Claudio Barreiro était un collègue très apprécié. Il prend sa retraite en août 2022.

 

Marc Licker

marc-licker.png
Professeur ordinaire
Faculté de médecine
Département d'anesthésiologie, pharmacologie, soins intensifs et urgences

Bio-Express

Marc Licker effectue ses études à l’Université catholique de Louvain (Belgique), où il obtient un diplôme de médecin et un doctorat. Il se spécialise ensuite en anesthésiologie et réanimation. Après un Fellowship au Royal Victoria Hospital de Montréal, puis au Centre hospitalier de Liège, de 1988 à 1990, il rejoint le service d’anesthésiologie des HUG, où il est nommé médecin-adjoint en 1996. Depuis 2005, il est médecin-adjoint agrégé, responsable de l’Unité d’anesthésiologie pour la chirurgie cardio-vasculaire et thoracique, les urgences, la neurochirurgie ainsi que les interventions endoscopiques et radiologiques.
Son expertise clinique porte sur l’anesthésie-réanimation en chirurgie cardiaque, vasculaire et thoracique. Très impliqué dans l’enseignement pré- et post-gradué, Marck Licker est notamment responsable des unités « intégration » et « synthèse » dispensées aux étudiant-es en Bachelor de médecine humaine. Il mène en outre des recherches dans le domaine de la physiologie cardio-pulmonaire et de la gestion des risques péri-opératoires. Nommé privat-docent de la Faculté de médecine de l’UNIGE en 1999, puis, en 2007, professeur associé au Département d’anesthésiologie, pharmacologie et soins intensifs (devenu depuis le Département d'anesthésiologie, pharmacologie, soins intensifs et urgences), il est promu à la fonction de professeur ordinaire en 2016. Marc Licker prend sa retraite en octobre 2022 et accède à la fonction de professeur honoraire.

 

Bettina Borisch

Bettina_Borisch_small.png
Professeure associée
Faculté de médecine
Institut de santé globale

Bio-Express

Bettina Borisch étudie la médecine et l'histoire moderne à Kiel (Allemagne), ainsi qu’à Lausanne, avant d’effectuer une formation clinique en histopathologie à Kiel, Würzburg et Berne. En 1995, elle est nommée à la fonction de professeure adjointe (actuellement professeure associée) au Département de pathologie de la Faculté de médecine de l’UNIGE et dirige jusqu’en 2003 l’Institut de pathologie clinique. Elle rejoint ensuite l’Institut de médecine sociale et préventive (devenu l'Institut de santé global) de la Faculté de médecine. Depuis lors, elle collabore étroitement avec l’OMS, le Centre international de recherche sur le cancer et est membre du conseil d'administration de plusieurs fondations et sociétés académiques en Suisse et à l'étranger. Elle est directrice exécutive de la Fédération mondiale des associations de santé publique. Elle a en outre été présidente d'Europa Donna – la Coalition Européenne pour le cancer du sein.
Ses travaux de recherche portent sur les lésions néoplasiques du système immunitaire et sur le cancer du sein. Elle s'intéresse également à l'oncologie communautaire, ainsi qu'à la communication en matière de santé, à la médecine du genre et à la santé mondiale. Bettina Borisch prend sa retraite en septembre 2022.

 

Philippe Hediger

Philippe Hediger_retraite CUMD Hebdo 11.2.png
Chargé d’enseignement
Faculté de médecine
Clinique universitaire de médecine dentaire

Bio-Express

Philippe Hediger prend sa retraite en septembre 2022 après avoir exercé plus de quarante ans en tant qu’enseignant et chercheur à la Clinique universitaire de médecine dentaire (CUMD). Philippe Hediger obtient son diplôme de médecin-dentiste en 1980 et collabore dès l’année suivante à l’enseignement des étudiant-es en médecine dentaire, ainsi qu’à la formation continue des médecins-dentistes et à la recherche clinique. En 1983, il obtient un doctorat tout en exerçant une activité privée. Il devient alors maître-assistant puis, en 1992, chargé d’enseignement. Il poursuit son engagement dans le cadre de la formation continue et pédagogique ainsi que de la recherche en cariologie et endodontie. Membre de nombreuses sociétés et d’associations professionnelles, Philippe Hediger a toujours été passionné par la médecine dentaire préventive. Il a été membre, entre autres, de la SSPRE (Schweizerische Gesellschaft für Präventive, Restaurative Ästhetische Zahnmedizin), président de la Commission des litiges de la Société vaudoise des médecins-dentistes et de la Commission cantonale vaudoise des litiges. Il était également officier supérieur des troupes de santé de l’armée suisse. Philippe Hediger a assumé toutes ses fonctions avec une rigueur professionnelle et un sens pédagogique très appréciés.

 

Thierry Berney

Berney_2015_web.png
Professeur ordinaire
Faculté de médecine
Département de chirurgie

Bio-Express

Thierry Berney obtient un diplôme de médecin à Genève en 1987. Il se spécialise ensuite en chirurgie viscérale avant de poursuivre sa formation en Belgique et aux États-Unis dans le domaine de la chirurgie de transplantation. Ses travaux de recherche, menés en parallèle de ses activités cliniques, portent sur la transplantation des îlots de Langerhans et du pancréas. En 2002, il est nommé responsable du programme de transplantation pancréatique et du laboratoire d’isolement et de transplantation cellulaires des HUG, puis il prend la direction du Service de transplantation en 2015. La même année, il est élu président de la Société européenne de transplantation d’organes. Il est également éditeur-en-chef de la revue Transplant International.
Privat-docent de la Faculté de médecine en 2003, Thierry Berney est nommé professeur associé au Département de chirurgie en 2007, puis promu à la fonction de professeur ordinaire en 2015. Il occupe en outre la fonction de vice-doyen de la Faculté de médecine en charge de l’enseignement post-gradué de 2014 à 2019. Thierry Berney prend sa retraite en octobre 2022 et accède à la fonction de professeur honoraire.

 

Tommaso Lombardi

Tommaso Lombardi.png
Professeur associé
Faculté de médecine
Clinique universitaire de médecine dentaire

Bio-Express

Tommaso Lombardi obtient un doctorat en médecine à l’Université de Rome en 1982 avant d’intégrer l’Institut d'histologie et d'embryologie de la Faculté de médecine de l’UNIGE. Il se forme en médecine dentaire à l’UNIGE et obtient un doctorat en 1991. Il effectue ensuite un séjour post-doctoral de deux ans à l’Université de Londres où il poursuit sa formation en médecine et pathologie orale. En 1994, il occupe le poste de maître d’enseignement et de recherche et est responsable du Laboratoire d’histopathologie buccale et maxillo-faciale de la Division de stomatologie et chirurgie orale. Nommé privat-docent de la Faculté de médecine et médecin-adjoint agrégé aux HUG en 2000, il prend la responsabilité de l’Unité de médecine et pathologie orale et maxillo-faciale et du laboratoire de pathologie orale au sein du Service de chirurgie maxillo-faciale et chirurgie buccale. Ses recherches portent sur les affections dermatologiques, les lésions précancéreuses et les cancers de la muqueuse buccale, ainsi que les lésions odontogéniques.
En 2012, Tommaso Lombardi est nommé professeur associé à la Section de médecine dentaire, devenue depuis la Clinique universitaire de médecine dentaire. Il prend sa retraite en septembre 2022.

 

Ariane Sciurpi

icon_annuaire21_.png
Bibliothécaire documentaliste archiviste responsable

Bio-Express

Ariane Sciurpi est engagée à l’ancienne bibliothèque de la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation en tant qu’aide-bibliothécaire en 1998, avant de prendre la responsabilité du service du prêt en 2002. Son certificat de formation continue en gestion de documentation et de bibliothèque de l’Université de Fribourg en poche, elle prend de nouvelles responsabilités sur le site Uni Mail de la Bibliothèque en qualité de coordinatrice des services transversaux en 2009. Après avoir assuré le maintien de l’activité du site Uni Mail, Ariane Sciurpi s’occupe de la centralisation des services, notamment du prêt et du prêt entre bibliothèques (PEB) à Uni Bastions. Depuis 2018, elle se concentre sur le Service du PEB en tant que bibliothécaire documentaliste archiviste spécialiste services. Dans toutes les tâches qu’elle a eu l’occasion d’accomplir, Ariane Sciurpi a fait preuve d’une conscience professionnelle remarquable et a montré une vision prospective de son métier. Elle prend sa retraite en août 2022.

