Trajectoires

 Nominations

 

Aude Thorel

RH_Aude_Thorel.jpg
Directrice
Division des ressources humaines

Bio-Express

Aude Thorel est nommée au poste de directrice de la Division des ressources humaines (DIRH) de l’Université de Genève dès le 1er décembre 2020. Cette nomination ponctue un processus de recrutement qui s’est déroulé au cours du deuxième semestre de l’année, avec l’appui d’un comité de sélection composé de membres du Rectorat, des facultés et des divisions administratives. Aude Thorel succède à Marie-Claire Cors-Huber, nommée Chargée de mission directement rattachée au recteur, en charge en particulier de la Cellule contentieux.
A la tête de la DIRH, Aude Thorel œuvrera à dynamiser la gestion des ressources humaines, à promouvoir une culture managériale institutionnelle forte, partagée par les membres du corps enseignant comme par le personnel administratif et technique, dans un environnement respectueux adapté à des collaboratrices et collaborateurs venant d'horizons très divers.
Formée à l’École supérieure de commerce du Havre (École de Management de Normandie, France), titulaire d’un Master in Advanced Studies en gestion des ressources humaines (Université de Genève), Aude Thorel a entamé sa carrière dans le secteur privé avant de s’engager dans l’humanitaire, principalement au sein de l’antenne genevoise de l’organisation Médecins Sans Frontières, où elle a exercé les fonctions de directrice adjointe, puis de directrice des ressources humaines. Aude Thorel se distingue par son expertise en matière de ressources humaines, mais aussi par ses capacités de management et de leadership dans des environnements complexes. Aude Thorel est une personne reconnue par ses pairs comme bienveillante, dynamique, enthousiaste, intègre, avec un grand sens des responsabilités et de l’éthique. De nationalité française et suisse, elle parle le français, l’anglais et l’allemand.

 

Mathieu Brochet

Mathieu Brochet_2018-N.jpg
Professeur associé
Faculté de médecine
Département de microbiologie et médecine moléculaire

Bio-Express

Mathieu Brochet obtient en 2007 un doctorat ès sciences en microbiologie moléculaire de l’Institut Pasteur de Paris. Formé dans le domaine de l’évolution des bactéries pathogènes, il se spécialise ensuite en parasitologie. Titulaire d’une bourse de l’Organisation européenne de biologie moléculaire (EMBO) puis d’une bourse «Marie Curie» du Conseil européen de la recherche, il effectue de 2008 à 2014 un stage post-doctoral au Wellcome Trust Sanger Institute à Cambridge, où il étudie le développement des parasites responsables du paludisme. Il rejoint l’INSERM en 2014.
Lauréat d’une bourse Starting Grant du FNS, il est nommé en 2015 professeur assistant au Département de microbiologie et médecine moléculaire de la Faculté de médecine de l’UNIGE. Il y poursuit ses recherches visant à déterminer les mécanismes moléculaires régulant le cycle de vie de Plasmodium, le parasite du paludisme. En 2019, il est lauréat du EMBO Young Investigator Award décerné par l’Organisation européenne de biologie moléculaire. Il est nommé, en août 2020, professeur associé.


> Page professionnelle personnelle


 

Evelina Trutnevyte

Trutnevyte_photo.jpg
Professeure associée
Faculté des sciences
Département Forel et Institut des sciences de l’environnement

Bio-Express

Après avoir obtenu un doctorat en sciences à l’EPFZ, Evelina Trutnevyte complète sa formation d’ingénieure par des études postdoctorales à l’University College London et au Département des sciences de l’environnement de l’EPFZ. Depuis 2018, Evelina Trutnevyte est professeure assistante à la tête du groupe « Systèmes des énergies renouvelables » de l’Institut interfacultaire des sciences de l’environnement de l'Université de Genève. Elle est analyste et modélisatrice de systèmes énergétiques, spécialisée dans les énergies renouvelables, les projections énergétiques à longue portée et l'analyse environnementale et sociotechnique. Ses recherches couvrent les aspects techniques et économiques de la production et de l’approvisionnement des énergies renouvelables, ainsi que les aspects de préférence et de décision en matière de transition énergétique. En appliquant ses modélisations à des scénarios de niveau local à national, elles participent de manière significative aux développements des stratégies énergétiques adaptées aux besoins d’aujourd’hui et de demain.
En plus d'une longue liste de publications dans des revues évaluées par des pairs, Evelina Trutnevyte a reçu deux des bourses les plus prestigieuses et les plus compétitives du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS): Eccellenza pour les professeur-es avec pré-titularisation conditionnelle (2021-2025) et Ambizione Energy (2015-2018). En tant que chercheuse principale, elle a dirigé des projets pour plus de 3,6 millions de francs en s’appuyant sur un large éventail de sources, notamment le FNS, des subventions européennes Horizon 2020 et des financements industriels. En automne 2020, Evelina Trutnevyte est promue au titre de professeure associée.


