Trajectoires

 Départs à la retraite 2024

 

Sabine Estier Thévenoz

Sabine estier thevenoz.png
Responsable du programme 1h par m2

Division des bâtiments

Bio-Express

Sabine Estier Thévenoz obtient une licence en littérature française et allemande à la Faculté des lettres de l’Université de Genève en 1983. Elle travaille ensuite en tant que journaliste tout en étant membre de la Commission d’évaluation des politiques publiques du canton de Genève.
Inspirée par un programme appelé «Wohnen für Hilfe» existant dans plusieurs villes universitaires allemande, Sabine Estier Thévenoz a créé et dirigé le projet «1h par m2-Un.e étudiant.e sous mon toit» au sein de l’Université de Genève à partir de 2016. Le programme a déjà permis à 214 hôtes d’héberger 332 étudiant-es venant de toute la planète. Selon un principe de solidarité intergénérationnelle, l’hôte met à disposition une chambre inutilisée de son logement en échange de 3 à 6 heures de service par semaine de la part de l’étudiant-e. Sabine Estier Thévenoz prend sa retraite en juin 2024.

 

Armin Schnider

Schnider_2023_2.png
Professeur ordinaire
Faculté de médecine
Département des neurosciences cliniques

Bio-Express

Armin Schnider obtient un diplôme de médecin à l’Université de Bâle en 1985, puis un doctorat en 1986. Il se spécialise ensuite en neurologie à Berne et à Zürich avant d’effectuer, de 1991 à 1993, un séjour de recherche au Neurobehavioral Program à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) grâce à une bourse du FNS. En 1998, il est nommé professeur adjoint (actuel titre de professeur associé) au Département des neurosciences cliniques de la Faculté de médecine de l’UNIGE et médecin-chef du Service de neurorééducation des HUG, où il développe les spécialités de la rééducation neurologique et orthopédique. Armin Schnider est promu à la fonction de professeur ordinaire en 2006. Il a en outre dirigé pendant plusieurs années les départements hospitaliers (de 2007 à 2018) et académiques (de 2010 à 2018) des neurosciences cliniques. Depuis 2019, il est président du Collège des médecins-chef-fes de service des HUG.
Ses travaux de recherche, soutenus depuis plus de 30 ans par le FNS, portent essentiellement sur les troubles de la mémoire, en particulier la confusion de la réalité et les confabulations. Armin Schnider a ainsi découvert un mécanisme permettant la synchronisation de la pensée avec la réalité en cours – qu’il nomme le filtre orbitofrontal de la réalité. Le sujet a fait l’objet d’une monographie «The Confabulating Mind. How the brain creates reality», parue chez Oxford University Press en 2e édition en 2018.
Armin Schnider s’est fortement investit dans l’enseignement pré-gradué en neurologie et en neurorééducation, de même que dans la formation post-graduée des internes. À une échelle plus large, il a écrit un livre d’introduction pour des médecins et psychologues sur la «Neurologie de comportement» (Thieme 1997, 2004; Elsevier-Masson 2008) et plus récemment un ouvrage pour le grand public «Le cerveau lésé. Parcours de patients» (Odile Jacob 2022). Armin Schnider prend sa retraite en mai 2024 et accède à la fonction de professeur honoraire.

 

Sabine Tschannen

sabine tschannen.png
Administratrice
Faculté de théologie

Bio-Express

Après 18 ans au service de l’Université de Genève, Sabine Tschannen, administratrice à la Faculté de théologie protestante, prend une retraite anticipée en avril 2024. Issue du secteur privé, Sabine Tschannen a occupé un poste administratif au sein de la Section de psychologie de la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation (FPSE) entre 2006 et 2010. La Faculté de théologie a ainsi pu bénéficier de ses compétences dès son entrée en fonction en tant qu’administratrice le 1er janvier 2011. Sabine Tschannen a œuvré pendant plus de 13 ans à ce poste stratégique qui fédère toutes les activités facultaires et exige des compétences polyvalentes. Sa compétence, son intelligence, sa capacité d’analyse des situations, sa vaillance et son intégrité ont permis à la Faculté de traverser ces années sans inquiétude. Toutes les équipes lui en gardent grande estime et reconnaissance. 