 

Michel Grandjean

michel grandjean.png
Professeur ordinaire
Faculté de théologie

Bio-Express

Après un double cursus en histoire et en théologie, Michel Grandjean voue sa carrière à la Faculté de théologie de l’UNIGE ainsi qu’à l’Institut d’histoire de la Réformation. Engagé comme assistant, il consacre sa thèse de doctorat à la compréhension du monde laïc à l’époque de la réforme ecclésiastique des 11e et 12e siècles. Après avoir été maître d’enseignement et de recherche (1993-1999), il est nommé professeur ordinaire d’histoire du christianisme. Il est également doyen de la Faculté de théologie de 2000 à 2003. Co-créateur et premier directeur de la Maison de l’histoire de l’UNIGE, il est actif à la fois dans l’enseignement et la recherche et bénéficiaire de plusieurs projets FNS. Il remplit de nombreuses missions au sein de commissions de l’UNIGE. Grand connaisseur de l’histoire chrétienne et de l’histoire locale, il arpente le passé sur les traces de personnalités illustres comme François d’Assise, Bernard de Clairvaux, Jan Hus, mais également des oubliés de l’histoire (par exemple son commentaire et sa traduction des Lettres sur l’égalité des sexes des sœurs Grimké et les liens développés vers la cause de la libération des femmes et les relectures bibliques). Il est reconnu comme un éminent spécialiste des écrits de libération et un grand défenseur des causes oubliées. Michel Grandjean prend sa retraite en octobre 2022 et accède à la fonction de professeur honoraire.

 

Pierre Chopard

pierre_chopard_photo.png
Professeur associé
Faculté de médecine
Département de réadaptation et gériatrie

Bio-Express

Pierre Chopard obtient un diplôme de médecin à Genève en 1984, puis un doctorat en 1997. Il complète sa formation par un titre de spécialiste en médecine interne et un master en administration des services de santé. Il occupe plusieurs fonctions aux HUG avant de prendre, dès 2007, la responsabilité du service de la qualité des soins au sein de la direction médicale, tout d’abord en tant que médecin adjoint agrégé, puis, en 2017, en tant que médecin-chef de service. Dès 2007, il initie la réalisation régulière d’enquêtes de satisfaction des patients et patientes et développe les indicateurs cliniques. Il a également introduit le système de gestion des incidents et événements indésirables graves et a mené de nombreuses recherches sur l’adéquation des traitements, l’utilisation des check-lists et la sécurité des soins.
Spécialiste reconnu dans ce domaine, il est nommé en 2021 président de la Commission fédérale de la qualité, nouvellement créée par le Conseil fédéral et chargée de le conseiller et de soutenir des programmes ou projets de développement de la qualité des soins. Également co-directeur du programme CAS/DAS Qualité et sécurité des soins de l’UNIGE, Pierre Chopard est un défenseur de longue date de l’implication des patient-es dans leurs soins. Privat-docent de la Faculté de médecine depuis 2012, il est nommé professeur associé au Département de médecine interne générale, de réhabilitation et de gériatrie (devenu depuis le Département de réadaptation et gériatrie) en 2017. Il prend sa retraite en septembre 2022.

 

Enikö Kövari

Kovari_2016.png
Professeure associée
Faculté de médecine
Département de psychiatrie

Bio-Express

Enikö Kövari effectue ses études de médecine à Budapest (Hongrie), où elle obtient un diplôme en 1981, complété par un titre post-gradué en histo- et anatomo-pathologie en 1985. Après plusieurs années en tant que cheffe de clinique au sein de l’Institut de pathologie de l’Université Semmelweis de Budapest, elle rejoint le Service de neuropsychiatrie des HUG en 1995. Elle prend la tête de l’Unité de psychopathologie morphologique (actuellement Unité des biomarqueurs de vulnérabilité) en 2012. Ses travaux de recherche, soutenus par le FNS, portent essentiellement sur la neuropathologie des démences de type non-Alzheimer et notamment sur la démence vasculaire.
Sur le plan académique, Enikö Kövari participe activement à l’enseignement pré- et post-gradué. Après un doctorat obtenu à la Faculté de médecine de l’UNIGE en 2001, elle est nommée privat-docent en 2006, puis chargée de cours en 2009. Elle est promue à la fonction de professeur associé en 2016 et prend sa retraite en septembre 2022.

 

Alexander Bischoff

Bischoff_alexander.png
Professeur titulaire
Faculté de médecine
Institut de santé globale

Bio-Express

Alexander Bischoff suit une formation en soins infirmiers à Bâle, dans la perspective d’exercer une activité dans le domaine de la collaboration internationale. Après plusieurs années en Angola, où il travaille dans le domaine des soins de santé primaires, il obtient un Master en santé publique à la Liverpool School of Tropical Medicine. Par la suite, il combine activités cliniques et de recherche au sein des HUG. Ses travaux ont pour thèmes la migration et la santé, l’interprétariat communautaire et la communication interculturelle, ainsi que les disparités en matière de soins de santé et les ressources humaines pour la santé. En parallèle, il poursuit des études en épidémiologie au Swiss Tropical and Public Health Institute de l’Université de Bâle, où il obtient un doctorat en 2001. Il partage ensuite ses activités entre l’Institut de sciences infirmières de Bâle et les HUG. Depuis 2015, il est doyen de la recherche et du développement à la Haute école de santé Fribourg (HES-SO). Alexander Bischoff est nommé professeur titulaire à l’Institut de santé globale de la Faculté de médecine de l’UNIGE en 2018 et prend sa retraite en septembre 2022.

 

Michel Boulvain

MichelBOULVAIN.png
Professeur titulaire
Faculté de médecine
Département de pédiatrie, gynécologie et obstétrique

Bio-Express

Après des études de médecine, Michel Boulvain se spécialise en gynécologie et obstétrique à l’Université Libre de Bruxelles. Il travaille ensuite pendant 5 ans dans plusieurs pays en voie de développement avec Médecins sans frontières. Puis, après une formation en médecine maternelle et fœtale, il obtient un doctorat en épidémiologie de l’Université Laval, au Canada en 1997.
Dès 1997, il offre un support méthodologique à la recherche clinique conduite dans le Département de gynécologie et obstétrique des HUG. Parallèlement, il est responsable de l’enseignement pré-gradué de l’épidémiologie et a une activité clinique en obstétrique. Il collabore fréquemment avec l’OMS, lors de consensus en obstétrique ou comme responsable du Research Projects Review Panel (RP2). En 2003, nommé privat-docent de la Faculté de médecine, il dirige l’Unité de développement en obstétrique des HUG en tant que médecin adjoint agrégé. Ses recherches portent essentiellement sur l’épidémiologie périnatale et sur la recherche centrée sur les patientes, dans l’idée notamment d’évaluer les interventions cliniques, des plus courantes au plus complexes. Il s’est aussi attaché à une recherche transdisciplinaire afin de considérer les patientes dans leur globalité et non pas seulement sous un angle médical.
Nommé professeur associé en septembre 2010, Michel Boulvain accède en 2019 à la fonction de professeur titulaire au Département de pédiatrie, gynécologie et obstétrique de la Faculté de médecine, et devient alors médecin-chef à l’Hôpital de Nyon. Il garde également une fonction de consultant au sein du Service d’épidémiologie clinique des HUG et d’enseignement et de recherche à la Faculté de médecine. Michel Boulvain prend sa retraite en septembre 2022.

 

Anne Utz-Pugin

Anne Utz.png
Laborantine
Faculté des sciences
Département des sciences végétales

Bio-Express

Anne Utz-Pugin prend sa retraite en septembre 2022 après plus de 39 ans dans le Département de botanique et biologie végétale (aujourd’hui Département des sciences végétales) à l’UNIGE. Elle passe une grande partie de ces années dans l’Unité d’histologie et de microscopie, appliquant ses talents de préparatrice en histologie et en microscopie optique et électronique. De très nombreux projets de recherche ont bénéficié de son savoir-faire, allant de la microbiologie à l’étude de la photosynthèse, de la germination des graines à l’adaptation des plantes aux rayonnements UV et de la synthèse des vitamines à la croissance des racines, entre autres. En plus de ses contributions directes à la recherche, elle participe beaucoup à l’enseignement universitaire par son implication dans un grand nombre de travaux pratiques, et elle a directement formé des générations d’étudiant-es.

 

Didier Pittet

Prof.Pittet_HighRes_cropped.png
Professeur ordinaire
Faculté de médecine
Département de médecine

Bio-Express

Formé à l’Université de Genève et aux États-Unis, Didier Pittet est professeur ordinaire au Département de médecine de la Faculté de médecine de l'UNIGE depuis 2010 et médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection des HUG depuis 1992. Infectiologue et épidémiologiste, il est reconnu sur la scène internationale pour le développement et la popularisation du gel hydroalcoolique pour l’hygiène des mains, dont l’usage a probablement sauvé des millions de vies. Il dirige par ailleurs le Centre collaborateur de l’OMS pour la prévention des infections et de la résistance aux antimicrobiens et a mené de nombreuses recherches sur le développement de stratégies novatrices d’amélioration de l’hygiène des mains, de la prévention du risque infectieux et de la sécurité des soins.
Sa très large expérience lui a permis de diriger des stratégies internationales et de conseiller de nombreuses structures nationales à travers le monde. En juin 2020, il est nommé président de la mission indépendante d’évaluation de la gestion de la crise du COVID-19 par le Président de la République française. Il a également intensément participé au débat public autour de la pandémie en expliquant les dynamiques épidémiologiques à l’œuvre. Lauréat de multiples récompenses internationales, il est élevé au rang de Commandeur de l’ordre de l’empire britannique par Sa Majesté la Reine Elizabeth II en 2007. Il est aussi récipiendaire, entre autres, du Prix Robert Koch, de la Médaille Pasteur et est docteur honoris causa de l’Université de Louvain, ainsi que professeur honoraire de l’Imperial College de Londres et du Hong Kong Polytechnic University. Il est également membre de l’Académie nationale de médecine de France. Didier Pittet prend sa retraite en octobre 2022 et accède à la fonction de professeur honoraire.