> Page professionnelle personnelle



 

Anne Lübbeke-Wolff

Lübbeke_2020.jpg
Professeure associée
Faculté de médecine
Département de chirurgie

Bio-Express

Anne Lübbeke-Wolff effectue ses études à Marburg en Allemagne, où elle obtient un doctorat en médecine en 1993. Après deux ans de formation en chirurgie orthopédique, elle s’oriente vers la recherche clinique et complète sa formation par un master en épidémiologie (Harvard School of Public Health, Boston, 2005) et un doctorat en science en épidémiologie clinique (Erasmus University Rotterdam, 2007).
Anne Lübbeke-Wolff est une spécialiste des registres des prothèses ; elle dirige celui des HUG et a supervisé les activités scientifiques du registre national Suisse des prothèses (SIRIS) de 2016-2018. Elle est professeure invitée au Botnar Research Centre de l’Université d’Oxford depuis 2018. Elle est reconnue au niveau national et international pour son expertise en matière de résultats d'arthroplasties de la hanche et du genou, d'évaluation comparative de l'efficacité et d'épidémiologie des dispositifs médicaux. Ses autres travaux portent sur l'impact de l'obésité sur l'arthrose et le remplacement des articulations ainsi que sur l'utilisation des résultats rapportés par les patients dans les registres. Elle a présidé le groupe d’experts «Registres» de l’Académie suisse des sciences médicales (ASSM) et est nommée en 2020 membre du groupe d'experts de la Commission européenne dans le domaine des dispositifs médicaux. Elle enseigne par ailleurs l’épidémiologie à l’Université de Genève. Privat-docent de la Faculté de médecine depuis 2013, puis professeure assistante au Département de chirurgie en 2017, elle est titularisée à la fonction de professeure associée en octobre 2020.

 

Mirco Schmolke

Schmolke.jpg
Professeur associé
Faculté de médecine
Département de microbiologie et médecine moléculaire

Bio-Express

Mirco Schmolke effectue des études de biochimie en Allemagne et obtient en 2004 un PhD à l’Institut Robert Koch de Berlin. Il effectue ensuite un séjour post-doctoral de cinq ans au Center for Molecular Biology of Inflammation de l’Université de Münster, puis, en 2009, rejoint la Mt Sinai School of Medicine à New York.
Ses recherches concernent essentiellement les relations entre hôtes, microbes commensaux et pathogènes. Après avoir travaillé sur le VIH, Mirco Schmolke étudie le virus de la grippe et les infections par salmonelles en utilisant des approches de biochimie et de biologie cellulaire. Il travaille également sur les conséquences d’une infection virale sur le microbiote intestinal, un champ de connaissance encore peu exploré entre la virologie et la bactériologie. Il est par ailleurs très impliqué dans l’enseignement pré- et post-gradué, notamment au sein de l’École doctorale en sciences de la vie commune aux facultés de médecine et des sciences.
Mirco Schmolke est nommé professeur assistant au Département de microbiologie et médecine moléculaire de la Faculté de médecine de l’UNIGE en 2014, puis titularisé à la fonction de professeur associé en octobre 2020.

 

Lara de Preux-Allet

Allet.jpg
Professeure titulaire
Faculté de médecine
Département de médecine

Bio-Express

Lara Allet est physiothérapeute diplômée de l’école de Loèche-les-Bains. Après avoir exercé cette profession pendant cinq ans aux seins des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), elle développe son expertise professionnelle en science de la santé et obtient un doctorat à l’Université de Maastricht aux Pays-Bas. Elle effectue ensuite un séjour post-doctoral à l’Université de Michigan. En 2009, de retour en Suisse, elle partage son temps entre les HUG – en tant que chargée du contrôle qualité et de la recherche en physiothérapie – et la Haute école de santé (HEdS), en tant que professeure en physiothérapie. En 2018, elle complète sa formation avec un MAS en Management dans les institutions de santé.
Privat-docent de la Faculté de médecine de l’UNIGE en 2014, puis chargée de cours en 2017, elle est nommée professeure titulaire au Département de médecine en août 2020. Ses domaines de recherche se concentrent sur le développement des stratégies qui favorisent et améliorent l'autonomie, le bien-être et la qualité de vie des personnes atteintes de maladies métaboliques chroniques et, plus généralement, des personnes âgées. Elle se concentre particulièrement sur l’évaluation et l’entrainement des fonctions sensori-motrices tout en appliquant une approche translationnelle.