 

Yves Flückiger

Yves Flückiger_Recteur.png
Recteur de l’Université
Professeur ordinaire
Faculté d’économie et de management

Bio-Express

Yves Flückiger est titulaire d’une licence en économie et en sociologie ainsi que d’un doctorat en économie politique de l’Université de Genève. Il a été Research Associate aux universités de Harvard (USA) et d’Oxford (UK), professeur invité aux universités de Fribourg, Lausanne et senior lecturer à Deakin (Australie). En 1992, Yves Flückiger est nommé professeur ordinaire à l’UNIGE où il dirige l’Observatoire universitaire de l’emploi (OUE) et assure la responsabilité de la Leading House en «économie de l’éducation». Il est l’auteur de nombreux ouvrages et de plus de 120 articles publiés dans des revues internationales.
Au sein de l’UNIGE, Yves Flückiger enseigne l’économie du travail, l’organisation industrielle et les finances publiques. Il y dirige de nombreux projets pour le Fonds national suisse de la recherche scientifique sur le thème des migrations, des discriminations salariales, de la ségrégation sexuelle, des nouvelles formes d’emploi et de la pauvreté des enfants. En tant que responsable de l’OUE, il a également conduit de multiples mandats de recherche financés par des organismes publics ou privés. Yves Flückiger est membre de la Commission de la concurrence de 1996 à 2007, vice-président de cette même Commission de 2003 à 2007 et conseiller scientifique auprès du Fonds national suisse de la recherche scientifique de 1998 à 2008. De juillet 2007 à juillet 2015, il occupe le poste de vice-recteur de l’Université de Genève en charge des finances, des relations internationales, du plan stratégique et de la Convention d’objectifs conclue avec le Conseil d’État.  
Du 15 juillet 2015 au 31 mars 2024, Yves Flückiger est recteur de l’Université de Genève. En février 2020, l'assemblée plénière de swissuniversities a élu Yves Flückiger au poste de président. Il exerce ces fonctions de février 2020 à janvier 2023, en parallèle à son activité à la tête de l’UNIGE. En mai 2022, les recteurs de la Ligue des universités européennes de recherche (LERU) ont élu Yves Flückiger à la fonction de président, poste qu'il occupe jusqu'en juillet 2023. Depuis le 1er janvier 2024, il est le nouveau président des Académies suisses des sciences. Yves Flückiger prend sa retraite en avril 2024 et accède à la fonction de professeur honoraire.

 

Micheline Louis-Courvoisier

Louis_Courvoisier_small.png
Vice-rectrice
Professeure ordinaire
Faculté de médecine
Institut Éthique Histoire Humanités

Bio-Express

Micheline Louis-Courvoisier obtient un doctorat en histoire à la Faculté des lettres de l’UNIGE en 1997. Ses domaines de recherche portent sur l’histoire des malades, les liens entre l’éthique et la pratique médicale, ainsi que la relation thérapeutique sous l’Ancien Régime. Elle a également travaillé sur l’expérience de la souffrance et de la mélancolie au XVIIIe siècle.
En 2001, elle met sur pied un programme de sciences humaines à la Faculté de médecine à la fois dans le cadre du cursus obligatoire et dans celui des cours à option. Elle assure également la direction de la Maison de l’histoire de 2013 à 2015. Micheline Louis-Courvoisier est membre du Collège des enseignants de sciences humaines et sociales du Collège français. Elle est également membre du Conseil de Fondation et de la Commission scientifique de la Fondation Leenaards. Micheline Louis-Courvoisier est nommée professeure associée à la Faculté de médecine en 2011, puis professeure ordinaire en 2015, année durant laquelle elle devient vice-rectrice de l’UNIGE, en charge notamment de l’enseignement et de la vie estudiantine, de la formation continue et à distance, de la qualité des programmes, ainsi que des programmes doctoraux. Micheline Louis-Courvoisier prend sa retraite en avril 2024 et accède à la fonction de professeure honoraire.