> Lire plus

 

Urs Schaltegger

Schaltegger_photo.png
Professeur ordinaire
Faculté des sciences
Section des sciences de la Terre et de l’environnement

Bio-Express

Urs Schaltegger est un scientifique de renommée mondiale dans le domaine de la géochronologie et de la géochimie isotopique. Il s’intéresse à la dimension du temps pour comprendre des taux, des vitesses et les durées de processus planétaires.
Il obtient un diplôme de minéralogie-pétrographie en 1984 et un doctorat en 1989 à l’Université de Berne. Il poursuit sa carrière grâce à des bourses du Fonds national suisse à Toronto, Canada (1898-1991) et à Strasbourg, France (1991-1994). À partir de 1994, il assume les fonctions de post-doctorant, d’assistant et de maître-assistant au Département des sciences de la Terre de l’ETH Zürich. En 2001, il est nommé professeur adjoint au Département de minéralogie de la Faculté des sciences de l’UNIGE, puis promu comme professeur ordinaire en 2008. Urs Schaltegger est responsable des enseignements en géochimie isotopique et géochronologie aux niveaux du Bachelor en sciences de la Terre et de l’environnement et du Master en sciences de la Terre de l’ELSTE. Il enseigne également le cours général au semestre de printemps de la première année et a contribué à multiples reprises au Programme doctoral de la CUSO.
Auteur de nombreuses publications de référence, Urs Schaltegger a eu un impact important dans la reconstruction quantitative de processus planétaires. Lauréat du prix Bunsen de l’EGU, il est également nommé Fellow of the Mineralogical Society en 2021.
En complément à son activité scientifique, Urs Schaltegger a œuvré au sein d’une multitude d’organismes administratifs et de pilotage, entre autres, en tant que directeur de Département, président de la Section des sciences de la Terre et de l’environnement et de l’École lémanique des sciences de la Terre, membre du comité stratégique de la Faculté des sciences et de la Commission de recherche de l’UNIGE, président de la Société minéralogique suisse et membre du comité scientifique, puis du comité des propriétaires du centre suisse de sonde ionique SwissSIMS à l’Université de Lausanne. Il est à l’origine du Swiss Geoscience Meeting et de la Plateforme Géosciences de l’Académie des sciences de la Suisse ScNat dont il était membre du comité de direction. Il a par ailleurs servi comme expert dans des comités scientifiques du NERC (Royaume-Uni) et de l’ANR (France), et il est également éditeur scientifique pour la revue renommée GEOLOGY de la Geological Society of America.
Urs Schaltegger prend sa retraite en août 2022 et accède à la fonction de professeur honoraire.

 

Daniel Ariztegui

Ariztegui_photo.png
Professeur associé
Faculté des sciences
Département des sciences de la Terre

Bio-Express

Après avoir obtenu une maîtrise en géologie à l'Université de La Plata (Argentine), Daniel Ariztegui travaille plusieurs années dans l'industrie avant de redevenir étudiant à l'Université de Miami, puis d’obtenir une thèse de doctorat à l’EPFZ en 1993. Il occupe les fonctions de maître d’enseignement et de recherche à l’EPFZ (1993-2000), puis celles de maître d’enseignement et de recherche à l’UNIGE à partir d’octobre 2000. En 2011, il devient professeur associé au Département des sciences de la Terre où il est responsable du laboratoire de limnogéologie et géomicrobiologie.
Daniel Ariztegui est un expert reconnu dans le domaine des changements globaux et en particulier de la limnogéologie, branche de la géologie qui s'intéresse aux processus physiques, chimiques et biologiques responsables de la formation des sédiments lacustres. Il s'intéresse également à l'interaction entre les microbes vivants dans les sédiments et leur impact sur les processus de minéralisation ainsi qu’à la transformation précoce des sédiments. Son activité scientifique est attestée par de nombreuses publications et communications dans des revues et congrès internationaux. Ses travaux sur les variations climatiques survenues au cours du Quaternaire, ainsi que ses efforts pour développer de nouveaux indicateurs des climats passés et de l’activité microbienne dans les sédiments s’inscrivent dans une thématique de recherche en pleine expansion. Outre la limnogéologie, Daniel Ariztegui enseigne depuis de nombreuses années la géologie du Quaternaire, la paléoclimatologie et l’étude des cycles biogéochimiques dans les lacs et océans. Daniel Ariztegui a été vice-président de l’Association internationale des sédimentologues entre 2010 et 2014 et en est actuellement président. Il est également président de la Commission d’océanographie et limnologie de l’Académie suisse des sciences naturelles entre 2002 et 2020, vice-président et président de l’Association internationale de limnogéologie. Il représente la Suisse dans plusieurs commissions internationales telles que la Mediterranean Science Commission (2004-2020) et la Scientific Commission of Oceanic Research (2004-2020). Il est également membre du comité de lecture de plusieurs journaux scientifiques de premier rang et participe à de nombreux panels et comités scientifiques notamment au sein du Fonds national suisse pour la recherche scientifique. Combinant ses activités de recherche et d'enseignement avec celles de la diffusion de la science, il pilote l'établissement et le développement du Terrascope au sein du Scienscope de la Faculté des sciences. Daniel Ariztegui prend sa retraite en août 2022 et accède à la fonction de professeur honoraire.

 

Seth Berkley

Berkley_2018.png
Professeur titulaire
Faculté de médecine
Institut de santé globale

Bio-Express

Spécialiste des maladies infectieuses, Seth Berkley est médecin et épidémiologiste. Il a notamment travaillé pour les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis et pour le Ministère de la santé ougandais. Il contribue à l'enquête de séroprévalence du VIH en Ouganda ainsi qu’aux programmes nationaux de lutte contre le sida. Il occupe également le poste de responsable de la Division des sciences de la santé à la Fondation Rockefeller. En 1996, il fonde l’International AIDS Vaccine Initiative, premier partenariat public-privé pour le développement d’un vaccin contre cette maladie, dont il est président et directeur général pendant 15 ans. En 2009, il est nommé par TIME Magazine comme l’une des «100 personnalités les plus influentes de la planète». Il est également distingué par le magazine WIRED comme l’un des «WIRED 25 – rêveurs, inventeurs, francs-tireurs et dirigeants» à qui le journal rend hommage.

Il rejoint Gavi, l’Alliance du vaccin, en tant que directeur exécutif en 2011. Grâce à Gavi, plus de 900 millions d’enfants ont été vaccinés en un peu plus de 20 ans, réduisant ainsi de 70 % la mortalité infantile due aux maladies évitables par la vaccination et évitant plus de 15 millions de décès. Les réussites de Gavi ont été saluées par l’attribution du prix Lasker-Bloomberg pour le bien public en 2019. En 2020, Seth Berkley co-fonde COVAX, une initiative visant à une meilleure équité dans la distribution des vaccins contre le COVID-19. Nommé professeur titulaire à l’Institut de santé globale de la Faculté de médecine en 2018, Seth Berkley prend sa retraite en septembre 2022.

 

Marie-Christine Fourny

icon_annuaire21_.png
Chargée de cours
Faculté des sciences de la société

Bio-Express

Marie-Christine Fourny exerce son activité principale à l’Université de Grenoble-Alpes où elle est d’abord maîtresse de conférences, dès 1992, puis professeure à partir de 2007. Elle y occupe des responsabilités importantes, notamment celle de directrice du Pôle d’excellence innovation et territoires de montagne, mais aussi des activités de représentation dans les organes de cette université.
Ses activités de recherche en ont fait une collègue reconnue sur plusieurs questions territoriales, notamment les relations entre villes et montagnes, les frontières et les formes et pratiques des institutions transfrontalières et transnationales. C’est cette dernière compétence qui a conduit l’UNIGE à la recruter en tant que chargée de cours dans le cadre du Master en développement territorial dispensé par la Faculté des sciences de la société afin de proposer un enseignement sur les dimensions transnationales et transfrontalières du développement régional en 2021. Marie-Christine Fourny prend sa retraite en juillet 2022.