 

 

Alexandre Wenger

wenger.jpg
Professeur ordinaire
Faculté de médecine
Département de santé et médecine communautaire, iEH2 – institut Éthique Histoire Humanités

Bio-Express

Alexandre Wenger obtient en 2005 un doctorat ès-lettres, avec une thèse portant sur les liens entre la littérature et la médecine au XVIIIe siècle. Engagé en tant que maître-assistant, il enseigne aussi bien en Faculté des lettres qu’en Faculté de médecine. Après un séjour de recherche post-doctoral à Paris menant à la publication d’un livre sur la médecine dans l’œuvre de Diderot, il est nommé professeur ordinaire titulaire de la chaire de Medical Humanities à l’Université de Fribourg, où il crée notamment le premier prix littéraire suisse pour des étudiants en médecine. Il s’intéresse aux liens – historiques et contemporains – entre le cinéma et la médecine et dirige un projet de recherche collectif sur les poètes-médecins. Professeur associé à temps partiel à l’Université de Genève depuis 2013, il est nommé professeur ordinaire à l’iEH2 en septembre 2020. Alexandre Wenger est membre du Conseil d’éthique clinique des HUG, en charge du Centre interfacultaire en bioéthique et sciences humaines en médecine de l’UNIGE et co-responsable d’un projet FNS interdisciplinaire portant sur l’histoire de la syphilis.

> Pour en savoir plus

 

François Fleuret

FLEURET__.jpg
Professeur ordinaire
Faculté des sciences
Département d'informatique

Bio-Express

François Fleuret est titulaire d'un doctorat en mathématiques de l'Université Paris VI et d'une habilitation à diriger des recherches en mathématiques de l'Université Paris XIII.  Après avoir passé plusieurs années comme chargé de recherche à l’Institut national de recherche en sciences et technologie du numérique français INRIA, il rejoint l'EPFL, puis l'Institut de recherche Idiap à Martigny, où il dirige le groupe d'apprentissage automatique de 2007 à 2020.  Ses recherches concernent les techniques modernes d'intelligence artificielle reposant sur l'apprentissage automatique, avec un intérêt particulier pour leur coût computationnel et leur capacité à apprendre à partir d'un nombre limité d'exemples.
François Fleuret rejoint le Département d'informatique de la Faculté des sciences de l'Université de Genève en juillet 2020, où il occupe la Chaire d'apprentissage automatique nouvellement créée.  La création de cette nouvelle structure s’inscrit dans la volonté du Rectorat de développer l’enseignement et la recherche sur l’intelligence artificielle et de se doter d’un point de référence utile aux réflexions en la matière pour toute l’institution.

 

Nadir Alvarez

200_AlvarezPic.jpg
Professeur titulaire
Faculté des sciences
Département de génétique et évolution

Bio-Express

Détenteur d’une maturité scientifique acquise au Collège de Candolle à Genève, Nadir Alvarez obtient en 2004 un doctorat ès sciences en biologie de l’évolution et écologie, réalisé dans le cadre d’une cotutelle entre les Universités de Montpellier et de Neuchâtel. Il poursuit ses travaux dans le domaine de la génétique écologique, tout d’abord à l’Université de Neuchâtel en tant que maître-assistant, puis à l’Université de Lausanne au bénéfice de subsides Ambizione et de professeur boursier FNS. Il occupe depuis 2017 la fonction de conservateur en chef et de responsable de l’Unité recherche et collections au Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève. Il y reconstruit, à l’aide d’approches génomiques appliquées aux spécimens des collections zoologiques, la dynamique des populations ainsi que les processus évolutifs sur le temps long, au sein de nombreux groupes biologiques. Auteur d’une centaine de publications dans plus de cinquante journaux à comité de lecture, il est actif dans différentes commissions nationales et internationales en lien avec la biodiversité.
En octobre 2020, le Rectorat de l’Université de Genève confère à Nadir Alvarez le titre de professeur titulaire au Département de génétique et évolution de la Faculté des Sciences.