 

Brigitte Galliot

BG_Bastions.png
Vice-rectrice
Professeure ordinaire
Faculté des sciences

Bio-Express

Après un doctorat en médecine à Paris, Brigitte Galliot débute sa carrière professionnelle aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg, qu’elle rejoint en 1982 en tant qu’interne en pédiatrie, puis en biochimie. En parallèle, elle entreprend des études en sciences qui la mèneront à un second doctorat, en biologie moléculaire. Dès 1989, Brigitte Galliot travaille à Heidelberg (Allemagne) en tant que post-doctorante, puis cheffe de projet. Elle s’intéresse au modèle de l’hydre et à ses capacités de régénération.
Brigitte Galliot rejoint l’Université de Genève en 1993, où elle crée son groupe de recherche au sein du Département génétique et évolution de la Faculté des sciences, grâce à une bourse Marie Heim-Vögtlin du FNS. Nommée professeure associée en 2009, elle est la première femme à rejoindre, en juillet 2014, le décanat de la Faculté des sciences, dont elle a été la vice-doyenne pendant quatre ans. En mai 2018, Brigitte Galliot est nommée vice-rectrice de l'UNIGE en charge de la recherche et des ressources humaines, fonction qu’elle occupe jusqu’en mars 2024. Durant ce mandat, elle et son équipe ont notamment introduit le télétravail à l’UNIGE, mené une enquête et un plan d’action sur les conditions de travail et de carrière des doctorant-es et des membres du corps intermédiaire, mis sur pied une stratégie «Personnes & Cultures», développé la formation au leadership et au management, renforcé et diversifié l’évaluation de l’éthique de la recherche, ainsi que défini le cadre de gestion des plateformes scientifiques. Brigitte Galliot prend sa retraite en avril 2024 et accède à la fonction de professeure honoraire.

 

Brigitte Dugué-Wanner

dugue-wanner-2.png
Secrétaire
Faculté de théologie

Bio-Express

Brigitte Dugué-Wanner a travaillé durant 26 ans (1979-2005) dans des postes administratifs du secteur privé, pour des sociétés américaines, une société canadienne et une société japonaise. En 2005, elle rejoint l’Université de Genève, où elle occupe successivement trois postes de secrétariat, d’abord à Sciences II en chimie et en physique (2005-2006), puis à l’Institut européen (2006-2011), avant de rejoindre la Faculté de théologie en juillet 2011. Elle y avait en charge la gestion du secrétariat facultaire, les réservations de salles, les planifications de séminaires et de conférences, ainsi que l’économat. Son dynamisme, son amabilité et son engagement au service de la Faculté étaient unanimement appréciés. Brigitte Dugué-Wanner prend sa retraite le 31 décembre 2023, après 19 ans au service de l’UNIGE. 

 

Thomas Perneger

Perneger Thomas_BD-2_internet.png
Professeur ordinaire
Faculté de médecine
Département de santé et médecine communautaires

Bio-Express

Thomas Perneger effectue ses études de médecine à Genève (1983) et obtient des titres de spécialiste en médecine interne (1992) ainsi qu'en prévention et santé publique (1994). Il se forme ensuite en santé publique (MPH, 1989), biostatistique (MHS, 1991) et épidémiologie (PhD, 1993) à Baltimore (Johns Hopkins University). De retour à Genève, Thomas Perneger travaille à l’Institut de médecine sociale et préventive, puis rejoint les HUG, où il dirige successivement les Services de qualité des soins (1997-2007) et d’épidémiologie clinique (2007-2024). À la Faculté de médecine, il est nommé privat-docent en 1996, professeur associé en 2001 et professeur ordinaire en 2008.
Thomas Perneger s’intéresse à l’évaluation des services de santé, à la qualité des soins et aux méthodes quantitatives en recherche clinique. Il contribue notamment à la construction et à l’application d’outils de mesure des perceptions des patient-es ainsi qu’à l’élaboration de scores cliniques et indicateurs. Il explore les performances de diverses méthodes statistiques utilisées en recherche clinique et propose une approche à la quantification de l’«évidence» issue des essais cliniques randomisés. Son implication dans le Centre de recherche clinique lui donne l’occasion de participer à de nombreux projets de recherche. Il enseigne régulièrement aux étudiant-es en médecine (notamment les statistiques pour médecins) et lance deux certificats de formation continue (en qualité des soins et en recherche clinique orientée patient-es). Thomas Perneger prend sa retraite en mars 2024 et accède à la fonction de professeur honoraire.