 

Annie Goudeaux

Annie goudeaux photo.png
Chargée d’enseignement
Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation
Section des sciences de l’éducation

Bio-Express

Titulaire d’un doctorat sur les rapports développementaux entre les objets techniques et l’activité humaine dans un contexte artistique (Grand Théâtre de Genève), Anne Goudeaux nourrit un intérêt constant pour la conception d’environnements de formation et l’accompagnement d’équipes de travail et/ou d’étudiant-es, notamment dans la Maîtrise universitaire en sciences de l'éducation - Formation des adultes. Ces propositions visant l’apprentissage et le développement de l’activité sont étayées par une approche établissant des liens forts entre technique et formation et des notions comme celles de mimesis, de métaphorisation, de jeu, d’improvisation, d’imagination. Ses recherches s’intéressent au travail et à la formation dans différents secteurs : industriel, administrations publiques, culturel, sanitaire et social.
Annie Goudeaux possède une longue expérience en formation professionnelle de formation de formateurs et en tant qu’intervenante dans les organisations. Dans une première partie de sa carrière, elle exerce en milieu hospitalier au sein de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris avant d’intégrer la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’UNIGE, d’abord comme assistante, puis en tant que chargée d’enseignement.
Au cours de ces dernières années, Annie Goudeaux a plus particulièrement investigué la question du travail des images apportant une contribution originale sur l’usage des films documentaires en formation des adultes. Annie Goudeaux prend sa retraite en juillet 2022.

 

Chantal Érard

Chantal Erard_photo.png
Chargée d'enseignement
Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation
Section des sciences de l’éducation

Bio-Express

Après une licence ès lettres à l'Université de Genève, Chantal Érard enseigne l'anglais au cycle d'orientation des Voirets ainsi qu’au collège Sismondi. Investie dans la confection de séquences pour l'enseignement de l'oral, elle devient auteure d'évaluations communes avant d'être engagée en tant que maitresse mentor (IFMES), puis formatrice de terrain (IUFE). Intégrée à l'UNIGE en 2010, elle met sur pied la formation initiale du corps enseignant primaire, en vue de l'introduction de l'enseignement de l'anglais en 7 et 8 Harmos. Dès 2011, elle participe à la révision des moyens d'enseignement More et English in Mind pour la romandie avec Cambridge University Press. Elle conçoit et organise la formation continue en didactique de l'anglais du corps enseignant déjà en place. Outre son engagement dans diverses commissions intercantonales, elle assure des suivis de stage au primaire et collabore au groupe partenariat de la formation en enseignement primaire (FEP). Dans le cadre de la mobilité enseignante, elle effectue annuellement des échanges avec l'Université de Rovaniemi en Finlande qui donnent lieu à une recherche sur l'implémentation de l’enseignement de matières par intégration d’une langue étrangère en milieu universitaire. Chantal Érard prend sa retraite en juillet 2022.

 

Ninian Hubert Van Blyenburgh

Ninian Hubert Van Blijenburgh_photo.png
Chargé de cours
Faculté des sciences
Unité d'anthropologie

Bio-Express

Diplômé en biologie, Ninian Hubert van Blyenburgh soutient une thèse sur le décalage entre les connaissances scientifiques et les représentations du grand public sur l’origine de notre espèce et sa diversité biologique et culturelle en 1988 au Département d’anthropologie de l’Université de Genève. Cette thèse servira de point de départ à la conception d’une grande exposition scientifique sur l’origine et la diversité de notre espèce. Intitulée «Tous parents, tous différents» elle est inaugurée en 1992 au Musée de l’Homme. C’est une première exposition scientifique entièrement conçue à partir d’une étude des conceptions premières du public. Elle a bénéficié d’une large couverture médiatique et a été visitée par un large public dans une douzaine de pays. La prise en compte des représentations du public a continué à guider la conception des autres projets de culture scientifique réalisés par Ninian Hubert notamment à Paris et à Genève comme « 6 Milliards d’Hommes » (Paris), « La nuit de la science » et « Genève, sa gueule » (Genève).
Chargé de cours à l’Unité d’anthropologie de l’UNIGE de 1989 à 2022, Ninian Hubert Van Blyenburgh a mis ce même « souci du public » au centre de la conception de ses enseignements, qui, à leur tour, ont continuellement alimentés la forme et le contenu des projets de culture scientifique réalisés pour le grand public. Ninian Hubert Van Blyenburgh prend sa retraite en juillet 2022.

 

Jean-Philippe Jaccard

J-Ph Jaccard photo.png
Professeur ordinaire
Faculté des lettres
Département des langues et civilisations méditerranéennes, slaves et orientales

Bio-Express

Jean-Philippe Jaccard obtient un doctorat ès Lettres de l’Université de Genève avec une thèse portant sur l’écrivain « Daniil Harms et la fin de l’avant-garde russe ». Après avoir été assistant, maître-assistant et maître d’enseignement et de recherche, Jean-Philippe Jaccard est nommé professeur ordinaire à la Faculté des lettres de l’UNIGE en 2001. Il y assure la direction du Département des langues et civilisations méditerranéennes, slaves et orientales (2002–2005) et celle de la Section des langues vivantes (2005–2007). Ses travaux portent sur l’avant-garde russe (futurisme) et notamment sur l’avant-garde tardive des années 1920, sur la littérature de l’absurde et sur la culture underground en Union soviétique dans les années 1960–1980. Il est l’auteur de plusieurs traductions. Il codirige les collections « Slavica Helvetica » (Peter Lang, Berne) et « Avangard » (Université Européenne, St-Pétersbourg) et est membre des comités de rédaction des revues internationales Russian Studies (Saint-Pétersbourg), Modernités russes (Lyon 3), Revue russe (Paris), Europa Orientalis (Salerno), Matica Srpska (Novy Sad), Vestnik RUDNa (Moscou), Studia litterarum (Moscou), Gumanitarnye nauki (Astrakhan), Specimina Slavica Ludgunensia (Lyon 3), Contemporary Western Rusistika (Brookline, MA). Il préside aux activités du Cercle d’études russes de Genève. Jean-Philippe Jaccard prend sa retraite en juillet 2022 et accède à la fonction professeur honoraire.

 

Christine Zuber-Perruchoud

Christine Zuber Perruchoud_photo.png
Aide de laboratoire
Faculté des sciences
Département de biochimie

Bio-Express

Christine Zuber-Perruchoud intègre le Département de biochimie de la Faculté des sciences de l'UNIGE en mars 2003 en tant qu’aide de laboratoire au service de stérilisation et laverie. Rapidement rejointe par Myriam Pugin-Bron, elles développent un service irréprochable pour le Département, et plus généralement pour les utilisateurs/trices des services de stérilisation de la Section de chimie et biochimie. Christine Zuber-Perruchoud, avec son sourire et sa joie de vivre, nous a apporté beaucoup de bonne humeur. Son travail, a participé au développement et à la qualité de la recherche du Département de biochimie. Toujours au service des autres, elle a contribué à maintenir une atmosphère de travail toujours accueillante et stimulante. Le Département de biochimie lui souhaite de profiter pleinement de sa retraite anticipée, prise en juin 2022.

 

Christian Margot

Christian Margot_photo.png
Chargé de cours
Faculté des sciences
Section de chimie et biochimie

Bio-Express

Après des études de chimie et génie chimique à l'EPFL, Christian Margot obtient un doctorat en chimie organique en 1985. Il effectue ensuite deux stages post-doctoraux, à l'Université d’Okayama (Japon), et à l’Université de Stanford (États-Unis), avant de devenir Visiting Scientist au Monell Chemical Senses Center de l’Université de Pennsylvanie. Dès 1987, Christian Margot travaille en tant que chercheur, puis comme “Distinguished Scientist”, au sein de la Division recherche de Firmenich, à Genève. Il est nommé chargé de cours au sein de la Section de chimie et biochimie de l’UNIGE en 1999 et dispense le cours de master en chimie « Perfume and Flavour Chemistry » avec le Dr Christian Chapuis. Cet enseignement porte sur la perception humaine des goûts et odeurs en explorant le phénomène des relations entre structure moléculaire et caractère organoleptique. Depuis 2005, Christian Margot est directeur du groupe Perception et Bioréponse de la Division recherche de Firmenich, dont l’objectif est la caractérisation de la perception chimiosensorielle humaine, des molécules aux processus cognitifs et émotionnels. Il participe également à des conférences lors de congrès internationaux, enseigne dans le cadre d’écoles de 3e cycle et co-dépose de nombreux brevets portant sur des molécules odorantes ou sur des antagonistes olfactifs. Christian Margot prend sa retraite fin mars 2022.

 

Bernard Poussin

Bernard_Poussin_IL.png
Chargé d’enseignement
Institut universitaire de formation des enseignant-es

Bio-Express

Bernard Poussin obtient un diplôme fédéral de maître de sport à l’École d’éducation physique et de sport (EEPS) de Genève en 1982. Il complète sa formation avec un DEA en enseignement et diffusion des sciences et des techniques, option didactique des activités physiques et sportives, à l’Université de Paris XI en 1997, et un DESS en théories, pratiques et dispositifs de formation d’enseignant-es à la Section des sciences de l’éducation de l’UNIGE en 2003. Durant la majeure partie de son parcours professionnel, il cumule une activité d’enseignant d’éducation physique au Département de l’instruction publique genevois et une activité d’enseignant-chercheur en didactique de l’éducation physique. Dans les années 1990, il participe au processus de rénovation du cycle d’orientation genevois. Dès 1994, il intervient dans la formation des enseignant-es d’éducation physique, à l’Institut de formation des maîtres et maîtresses de l’enseignement secondaire (IFMES) et à l’EEPS, puis comme chargé d’enseignement en didactique de l’éducation physique à l’Institut des sciences du mouvement et de la médecine du sport (ISMMS) de la Faculté de médecine ainsi qu’à l’Institut universitaire de formation des enseignants (IUFE). Bernard Poussin prend sa retraite en août 2022.