 

Thibaud Gruber
200_ThibaudGruber.jpg

Professeur assistant
Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation

Bio-Express

Thibaud Gruber effectue une thèse en psychologie à l'Université de St Andrews, en Ecosse, qu'il consacre à développer une approche cognitive de l'utilisation d'outils chez les chimpanzés sauvages d'Ouganda. Il rejoint ensuite le Département d'anthropologie de l'Université de Zürich en tant que chercheur associé financé par une bourse postdoctorale de la Fondation Fyssen. Il reçoit une bourse Marie Curie de la Commission européenne pour rejoindre l'Institut de biologie à l'Université de Neuchâtel. En 2015, il intègre le groupe de recherche du professeur Didier Grandjean au Campus Biotech de l'Université de Genève, grâce à un projet co-écrit avec ce dernier, visant à investiguer la dimension émotionnelle des vocalisations des primates non-humains, projet financé par le FNS. La même année, l’obtention d’une bourse FNS  Postdoc.Mobility lui permet d’investiguer davantage sur l'utilisation d'outils par les chimpanzés, cette fois en captivité, en collaboration avec l'Université d'Oxford et le Primate Research Institute à l'Université de Kyoto. De retour à l'Université de Neuchâtel, il développe un intérêt particulier pour l'impact de l'émotion sur l'apprentissage social. Soutenu par la bourse Eccellenza du FNS, Thibaud Gruber est nommé professeur assistant à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l'Université de Genève afin d’initier son groupe de recherche. Combinant des approches comparatives, cross-culturelles et développementales, le laboratoire Écologie, Cognition, Communication, Émotion (eccePAN Lab) du professeur Gruber étudie les processus mentaux ayant permis l'évolution de la culture et de la communication chez les primates humains et non-humains.

 

Doris Forster

Doris FORSTER Pic.jpg

Professeure associée
Faculté de droit
Département d'histoire du droit et des doctrines juridiques et politiques

Bio-Express

Après avoir effectué des études de droit à Freiburg im Breisgau (Allemagne), Warwick (Royaume-Uni) et Constance (Allemagne), Doris Forster obtient le titre de docteure en droit avec une thèse sur la lésion énorme en droit romain et talmudique, récompensée par le Prix du « 42. Deutscher Rechtshistorikertag ». Dans le cadre de sa thèse, elle est en outre membre du Centre d’excellence interdisciplinaire « Kulturelle Grundlagen von Integration ». Elle a par ailleurs été chercheuse invitée à l’Université de Bologne et a séjourné dans divers instituts pour mener ses recherches à La Sapienza (Rome), au Panthéon Assas (Paris) ou encore au LMU (Munich).
A travers des recherches sur le droit romain et talmudique, Doris Forster vise à répondre à des questions aussi actuelles que la réception et l’unification du droit et à comprendre les diverses cultures juridiques et leur interaction. En septembre 2020, Doris Forster est nommée professeure associée en droit romain et d’histoire du droit privé au Département d’histoire du droit et des doctrines juridiques et politiques.

 

Enrico Tessitore

Tessitore_2020.jpg

Professeur associé
Faculté de médecine
Département des neurosciences cliniques

Bio-Express

Enrico Tessitore obtient un diplôme de médecin en 1996, puis un titre de spécialiste en neurochirurgie à Naples en 2001. Depuis 2005, il travaille dans le service de neurochirurgie des HUG où il est nommé médecin adjoint en 2006 et suppléant du chef de service en 2013. Il dirige également le Centre des cancers des HUG depuis 2019. Spécialiste de la chirurgie de la colonne cervicale, il a publié un livre intitulé « Surgery of Cranio-Vertebral Junction » en 2019 et ses recherches cliniques concernent la chirurgie du rachis. Il est investigateur et co-investigateur dans différents projets, dont le plus important est celui de l’introduction d’un protocole de suivi et la création d’une base de données des patients ayant une myélopathie cervicale.

Actif dans l’enseignement pré-gradué depuis 2005, il est nommé privat-docent de la Faculté de médecine en 2012, puis chargé de cours en 2014. Il est aussi activement impliqué dans l’enseignement en neurochirurgie avec les Sociétés AO Spine, EANS et Eurospine. Membre des plus importantes sociétés nationales et internationales en chirurgie rachidienne, il est président-élu de la Société suisse de chirurgie rachidienne. Il participe également aux journaux à politique éditoriale de sa spécialité. Il est nommé professeur associé au Département des neurosciences cliniques de la Faculté de médecine en juillet 2020.