 

Andreas Perren

Perren_Andreas_2017.png
Professeur titulaire
Faculté de médecine
Département d'anesthésiologie, pharmacologie, soins intensifs et urgences

Bio-Express

Andreas Perren termine des études de médecine à Zurich en 1985, où il obtient sa thèse l’année suivante. Il poursuit une formation post-graduée dans différents hôpitaux de Suisse alémanique, du Tessin et de Genève. Il obtient un titre de spécialiste en médecine interne en 1995 et un autre en médecine intensive en 1996. Enseignant à la Faculté de médecine de l’UNIGE (APP physiologie respiratoire) et médecin consultant au Service des soins intensifs des HUG depuis le 2008, Andreas Perren accède à la fonction de privat-docent en 2012. Il est également médecin-chef du Service des soins intensifs et directeur médical de l’hôpital de Bellinzone. Ses recherches portent sur le sevrage de la ventilation mécanique, sur les questions éthiques et sur le contrôle de la qualité. Il conduit des analyses comparatives des données du Minimal Dataset de la Societé suisse de médecine intensive. Nommé professeur titulaire au Département d’anesthésiologie, pharmacologie et soins intensifs en 2016, Andreas Perren prend sa retraite en février 2024. 

 

Marielle Pun

icon_annuaire21_.png
Juriste
Service juridique

Bio-Express

Marielle Pun effectue ses études au sein de la Faculté de droit de l’Université de Genève. Titulaire du brevet d’avocate depuis 1984, elle intègre d’abord l’Administration fiscale cantonale où, après avoir travaillé comme juriste, elle est amenée à prendre un poste de direction. Marielle Pun rejoint le Service des affaires juridiques de l’UNIGE en avril 1993. Elle y est notamment chargée du domaine des formations, des règlements d’études, des règlements internes et du secteur estudiantin avec son contentieux. Au fil des ans, elle s’est principalement concentrée sur les formations universitaires et les règlements. Très appréciée par ses collègues pour sa bienveillance et sa gentillesse, Marielle Pun prend sa retraite fin février 2024 après plus de 30 années passées au sein du Service des affaires juridiques. 

 

Philippe Ray

b00f45e58460694f1016d958a27b183c_f8010.png
Collaborateur administratif et technique

Service santé au travail, environnement, prévention et sécurité

Bio-Express

Philippe Ray a une formation à double cursus, technique (secteur automobile) et commerciale (École de commerce et diverses formations en cours d’emploi). Après avoir œuvré durant de nombreuses années dans le monde automobile, il rejoint, en 2011, la Division des bâtiments de l’UNIGE, d’abord auprès du Service de la logistique, puis au sein du Service des bâtiments, avant de rejoindre le Service santé au travail, environnement, prévention et sécurité. Philippe Ray prend sa retraite fin février 2024.

 

Eliane Kuehn

Eliane Kuehn.png
Laborantine
Faculté des sciences
Département de chimie minérale et analytique

Bio-Express

Eliane Kuehn rejoint le groupe de spectrométrie de masse du vivant du Département de chimie minérale et analytique (Faculté des sciences) en 2011. Elle débute sa carrière chez Hoffmann-La Roche en tant que technicienne en contrôle de qualité, puis en tant que spécialiste de laboratoire analytique en recherche pharmaceutique dans différents départements: pharmacocinétique préclinique, maladies infectieuses, protéomique et spectrométrie de masse. Au sein de l’entreprise bâloise, elle participe à de nombreux projets qui lui permettent de développer ses compétences dans l’analyse de petites molécules et des macromolécules, en particulier en préparation d’échantillons dans les matrices biologiques, l’automatisation et la chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse. Son expérience analytique et son attitude sociale, affable et dynamique, ont été appréciées par l’ensemble de ses collaborteurs et collaboratrices. Après 44 ans de carrière dans le domaine de la chimie analytique, Eliane Kuehn prend sa retraite fin janvier 2024.