 

Christian Koller

0.C_Koller_photo_IL.png
Chargé d'enseignement
Faculté des sciences
Section des sciences pharmaceutiques

Bio-Express

Christian Koller obtient un diplôme de pharmacien et un doctorat en pharmacie galénique à l’Université de Genève. Il débute sa carrière industrielle à la fin de sa thèse chez Zyma, à Nyon. Il effectue ensuite la plus grande partie de sa carrière chez Bracco, SA, à Genève, où il dirige l’unité de pharmacie galénique et l’unité de production pilote de Bracco Suisse SA. Au fil de son parcours, il se spécialise dans le développement de formes pharmaceutiques injectables, de l’échelle laboratoire jusqu’à la production industrielle.

Côté académique, il enseigne à la Section des sciences pharmaceutiques de la Faculté des sciences de l’UNIGE de 1995 à 2022. En qualité de chargé d’enseignement, il dispense des cours sur la conception et les méthodes de production de nouveaux médicaments, la stabilité et la stabilisation des formes pharmaceutiques, les préparations pour administration parentérale, les bonnes pratiques de fabrication, le contrôle et l’assurance de qualité. Les étudiant-es ont pu profiter de sa large expérience de l’industrie pharmaceutique. Il est par ailleurs expert dans la préparation de la documentation CMC (Chemistry, Manufacture, Control) et du QOS (Quality Overall Summary) pour l’enregistrement de nouveaux produits pharmaceutiques. Christian Koller prend sa retraite en juillet 2022.

 

Didier Picard

picard_photo 200x257.png
Professeur ordinaire
Faculté des sciences
Département de biologie cellulaire

Bio-Express

Didier Picard effectue des études de biologie moléculaire et un doctorat à l'Université de Zürich. De 1986 à 1990, il complète sa formation par un stage postdoctoral à la University of California (San Francisco). Nommé professeur ordinaire en 1990 au tout nouveau Département de biologie cellulaire de la Faculté des sciences, il en assume la direction pendant huit ans tout en y constituant son groupe de recherche. Il est nommé président de la Section de biologie en 2006, une charge qu'il assure avec dévouement jusqu'à la fin de 2018. Il pilote l'évaluation de l'enseignement de biologie, et l'importante réforme du bachelor qui a suivi ainsi qu'une refonte du master. Il est membre de l'Assemblée de l'Université et de nombreuses commissions.

Bien qu’adepte de la recherche fondamentale, il franchit parfois aussi le pas vers la recherche translationnelle. Ainsi, son intérêt pour les chaperons moléculaires, notamment Hsp90, et leurs fonctions dans les cellules humaines, chez la souris ou encore la levure l’amène à travailler sur les inhibiteurs de Hsp90 et leur potentiel contre le cancer ou certaines maladies infectieuses. Ses études sur les récepteurs aux oestrogènes le conduisent à s'intéresser à leurs rôles dans le cancer du sein et la résistance de celui-ci à certains traitements. Didier Picard initie et co-organise une série de conférences internationales dédiées à Hsp90 qui existent maintenant depuis une vingtaine d'années. Avec l'arrivée de la pandémie, il lance une série de webinaires sur Hsp90 et une autre série sur l'innovation pédagogique dans l'enseignement des sciences de la vie au niveau bachelor-master. Il est nommé membre de la European Molecular Biology Organization (EMBO) et éditeur de plusieurs périodiques scientifiques. Depuis 2020, il est président de la plus grande société professionnelle suisse dans le domaine des sciences de la vie (Life Sciences Switzerland, LS2).

Didier Picard prend sa retraite en août 2022 et accède à la fonction de professeur honoraire.

 

Eric Huysecom

Eric Huysecom_photo 200x257.jpg
Professeur associé
Faculté des sciences
Unité d’Anthropologie

Bio-Express

Éric Huysecom obtient une licence en histoire de l'art et archéologie à l'Université libre de Bruxelles en 1979. Boursier du Deutscher Akademischer Austauschdienst de 1979 à 1981, il étend ses recherches aux rapports entre le néolithique allemand et franco-belge.
Boursier de l'Institut archéologique allemand entre 1981 et 1985, il soutient sa thèse de doctorat à l'Université de Francfort. Responsable de programme à l'Institut Frobenius de 1985 à 1988, il est chargé de la mise en place d'un programme de recherche archéologique au Mali, dans le Parc National de la Boucle du Baoulé.
En 1988, il est successivement nommé maître assistant, puis maître d’enseignement et de recherche au Département d’anthropologie de l'Université de Genève. Avec le professeur Alain Gallay, Éric Huysecom fonde la Mission archéologique et ethnoarchéologique suisse en Afrique de l'Ouest qui étudie les traditions céramiques actuelles du Delta intérieur du Niger. Éric Huysecom utilise aussi l'approche ethnoarchéologique dans le cadre d'une étude sur la métallurgie du fer chez les Dogon. Il réalise alors le film documentaire Inagina, l'ultime maison du fer pour lequel il obtient de nombreux prix, notamment en 1997 le Grand prix et le prix du public au IIe Festival international du film archéologique à Bruxelles.
En 1997, Éric Huysecom crée le Laboratoire archéologie et peuplement de l'Afrique et met sur pied le programme de recherche international et interdisciplinaire "Peuplement humain et paléoenvironnement en Afrique".
Éric Huysecom est nommé professeur associé à l’Université de Genève et membre correspondant de l'Institut archéologique Allemand pour la Suisse en 2008. Depuis 2009, il est membre du Conseil participatif de la Faculté des sciences de l’UNIGE, qu'il préside de 2018 à 2021. Conseiller spécial du Rectorat pour l'Afrique depuis 2013, il est par ailleurs membre de nombreuses commissions universitaires nationales ou internationales, ainsi que du bureau de la Pan African Archaeological Association et de la Society of Africanist Archaeologist. Éric Huysecom effectue plusieurs mandats de professeur invité dans des universités étrangères et préside le Cercle genevois d’archéologie depuis 2001. Il est l’auteur de plus de 200 publications, dont de nombreux articles dans des revues internationales. Éric Huysecom prend sa retraite en août 2022 et accède à la fonction de professeur honoraire.

 

Maria Chaudet

Photo Mme Chaudet.jpg
Huissière cheffe
Division des bâtiments
Service aux utilisateurs et utilisatrices

Bio-Express

Maria Chaudet rejoint le Service de la logistique de l’Université de Genève en qualité d’huissière d’établissement en 2005. Puis, elle est promue cheffe huissière et se voit confier la loge d’accueil d’Uni Mail. Un travail important est effectué par l’équipe de la loge sous sa supervision en matière de gestion d’accueil et de réservations d’espaces pour la mise en place de colloques ou de conférences. Elle participe également activement à de nombreuses manifestations tels que les conférences du 450e anniversaire de l’Université ou des événements Uni-party.
Durant les 17 années de service qu’elle a accompli à l’Université, Marie Chaudet s’est montrée souriante, accueillante et sérieuse, assumant ses responsabilités avec rigueur et professionnalisme. Personne réfléchie, elle a su analyser et gérer les problématiques liées à la complexité d’un grand bâtiment tout au long de sa carrière. Marie Chaudet prend sa retraite en août 2022.

 

Simar Proust

simar_proust.png
Chargée d'enseignement
Faculté de traduction et interprétation
Département de traduction

Bio-Express

De nationalités libanaise, française et suisse, Simar Proust Mfawad est titulaire d’une maîtrise et d’un magistère en lettres arabes, obtenus respectivement en 1981 et en 1984 à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth. En 1989, elle obtient un diplôme de traductrice à l’École de traduction et d’interprétation (ETI) de Genève. Au sein des organisations internationales, elle travaille comme traductrice indépendante à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de 1989 à 1994. Dès 1994, elle est active au sein du Bureau international du travail (BIT) et y assume, dès 2008, la fonction de cheffe de l’Unité d’arabe de traduction. Elle enseigne à la Faculté de traduction et d’interprétation (FTI) de l’Université de Genève dès 2001, en tant que chargée d’enseignement à l’Unité d’arabe du Département de traduction. Dans la combinaison linguistique français-arabe ou anglais-arabe, elle y dispense notamment des cours de traduction argumentée et de traduction et révision, participant également à la supervision de plusieurs travaux de mémoire de Maîtrise. Simar Proust part à la retraite de l’Université de Genève en août 2022.

 

Radovan Černý

cerny_Photo.jpg
Professeur associé
Faculté des sciences
Département de physique de la matière quantique

Bio-Express

Radovan Černý est titulaire d’un doctorat de l'Université Charles de Prague dans le domaine de la physique du solide. Après un séjour d'un an à l'Institut de minéralogie et cristallographie de l’Université de Göttingen, il a intégré l'Université de Genève, d'abord en tant que post-doctorant, puis comme maître d'enseignement et de recherche, avant d’être nommé professeur associé en 2012. Son centre d’intérêt scientifique est la cristallographie en général, et plus spécifiquement, la méthodologie de la diffraction des poudres. Ses projets ont notamment abouti à l’élaboration du logiciel FOX, qui reste très utilisé dans la communauté scientifique. Les travaux sur les hydrures métalliques de Radovan Černý ont commencé à Genève, d'abord en tant que réservoirs solides pour l'hydrogène, puis en tant qu'électrolytes à l'état solide. Radovan Černý part à la retraite en août 2022 et accède à la fonction de professeur honoraire.