 

Thomas Zili

Zilli_2020.jpg
Professeur assistant
Faculté de médecine
Département de radiologie et informatique médicale

Bio-Express

Thomas Zilli effectue des études de médecine à l’Université d’Udine, en Italie, où il obtient en 2004 un diplôme et un doctorat. Arrivé aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) en 2006, il complète sa formation par une spécialisation en radio-oncologie. Entre 2009 et 2010, il effectue un séjour post-doctoral à la Faculté de médecine de Montréal où il se forme aux techniques de curiethérapie prostatique. De retour aux HUG en 2010, d’abord en tant que chef de clinique, puis comme chef de clinique scientifique, il concentre ses travaux sur le traitement de radiothérapie de haute précision du cancer de la prostate. En parallèle à son activité clinique de responsable de la radiothérapie au sein du Centre de la prostate des HUG, il est investigateur principal ou collaborateur de plusieurs projets nationaux et internationaux, financés notamment par le FNS, la Fondation Movember, ou la Fondation Velux. Membre actif du Groupe suisse de recherche clinique sur le cancer, de la Plateforme européenne de recherche sur le cancer et du Groupe français de radiothérapie en urologie, il dirige un groupe de recherche qui travaille sur le développement des nouvelles techniques de radiothérapie stéréotaxique et l’optimisation de la prise en charge du cancer prostatique. Privat-docent de la Faculté de médecine de l’UNIGE en 2015, puis chargé de cours en 2017, il est nommée professeur assistant au Département de radiologie et informatique médicale en juillet 2020.

 

Marc Chanson

Marc Chanson2.jpg
Professeur ordinaire
Faculté de médecine
Département de physiologie cellulaire et métabolisme

Bio-Express

Marc Chanson effectue ses études à Genève où il obtient en 1991 un PhD en biologie. II poursuit sa formation post-doctorale à l’Albert Einstein College of Medicine (New York, États-Unis), au Medical College of Pennsylvania (Philadelphie, États-Unis) et à l’Université d’Utrecht, aux Pays-Bas. Il consacre ces années à l’étude de canaux transmembranaires spécialisés dans la communication intercellulaire directe (« gap junctions »). De retour à Genève en 1995, il rejoint le Département de pédiatrie de la Faculté de médecine. Il y travaille sur le rôle de la communication intercellulaire dans la réponse inflammatoire à partir de modèles cellulaires et murins de pancréatite et d’atteinte pulmonaire aigüe, notamment dans le contexte d’une maladie génétique, la mucoviscidose.

Ses recherches concernent actuellement les interactions hôtes-pathogènes dans les complications respiratoires de la mucoviscidose et notamment les mécanismes cellulaires associés à l’adhésion des bactéries sur la surface de l’épithélium respiratoire. Promu à la fonction de professeur associé au Département de pédiatrie de la Faculté de médecine en 2012, il est nommé en juillet 2020 professeur ordinaire au Département de physiologie cellulaire et métabolisme.

 

Mathieu Caesar

Caesar.jpg
Professeur associé
Faculté des lettres
Département d'histoire générale

Bio-Express

Après avoir obtenu une licence ès Lettres à l’Université de Genève (histoire générale et italien), Mathieu Caesar soutient son doctorat en histoire médiévale (2009) avec une thèse portant sur l’administration municipale de Genève à la fin du Moyen Âge. Il est successivement nommé maître-assistant puis chargé de cours. Il enseigne également à la University of Chicago (2015) et à l’Université de Lausanne (2019-2020). Il obtient des bourses du FNS pour des séjours de recherche à l’Université de Lyon 2 et à l’ENS Paris (2006-2007) ainsi qu’à l’Université de Chicago (2013-2015). Avec Franco Morenzoni, il dirige un projet de recherche intitulé La Loi du Prince et financé par les FNS (2012-2015). Ses réflexions actuelles portent sur les idéaux réformateurs et les conflits entre factions dans le duché de Savoie à la fin du Moyen Âge, sur la circulation des idées et les enjeux diplomatiques relatifs au financement des croisades, ainsi que sur le problème des chutes sociales et politiques. Mathieu Caesar est nommé professeur associé en histoire médiévale au Département d’histoire générale de la Faculté des lettres en août 2020.