 

Pierre Chappuis

Chappuis Pierre.png
Professeur associé
Faculté de médecine
Département de médecine

Bio-Express

Pierre Chappuis effectue des études de médecine à Genève. Il obtient un diplôme fédéral de médecin en 1984, puis effectue un doctorat à la Faculté de médecine de l’Université de Lausanne, qu’il achève en 1995. Titulaire d’un titre de spécialiste FMH en médecine interne et en oncologie, il passe 3 ans dans le Département de génétique humaine de l’Université McGill à Montréal. De retour à Genève, en 2001, Pierre Chappuis est nommé médecin adjoint dans les Services d’oncologie et de médecine génétique, puis responsable de l’Unité d’oncogénétique et de prévention des cancers (2008). Il  préside le Network for cancer predisposition testing and counseling au sein du Groupe suisse de recherche clinique sur le cancer entre 2003 et 2016.  Pierre Chappuis prend la tête du Centre du sein des HUG en 2014, dont il assure la recertification suisse en 2018.
Sur le plan académique, il est nommé privat-docent de la Faculté de médecine en 2006, puis professeur associé en juillet 2017. Dès 1996, il met en place en Suisse une unité pionnière dédiée aux prédispositions génétiques au cancer, son principal domaine de recherche. Pierre Chappuis prend sa retraite fin décembre 2023.


 

Isabelle Herzig-Ribereau

icon_annuaire21_.png
Bibliothécaire documentaliste archiviste assistante
Division de l'information scientifique

Bio-Express

Isabelle Herzig-Ribereau prend sa retraite le 30 novembre 2023. Isabelle Herzig-Ribereau intègre le Centre de documentation en santé du CMU en 2003 en tant qu’aide bibliothécaire. En 2007, elle rejoint Uni Bastions, où elle est restée jusqu’à présent avec une présence à Uni Mail entre 2011 et 2014, afin d’assurer le suivi des collections de la médiathèque, de la musicologie et du français langue étrangère pendant les travaux de rénovation du bâtiment des Philosophes. Son engagement, son enthousiasme et son efficacité ont pu être appréciés par tous les collègues et usagers avec qui elle a été en contact au cours de sa carrière.   

 

Jean-Luc Lorenzoni

Lorenzoni_Jean-Luc.png
Technicien électromécanicien
Faculté des sciences

Bio-Express

Après avoir suivi un apprentissage de monteur-électricien chez Rhône Electra à Genève, Jean-Luc Lorenzoni travaille pour différentes sociétés genevoises telles que le magasin Grand-Passage (Globus aujourd'hui), les entreprises Marc Baud et Caran d’Ache. En 1989, il rejoint le Laboratoire de cristallographie de la Faculté des sciences de l'UNIGE, aujourd'hui intégré au Département de physique de la matière quantique (DQMP), en tant qu’assistant technique, puis comme technicien. Jean-Luc Lorenzoni était toujours prêt à s'engager pour son département. Il a notamment pris la responsabilité de dépanneur d’ascenseurs dans la cadre de son engagement comme équipier de sécurité et assumé la fonction de porteur d’appareil de protection de la respiration pour la sécurité au travail. Jean-Luc Lorenzoni a par ailleurs suivi une formation sur la radioprotection destinée aux utilisateurs et utilisatrices d’installations aux rayons X. Très apprécié par ses collègues pour son éternelle bonne humeur, son ouverture et sa gentillesse, il trouvait toujours une solution aux problèmes techniques du laboratoire. Après 34 années d’engagement au sein de l'UNIGE, Jean-Luc Lorenzoni prend sa retraite fin décembre 2023.