 

Christoph Conrad

Lettres_honorariat_C.Conrad_photo.jpg
Professeur ordinaire
Faculté des lettres
Département d’histoire générale

Bio-Express

Christoph Conrad obtient un doctorat en histoire contemporaine à l’Université Libre de Berlin en 1992, où il est successivement maître-assistant puis, de 1997 à 2000, administrateur responsable du Centre d’histoire comparée de l’Europe. Il rejoint l’Université de Genève en 2002 en tant que professeur ordinaire au Département d’histoire générale de la Faculté des lettres. Il est aussi chercheur invité à l’Université de Harvard (1994-1995, 1998, 2009 et 2017), au Netherlands Institute for Advanced Studies (2001-2002), au Wissenschaftszentrum Berlin (2003 et 2005), à l’Institut des Sciences de l’Homme de Vienne (2007), à l’Institut d’études avancées de l’Université de Fribourg en Brisgau (2008-2009), à l’Institut historique allemand de Paris (2012) et au centre de recherche "re: work" de l'Université Humboldt de Berlin (2014-2015). A plusieurs reprises, Christoph Conrad est également professeur invité dans des institutions parisiennes telles que l’École des hautes études en sciences sociales, l’École normale supérieure ou l'École pratique des hautes études.

Ses domaines de recherche sont l’histoire de l'historiographie, l’histoire comparée des États-providence et le vieillissement global. De 2003 à 2008, il co-dirige le programme international de recherche «Les Représentations du Passé: l'écriture des histoires nationales en Europe», financé par la Fondation européenne des sciences. Il fait par ailleurs partie du comité éditorial des revues Geschichte und Gesellschaft et Le Mouvement Social. Il est membre élu du « Arbeitskreis für moderne Sozialgeschichte » et, depuis 2018, du Conseil scientifique de l’Institut historique allemand à Paris.

Christoph Conrad prend sa retraite de l’Université de Genève en août 2022 et accède à la fonction de professeur honoraire.


 

Jonathan Michael Dearden

Jonathan Dearden_Photo_sans chien.png
Chargé d’enseignement
Faculté de traduction et d’interprétation
Département de traduction

Bio-Express

De nationalité britannique, Jonathan Michael Dearden est titulaire d’un master en langues modernes de l’Université d’Oxford. En 1990, après avoir obtenu un diplôme en traduction technique et spécialisée du Polytechnic of Central London (Université de Westminster), il travaille comme traducteur pour l’Organisation des Nations unies (ONU), à New York et à Genève. En 2007, Jonathan Michael Dearden devient chef de l’équipe de traduction anglaise à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et commence à enseigner à la Faculté de traduction et d’interprétation (FTI) de l’Université de Genève, en tant que chargé d’enseignement à l’Unité d’anglais du Département de traduction. Au niveau du master, il y a enseigné notamment le cours de « traduction juridique et institutionnelle français-anglais ». Jonathan Michael Dearden prend sa retraite en août 2022.

 

Luisa Blanchut

Luisa Blanchut_photo.png
Chargée d'enseignement
Faculté de traduction et d’interprétation
Département de traduction

Bio-Express

De nationalité italienne et suisse, Luisa Blanchut obtient un diplôme de traductrice de l’École de traduction et d’interprétation (ETI) de Genève en 1979, avec l’italien en langue A et le français et l’anglais en langues B. En 1983, elle finalise son diplôme d’interprète de conférence avec la même combinaison linguistique, toujours à l’ETI. Dès le milieu des années 80, Luisa Blanchut est active en tant que traductrice indépendante auprès de diverses sociétés et entreprises genevoises, ainsi qu’en tant qu’interprète indépendante pour le Parlement européen. Elle enseigne à la Faculté de traduction et d’interprétation (FTI) de l’Université de Genève dès 1993, en tant que chargée d’enseignement à l’Unité d’italien du Département de traduction. Pendant près de 30 ans, elle y a dispensé de nombreux cours, dont « pratique de la traduction français-italien et anglais-italien », « traduction argumentée français-italien et anglais-italien », ou encore « traduction et révision français-italien ». Luisa Blanchut prend sa retraite en août 2022.


 

Bruno Devoucoux

devoucoux-b.jpg
Bibliothécaire documentaliste archiviste responsable
Division de l'information scientifique

Bio-Express

Bruno Devoucoux a rejoint la Bibliothèque de la Faculté de droit en 1992. En charge des disciplines de droit civil et des droits anciens et religieux, il a également la responsabilité des bibliothèques de départements de la Faculté de droit. Chaleureux, disponible et philosophe, il a été un collègue apprécié jusqu’à sa retraite en avril 2022.

 

Pascal Cugni

Cugni_Pascal.jpg
Commis administratif
Faculté des sciences
Département de physique de la matière quantique

Bio-Express

Après avoir obtenu une licence en sciences commerciales et industrielles à l’UNIGE en 1983, Pascal Cugni occupe différents postes aussi bien dans le secteur privé que public, notamment en tant que responsable de la comptabilité, des finances et du contrôle de gestion. En 2009, il intègre le pôle de recherche national MaNEP hébergé à l’UNIGE, dont il assure la gestion comptable technique et financière tout en assistant la direction en qualité d’adjoint administratif.
En 2014, il apporte son expertise au Département de physique de la matière quantique de l’UNIGE.
Il y fait notamment valoir ses compétences dans le suivi financier et administratif des projets de recherche et d’outreach. Là aussi, il assiste et conseille la direction en assurant la gestion comptable et financière du Département. Toujours prêt à relever de nouveaux défis, Pascal Cugni a su apporter des solutions adaptées tout au long de sa carrière, jusqu'à sa retraite en mai 2022. Sa méticulosité et ses nombreux conseils ont été un atout précieux pour tous les membres du Département.

 

Peter Rimensberger

rimensberger_ok.jpg
Professeur ordinaire
Faculté de médecine
Département de pédiatrie

Bio-Express

Peter Rimensberger effectue ses études aux Universités de Fribourg et de Berne et obtient un doctorat de médecine en 1990. Après des spécialisations en pédiatrie et en médecine intensive, il poursuit sa formation clinique et de recherche au Sick Children Hospital de Toronto. Il rejoint les HUG en 1995, où il est nommé médecin associé responsable de l’unité des soins intensifs médico-chirurgicaux de pédiatrie en 1998, puis médecin adjoint responsable d’unité en 2002. Sur le plan académique, il est nommé privat-docent de la Faculté de médecine de l’UNIGE en 2001, puis chargé de cours en 2005. En 2011, il accède à la fonction de médecin-chef du Service de néonatologie et des soins intensifs pédiatriques des HUG et à celle de professeur ordinaire au Département de pédiatrie de la Faculté de médecine.

Expert reconnu au niveau international dans le domaine de la ventilation mécanique de l’enfant et du nouveau-né, Peter Rimensberger s’est particulièrement intéressé à la formation post-graduée en médecine intensive pédiatrique et néonatale. Il a développé plusieurs programmes européens et internationaux de formation et a organisé de multiples congrès scientifiques, dont la « European Conference of Paediatric and Neonatal Ventilation », qui a lieu tous les deux ans à Montreux. Il édite également le livre « Pediatric and Neonatal Ventilation: From basics to bedside », le standard mondial du domaine. Il est en outre éditeur associé de plusieurs journaux scientifiques avec politique éditoriale.

Au niveau de la recherche, Peter Rimensberger étudie notamment le développement des nouveaux modes de monitorage et de ventilation dans le but de limiter les lésions induites par la ventilation mécanique chez les jeunes patient-es atteint-es de défaillances respiratoires. Il mène aussi des recherches visant à améliorer la synchronisation entre le profil ventilatoire des patient-es et l'activité mécanique du ventilateur.

Le professeur Rimensberger a été de 2010 à 2018 membre du comité de la Société suisse de médecine intensive et président du comité scientifique de 2015 à 2020. De plus, il a été membre du comité et présidentde l’European Society of Pediatric and Neonatal. Peter Rimensberger prend sa retraite en avril 2022.

 

Jean-Luc Pillet

Pillet-infosec-unige-1030x1030.jpg
Adjoint scientifique
Centre universitaire d'informatique

Bio-Express

Jean-Luc Pillet obtient un doctorat en gestion de systèmes d'information en 1998. Il se spécialise ensuite dans le domaine de sécurité d'information et participe au développement du premier diplôme de formation continue en sécurité d’information – InfoSec. Il y aborde le sujet de la sécurité de l’information comme une problèmatique de gestion, approche très innovatrice pour l’époque.