 

Marie-Luce Bochaton-Piallat

Bochaton-Piallat.jpg
Professeure associée
Faculté de médecine
Département de pathologie et immunologie

Bio-Express

Marie-Luce Bochaton-Piallat effectue des études de biochimie à Grenoble et à Paris. Elle  obtient un doctorat ès science en biochimie au Département de pathologie de la Faculté de médecine de l’UNIGE en 1993. Elle participe dès lors au développement du Centre de bioimagerie. Soutenus par le FNS depuis 2002, les travaux qu’elle mène au sein du Département de pathologie et immunologie ont pour but d’étudier le rôle des cellules musculaires lisses, et en particulier les mécanismes qui influencent leur phénotype inflammatoire et délétère dans les pathologies vasculaires. Marie-Luce Bochaton-Piallat est membre de la Société européenne de cardiologie, dont elle préside actuellement le groupe de travail athérosclérose et biologie vasculaire. Par ailleurs très engagée dans l’enseignement pré- et post-gradué, elle reprend en 2020 la responsabilité des cours à option de la Faculté de médecine. Nommée privat-docent de la Faculté de médecine de l’UNIGE en 2005, elle est promue à la fonction de professeure associée au Département de pathologie et immunologie en juin 2020.

 

Cédric Giraud

Photo C. Giraud (1).jpg
Professeur ordinaire
Faculté des lettres
Département de langue et de littérature latines médiévales

Bio-Express

Ancien élève de l’École nationale des chartes, Cédric Giraud est agrégé d'histoire (2002), docteur en histoire médiévale de l'Université Paris Sorbonne (2006) et habilité à diriger des recherches de l’École pratique des hautes études (IVe section) depuis 2014. Après avoir été membre junior de l’Institut universitaire de France (2011-2016), maître de conférences (2007-2019), puis professeur (2019-2020) à l’Université de Lorraine, il est nommé en août 2020 professeur de langue et littérature latines médiévales à la Faculté des lettres de l'UNIGE.
Ses travaux portent sur l’histoire des textes latins et les manuscrits médiévaux, l’histoire culturelle et l’histoire de la spiritualité. Son dossier de publications inclut notamment une monographie: Spiritualité et histoire des textes entre Moyen Âge et époque moderne. Genèse et fortune d'un corpus pseudépigraphe de méditations, parue en 2016 à l’Institut d'études augustiniennes, une anthologie: Écrits spirituels du Moyen Âge, parue en 2019 aux éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, ainsi qu’un volume collectif: A Companion to Twelfth-Century Schools, paru en 2020 aux éditions Leyde/Boston, Brill.

 

Camille Bonvin

bonvin.png
Professeure assistante
Faculté des sciences
Département de physique théorique

Bio-Express

Camille Bonvin effectue ses études de physique, jusqu’au master, à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, qu’elle complète par des études doctorales à l’Université de Genève, où elle obtient un doctorat en juin 2008. Elle poursuit sa carrière comme post-doctorante au CEA Saclay à Paris, puis à l’Institute of Astronomy et au Department of Applied Mathematics and Theoretical Physics de l’Université de Cambridge. Parallèlement, elle occupe un poste de «junior research fellow» au King’s College à Cambridge. Camille Bonvin obtient par la suite un poste de professeure boursière du FNS qui lui permetde poursuivre en équipe des recherches dans le domaine de la cosmologie au sein du Département de physique théorique de l’UNIGE, tout en participant à l’enseignement dispensé par la Section de physique. Camille Bonvin a été nommée professeure associée au Département de physique théorique de la Faculté des sciences de l’UNIGE en juin dernier.

 

Cédric Durand

cedric-durand2-credit-raphael-schneider.jpg

Professeur associé
Faculté des sciences de la société
Département d'histoire, économie et société

Bio-Express

Cédric Durand obtient un doctorat en économie de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris) en 2002 et une Habilitation à diriger des recherches (HDR) de l’Université Paris 13 en 2012. Il y enseigne en tant que maître de conférences en sciences économiques. Ses travaux portent sur l'organisation de l'économie mondiale (firmes multinationales, délocalisations, mondialisation, chaînes globales de marchandises) et la dynamique du capitalisme. Ils ont fait l’objet de nombreuses publications.
 
Durant l’été 2020, Cédric Durand accède au titre de professeur associé à plein temps à la Faculté des sciences de la société de l’UNIGE. Il enseignera et mènera des recherches en économie politique. Il poursuivra ses recherches dans le champ de l’économie politique. Sa venue permettra ainsi de consolider le Département d’histoire, économie et société et la Faculté des sciences de la société dans la dimension économique, et d'étendre l’offre de formation dans cette direction.

 

Ulrike Rimmele

Ulrike Rimmele.jpg

Professeure assistante
Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation
Section de psychologie

Bio-Express

Ulrike Rimmele effectue un doctorat en psychologie et neurosciences à l’Université de Zurich, puis un séjour postdoctoral au sein du Département de psychologie de la New York University de 2007 à 2012. Elle obtient ensuite une bourse Ambizione du FNS et mène ses recherches dans le Département des neurosciences fondamentales de la Faculté de médecine de l’UNIGE jusqu’en 2018. Passionnée par les émotions et leurs effets sur le cerveau, Ulrike Rimmele se penche plus spécifiquement sur le rôle des émotions et du stress dans les différentes étapes du processus de mémorisation. Après un bref passage au Centre interfacultaire de gérontologie et d’études des vulnérabilités (CIGEV), elle retrouve le Département des neurosciences fondamentales jusqu’à la fin 2019. Titulaire d’une bourse Eccellenza Professorial Fellowship, Ulrike Rimmele est nommée professeure assistante à la Section de psychologie en mai 2020, où elle continue d’explorer la manière dont les émotions, le stress ainsi que leur régulation influencent et modifient la mémoire épisodique tout au long de la vie.

 

Céline Chatenoud

chatenoud.jpg

Professeure associée
Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation
Section des sciences de l'éducation

Bio-Express

Nommée professeure associée à la chaire d’éducation précoce spécialisée, Céline Chatenoud reprend la direction de l’équipe de recherche Prévention, intervention, soutien en éducation précoce spécialisée (PRINSEPS) en juin 2020. Possédant une double formation en sciences de l’éducation et en psychologie de l’Université de Genève, Céline Chatenoud a bénéficié d’une bourse d’excellence du FNS afin d’enrichir son parcours doctoral en éducation par un séjour auprès de chercheurs spécialistes dans le domaine du handicap et du partenariat parents-professionnels. Elle a ensuite incorporé la chaire de recherche du Canada en Intervention précoce dirigée par Carmen Dionne à l’Université du Québec à Trois-Rivières, puis est devenue professeure au Département d’éducation et formation spécialisées de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Elle s’intéresse à l’apprentissage des enfants ayant un trouble neuro développemental (déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme, dysphasie ou un polyhandicap), au développement de communautés éducatives inclusives, ainsi qu’aux approches et stratégies d'enseignement innovantes favorisant la participation sociale et le développement de l'autodétermination des enfants dès leur plus jeune âge.


 

Guillaume Salbreux

salbreux_jpg.jpg

Professeur ordinaire
Faculté des sciences
Département de génétique et évolution

Bio-Express

Guillaume Salbreux obtient un doctorat de physique en 2008 pour une thèse effectuée à l’institut Curie à Paris. Après un séjour postdoctoral à l’Université du Michigan, il dirige depuis 2011 un groupe de recherche, d’abord à l’institut Max Planck à Dresde en Allemagne puis à l’institut Francis Crick à Londres, deux institutions de renommée mondiale en biologie. Ses travaux sont orientés à l’interface entre physique théorique et biologie ; ils proposent des explications quantitatives et mécanistiques de processus biologiques ayant lieu au cours du développement embryonnaire. Ses recherches s’inscrivent dans une approche novatrice et féconde de la biologie, qui s’inspire des outils théoriques de la physique de la matière molle pour connecter les comportements des systèmes biologiques aux échelles moléculaires, cellulaires et tissulaires. Guillaume Sallbreux ancre ses réflexions de théoricien en travaillant depuis le début de sa carrière en proche collaboration avec des expérimentateurs afin de mieux répondre aux questions de son domaine. En automne 2020, il est nommé professeur ordinaire au Département d’évolution et génétique de l’Université de Genève.