Protagoniste enthousiaste du programme InfoSec, il assure son bon fonctionnement et son organisation, et en est nommé codirecteur en 2010.
Jean-Luc Pillet est aussi le représentant de l’Université au CLUSIS, l'association suisse de la sécurité de l'information, dont il est membre du comité pendant plusieurs années. Il noue des collaborations avec de nombreuses entreprises en sécurité d'information dans la région de Genève, invitant les expert-es à enseigner à la formation InfoSec de l’UNIGE.


Jean-Luc Pillet prend sa retraite en mars 2022.

 

Olivier Shlaeppy

icon_annuaire21_2.png
Bibliothécaire documentaliste archiviste responsable
Division de l'information scientifique

Bio-Express

Olivier Schlaeppy prend sa retraite le 30 juin 2022 après 35 ans de service à l’Université de Genève. Diplôme de bibliothécaire en poche, il est engagé au Service de coordination des bibliothèques en 1987. Parallèlement, il mène des études à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, ponctuées en 1996 par l’obtention d’une licence en psychologie. De 1997 à 2005, Olivier Schlaeppy est responsable de la bibliothèque de l’ancien Institut d’architecture. Au cours des 17 dernières années, il consacre notamment son travail à la discipline de langue et de littérature françaises modernes et médiévales sur le site Uni Bastions de la Bibliothèque de l’Université. Son professionnalisme et sa cordialité lui ont valu l’estime unanime de ses collègues et du public.

 

Mike Parkan

Mike.jpg
Technicien support assistance informatique
Faculté des sciences
Section de biologie

Bio-Express

Mike Parkan prend sa retraite en mars 2022. Technicien informatique pour la Section de biologie et pour la plateforme de microscopie de la Faculté des sciences de l’UNIGE, il a fait preuve, durant les 20 ans qu’il a passé au service de l’institution, d'un investissement sans faille et d’un grand professionnalisme. Pleinement dévoué à toutes les tâches qui lui ont été confiées, il a aussi été apprécié pour ses qualités humaines. Toujours à l’écoute de ses interlocuteurs/trices, il n’a cessé de leur apporter son appui en cas de problèmes informatiques ou autres sans jamais de départir de sa bonne humeur. Pour toutes ces raisons, ses collègues et ses utilisateurs/trices le regrettent, tout en lui souhaitant le meilleur pour cette prochaine étape de sa vie.

 

Christophe Iselin

Iselin.jpg
Professeur ordinaire
Faculté de médecine
Département de chirurgie

Bio-Express

Christophe Iselin obtient un diplôme de médecin à Genève en 1984, puis un doctorat en 1989, avant de se spécialiser en urologie. Il s’intéresse précocement à la laparoscopie, technique chirurgicale minimalement invasive qu’il utilise pour la première fois aux HUG en 1992. Parallèlement à ses activités cliniques, il développe un laboratoire de recherche en physiologie urétérale à la Faculté de médecine de l’UNIGE, au sein duquel il travaille sur la relaxation de la musculature lisse urétérale induite par le monoxyde d’azote.

De 1996 à 1998, il se perfectionne en uro-oncologie chirurgicale, urologie reconstructive et urodynamique à la Duke University (États-Unis). De retour aux HUG, il prend la fonction de médecin-chef du Service d’urologie. Il met alors un accent particulier sur le développement de la chirurgie mini-invasive et robotique ainsi que sur la prise en charge globale du cancer de la prostate et l'urologie reconstructive, notamment le traitement chirurgical des sténoses de l’urèthre masculin.

Protagoniste enthousiaste de l’élaboration du Centre du cancer de la prostate des HUG, il en assume la direction dès sa fondation en 2014. Il a en outre été président de la Société suisse d’urologie de 2013 à 2014, période au cours de laquelle il a coordonné la synthèse du projet national de surveillance active du cancer localisé de la prostate. Son importante activité en laparoscopie robotique et en chirurgie reconstructive de l’urèthre masculin, ainsi que sa motivation pour l’enseignement chirurgical, l’a amené à former de nombreuses et nombreux médecins qui ont significativement participé au développement de la chirurgie urologique romande. Nommé professeur associé au Département de chirurgie de la Faculté de médecine de l’UNIGE en 1998, il est promu à la fonction de professeur ordinaire en janvier 2016. Christophe Iselin part à la retraite en avril 2022 et accède à la fonction professeur honoraire.

 

Patrick-Yves Badillo


badillo.png
Professeur ordinaire
Faculté des sciences de la société

Bio-Express

Le professeur Patrick-Yves Badillo a pris sa retraite le 31 juillet 2021. Il avait rejoint l’UNIGE en 2012. Auparavant, le professeur Badillo avait été responsable des études relatives aux vidéocommunications chez France Télécom, puis professeur  aux universités d’Aix-Marseille et de Grenoble.
Après avoir effectué ses études à l’Université d’Aix-Marseille, il obtient un diplôme de 3e cycle à l’Université Paris Dauphine-PSL, puis un doctorat sur l’innovation à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Il réussit ensuite le concours national de l’enseignement supérieur. Agrégé et professeur des universités en sciences économiques (1988), il est nommé directeur de l’École de journalisme et de communication à l’Université d’Aix-Marseille (1997-2008) par le Ministre de l’éducation.
À son arrivée à la Faculté des sciences économiques et sociales, devenue depuis la Faculté des sciences de la société, il fonde Medi@LAB-Genève qu’il dirige pendant neuf ans. Il crée et dirige un nouveau Master et un DAS en communication digitale ainsi qu’I-Focuss, l’Institut de formation continue de la Faculté. Il obtient différents financements (FNS, Initiative for Media and Innovation, Rectorat…). Ses recherches portent sur la concentration des médias, l'innovation et la numérisation de nos sociétés. Il finalise actuellement un ouvrage sur le Covid-19 et l'écologie des médias et poursuit différentes collaborations (Columbia, UC-Louvain et Nice Sophia-Antipolis). Il vient de réaliser le MOOC "Innovation, médias et transformation digitale.

 

Mariarosaria Cardines McCarey

Photo-Cardines.jpg
Chargée d'enseignement
Faculté de traduction et d'interprétation
Unité d’anglais

Bio-Express

Bilingue italien-anglais, Mariarosaria Cardines McCarey a également travaillé avec le français, le russe, l’espagnol, le chinois et l’allemand. Formée dans les années 1970 à la Faculté des lettres de l’Institut universitaire oriental de Naples, elle a complété son cursus académique par des formations post-grades dans les Universités de Leningrad, Bradford, Pékin, Nankin et Genève. Elle a également obtenu des certificats d’aptitude en français et en chinois auprès de l’ONU.
Traductrice et interprète depuis les années 1980, elle a travaillé pendant 30 ans pour diverses organisations internationales (ONU, OMS, UNICEF, OMM, BIT) mais aussi pour le CICR, le Conseil de l’Europe, l’Organisation mondiale du tourisme ou encore le Pouvoir judiciaire de Genève, où elle a officié en tant que traductrice-jurée jusqu’en 2012.
Spécialiste de la traduction et de l’interprétation dans les domaines du droit international humanitaire, du droit international du travail, des droits humains, du droit pénal et civil, de la santé publique, de la pharmacologie et de la météorologie, elle a aussi été active dans le secteur privé.
Chargée d’enseignement suppléante dès 2012, puis titulaire en 2016, elle a donné le cours italien-anglais de la Faculté de traduction et d’interprétation de l’UNIGE, très apprécié des étudiant-es. Elle prend sa retraite en été 2021.

 

Christian Chapuis

icon_annuaire21_2.png
Chargé de cours
Faculté des sciences
Section de chimie et biochimie

Bio-Express

Après des études de chimie à l'Université de Genève, Christian Chapuis obtient en 1984 un doctorat en chimie au Département de chimie organique sous la direction du professeur Wolfgang Oppolzer. Il effectue ensuite deux stages post-doctoraux, l’un à l'Université de Californie à Berkeley en 1985 et l’autre à l’Académie polonaise des sciences à Varsovie en 1986. Dès 1987, Christian Chapuis travaille à plein temps au sein de l’entreprise Firmenich où il mène une activité de recherche. Parallèlement, Christian Chapuis est nommé chargé de cours en 1999 au sein de la Section de chimie et biochimie de l’UNIGE et dispense le cours de master en chimie « Perfume and Flavour Chemistry » avec le Dr Christian Margot, travaillant également à Firmenich. Les étudiant-es apprécient d’avoir un enseignement dispensé par des chimistes provenant de l’industrie. Christian Chapuis est également membre du conseil d’édition du périodique chimique Helvetica Chimica Acta de 2001 à 2016 et membre du comité de la Werner Stiftung SCS dès 2009. Christian Chapuis prend sa retraite fin novembre 2021. La Section de chimie et biochimie le remercie chaleureusement pour la qualité de son enseignement.


 

Michal Borkovec

Borkovec.png
Professeur ordinaire
Faculté des sciences
Département de chimie minérale analytique

Bio-Express

Michal Borkovec étudie la chimie à l’Université de Berne (diplôme en 1982) et poursuit avec une maîtrise (1983) et un doctorat (1986) à l’Université de Columbia en physique chimique. Ses études doctorales portent sur le franchissement de barrières activées thermiquement (rotation de Kramer). Il revient en Suisse pour un post-doctorat à l’Université de Bâle consacré aux microémulsions. En 1989, il rejoint le programme de chimie des sols à l’ETH Zurich en tant qu’associé de recherche. Il travaille alors sur une gamme de sujets tels que le transport dans des milieux poreux, l’absorption de solutés en solides et s’intéresse beaucoup à la diffusion dynamique de la lumière, une technique qui le suivra tout au long de sa vie académique. En 1998, il est nommé professeur associé à l’Université Clarkson aux États-Unis, où il est promu professeur ordinaire peu de temps après. Il commence dès lors à travailler sur les phénomènes d’hétéroagrégation en utilisant la diffusion dynamique de la lumière multiangle. En 2001, il est nommé professeur ordinaire au Département de chimie minérale et analytique de l’Université de Genève. Il se consacre aux problèmes fondamentaux concernant l’agrégation des particules, aux techniques sensibles à la surface et aux mesures de force directe. Avec Plinio Maroni, il construit son propre instrument de réflectivité optique. Michal Borkovec a également participé activement au Conseil de recherche du Fonds national suisse de la recherche scientifique. Au cours de sa fructueuse carrière, Michal Borkovec a publié environ 280 articles, reçu de nombreux prix, dont le prix Grahame 2019 de la Société allemande des colloïdes, le prix du chercheur distingué 2010 de l’Université d’Australie-Méridionale, Adélaïde et le prix Raphael-Eduard-Liesegang 2001 de la Société allemande des colloïdes. Il prend sa retraite en juillet 2021.

 

Hans Hagemann

hagemann.png
Professeur associé
Faculté des sciences
Département de chimie physique

Bio-Express

Après des études de chimie à l'Université de Genève, Hans Hagemann obtient un doctorat au Département de chimie physique sous la direction du professeur Hans Bill pour une thèse dans le domaine de la spectroscopie vibrationnelle. Il rejoint ensuite le groupe du professeur H. L. Strauss à l'Université de Berkeley en Californie pour un stage post-doctoral. Il revient au Département de chimie physique de l'Université de Genève en 1987, d'abord en tant que maître-assistant et, depuis 1989, en tant que maître d'enseignement et de recherche. A partir de 2001, il mène des recherches dans le domaine de la chimie physique des solides inorganiques et en particulier des matériaux luminescents à base de terres rares, des matériaux pour le stockage d'énergie et plus récemment des électrolytes pour les batteries solides. Il est promu professeur associé en 2013. Ses activités de recherche ont débouché sur plus de 200 articles scientifiques et trois brevets. Hans Hagemann s'est fortement impliqué dans l'enseignement, non seulement en chimie physique mais également en chimie minérale. Il a été responsable scientifique du Chimiscope depuis son inauguration en 2012 jusqu'à sa retraite en septembre 2021.


 

Pascale Roux-Lombard

Pascale Roux Lombard.JPG
Professeure associée
Faculté de médecine
Département de médecine

Bio-Express

Pascale Roux-Lombard effectue ses études à Paris, et obtient un doctorat en médecine en 1987. Elle obtient également un doctorat ès Sciences de l’Université de Genève en 1990, qu’elle complète par un diplôme de spécialiste en analyses de laboratoire médical (1992) et un titre de spécialiste FMH d’immunologie et allergologie (2005). Responsable du laboratoire d’immunologie et d’allergologie clinique des HUG depuis 1993 et médecin adjointe agrégée au service d’immunologie et d’allergologie depuis 1999, elle est également coordinatrice du secteur «immunologie et biologie spécialisée» du Service de médecine de laboratoire.
Ses travaux de recherche portent sur la régulation de la production des cytokines pro- et anti-inflammatoires par les macrophages, ainsi que sur l’implication des auto-anticorps dans ces mécanismes. Sur le plan de l’enseignement, elle a activement participé à l’Unité « Défense et immunité », et est responsable du cours d’immunologie donné par les enseignant-es de la Faculté de médecine aux étudiant-es de la Faculté des sciences.
Nommée privat-docent de la Faculté de médecine de l’UNIGE en 1998, puis chargée de cours en 2006, elle est promue en 2014 à la fonction de professeure associée au Département de médecine interne des spécialités, devenu depuis le Département de médecine. Elle prend sa retraite en février 2022.

 

Pierre Bratschi

bratschi.png
Attaché de presse
Faculté des sciences
Département d'astronomie

Bio-Express

Après une formation d’ingénieur électricien à l’EPFL, Pierre Bratschi poursuit des études d’astronomie à l’Université de Genève où il obtient un doctorat en mars 1998. « Mon travail consistait à installer et calibrer une nouvelle caméra sur le télescope de l’observatoire de La Silla au Chili. J’ai dû passer en tout plus d’un an dans le désert à observer les étoiles, c’était magique », explique l’astronome. Après cette période dédiée aux étoiles en général, son attention se porte sur l’une d’elles en particulier : le Soleil. Nous sommes en 1999 et l’Europe attend avec frénésie l’éclipse totale qui doit traverser le continent. Pierre Bratschi quitte alors son poste à l’Observatoire pour fabriquer seul plus de 300’000 lunettes permettant de regarder le soleil sans danger. L’éclipse passée, Pierre Bratschi est engagé à la Radio Télévision Suisse (RTS) à Lausanne en tant que journaliste scientifique. Il y passera sept ans avant d’être correspondant en Argentine pendant neuf ans.
En 2014, sous l’impulsion du professeur Stéphane Udry, Pierre Bratschi rejoint le Département d’astronomie. Mettant à profit ses doubles compétences de journaliste et d’astronome, il passe les huit dernières années de sa carrière au Département d’astronomie où il joue un rôle de moteur dans la promotion de l’astronomie auprès des enfants, des étudiant-es ainsi que des médias. Pierre Bratschi prend sa retraite en février 2022.

 

Jean-Michel Aubry

JMAubry_portrait.jpg
Professeur ordinaire
Faculté de médecine
Département de psychiatrie

Bio-Express

Jean-Michel Aubry effectue ses études de médecine à l’UNIGE, au St George’s Hospital de Londres et en Australie. Il obtient son diplôme de médecin en 1988, puis un doctorat en 1993. Il est également titulaire d’un titre de spécialiste en psychiatrie et psychothérapie. Après un séjour postdoctoral de deux ans au Salk Institute for Biological Studies de San Diego (États-Unis), il rejoint le Département de psychiatrie des HUG où il se consacre au traitement des troubles de l’humeur, et plus particulièrement des troubles bipolaires. Il met dès lors en place un programme pluridisciplinaire de soins devenu un centre d’expertise national et de renommée internationale, et est également co-responsable d’un réseau clinique trans-départemental consacré aux troubles psychiatriques et à la périnatalité. Au cours de sa très riche carrière, il occupe de nombreuses fonctions cliniques et académiques, dont celle de médecin-chef du service des spécialités psychiatriques (2012) et de médecin responsable de l’Unité des troubles de l’humeur (2012 à 2016). Il a dirigé le Département hospitalier de psychiatrie de 2015 à 2020 et le Département académique de psychiatrie à partir de 2017. Privat-docent de la Faculté de médecine depuis 2002, il est nommé professeur ordinaire en 2012.
Sur le plan de la recherche, Jean-Michel Aubry a travaillé sur la neurobiologie des troubles de l’humeur, les facteurs de vulnérabilités et les biomarqueurs associés aux troubles bipolaires, ainsi que sur la prévention, l’épidémiologie et les bases génétiques de ces troubles. Depuis 2010, Il fait partie du Pôle de recherche national Synapsy, qui regroupe des spécialistes de la psychiatrie et des neurosciences afin de faire avancer la recherche dans le domaine des neurosciences psychiatriques. Lauréat de nombreux prix, le professeur Aubry est également actif au sein des plus importantes sociétés savantes de sa spécialité: membre du comité de la Société suisse des troubles bipolaires,  membre à vie de l’International Society for Bipolar Disporders, président de la Société suisse de psychiatrie biologique (2018-2020). Désormais à la retraite, Jean-Michel Aubry est nommé professeur honoraire en décembre 2021.

 

Sonia Kessler

sonia-kessler-DR.jpg
Responsable du bureau des diplômes
Rectorat
Division de la formation et des étudiant-es

Bio-Express

Sonia Kessler a pris sa retraite en été 2021 et a quitté sa fonction de responsable du bureau des diplômes de l’Université de Genève après 29 ans de bons et loyaux services. Durant ces années, Sonia a fait preuve d'un investissement sans faille, en étant pleinement dévouée à toutes les tâches qui lui ont été confiées, et d’un grand professionnalisme. Elle a aussi été appréciée pour ses qualités humaines: la porte de son bureau était toujours grande ouverte et elle a toujours eu une oreille attentive pour les étudiant-es, ainsi que pour ses collègues. Pour toutes ces raisons, son équipe la regrette, tout en lui souhaitant le meilleur pour cette prochaine étape de sa vie.