 

Evelyn Dueck

dueck.jpg

Professeure assistante
Faculté des lettres
Département de langue et littérature allemandes

 

Bio-Express

Evelyn Dueck étudie la littérature générale et mondiale ainsi que la science de la communication aux universités d’Erfurt, de Montpellier et d’Aix-en-Provence. En 2011, elle obtient un doctorat en littérature allemande moderne et comparée de l’Université d’Aix-Marseille I, en cotutelle avec l’Université de Zürich. De 2012 à 2015, elle est assistante post-doctorante à l’Université de Neuchâtel. Dès 2018, elle occupe les postes de collaboratrice scientifique et chargée de cours au Département d’allemand à l’Université de Zürich, puis dans le cadre du projet FNS Translators in Exile – Translating in the Face of Tyranny, basé à l’Université de Lausanne.
La théorie et l’histoire de la traduction littéraire – en particulier franco-allemande – ainsi que les relations entre littérature et savoirs durant la période des Lumières constituent les plus importants de ses domaines de spécialisation. Le dossier de publications d’Evelyn Dueck inclut une monographie issue de sa thèse de doctorat, deux volumes co-dirigés et de nombreux articles portant sur un vaste corpus de textes, notamment sur le lyrisme. Sa monographie L’étranger intime. Les traductions françaises de l’œuvre de Paul Celan (1971-2010), publiée en 2014 chez DeGruyter aborde la discussion théorique du caractère (in)traduisible de la poésie de Celan. Ce travail, impliquant non seulement des questions de théorie de la traduction, mais aussi des questions de philosophie linguistique et de théorie littéraire, témoigne d’un caractère pluridisciplinaire en phase avec le contexte académique genevois. À la rentrée académique 2020, Evelyn Dueck accède à la fonction de professeure assistante en littérature allemande moderne et littérature comparée au Département de langue et littérature allemandes de la Faculté des lettres de l’UNIGE.

 

Katarzyna Wac

Wac_Katarzyna.png

Professeure ordinaire
Faculté d'économie et de management
Information Science Institute

Bio-Express

Katarzyna Wac est titulaire d'un Bachelor et d’un Master en informatique de l'Université de technologie de Wroclaw (Pologne), d’un Master en télématique de l’Université de Twente (Pays-Bas) et d'un doctorat en systèmes d'information de l'Université de Genève. Professeure associée en informatique centré sur l’humain à l'Université de Copenhague pendant plusieurs années, elle est également affiliée à l'Université de Stanford depuis 2013. Professeure invitée à l'Université de Genève de 2015 à 2020, elle est nommée professeure ordinaire à la Faculté d’économie et de management en août 2020. Elle assume la responsabilité de la recherche sur les technologies de la qualité de vie au sein du Centre universitaire d’informatique (CUI) de l’UNIGE. Ses travaux sont centrés sur les problèmes fondamentaux et algorithmiques des systèmes permettant d'évaluer et d'améliorer à long terme le comportement humain, la santé et la qualité de vie. Ses recherches ont été publiés dans plus de 100 revues scientifiques spécialisées en informatique, en interaction homme-machine et en informatique de la santé.

 

Michalis Nikiforos

michalis_Nikiforos.png

Professeur associé
Faculté des sciences de la société
Département d’histoire, économie et société

Bio-Express

Michalis Nikiforos obtient un doctorat en économie de la New School for Social Research de New York en 2012. Il travaille plusieurs années comme chercheur au Levy Economics Institute du Bard College (New York). Ses travaux portent sur la macroéconomie et la politique économique ainsi que sur l’économie de l’Union monétaire européenne. Ils ont fait l’objet de nombreuses publications. En août 2020, Michalis Nikiforos est nommé professeur associé à plein temps à la Faculté des sciences de la société de l’UNIGE. Michalis Nikiforos poursuivra ses recherches dans le champ de l’économie politique et la modélisation macroéconomique. Sa venue permettra de consolider le département DEHES et la Faculté des sciences de la société dans la dimension économique, et d'étendre l’offre de formation dans cette direction.

 

Camilla Bellone

CamillaBellone2014_2.jpg

Professeure associée
Faculté de médecine
Département des neurosciences fondamentales

Bio-Express

Camilla Bellone obtient un master en pharmacie de l’Université de Milan. Elle rejoint en 2002 la Faculté de médecine de l’Université de Genève, où elle se spécialise, au sein du Département des neurosciences fondamentales, en neurophysiologie des synapses et mécanismes cellulaires sous-jacents au développement des addictions. Après un PhD obtenu à l’Université de Milan, elle effectue un stage post-doctoral à l’Université de San Francisco (États-Unis).

Elle revient à la Faculté de médecine de l’UNIGE en 2008, en tant que maître-assistante au sein du Département des neurosciences fondamentales. Ses recherches portent alors sur les mécanismes moléculaires impliqués dans la plasticité synaptique induite par les substances addictives dans le système de la récompense. Elle a depuis développé une ligne de recherche sur les déterminants neuronaux des comportements sociaux chez les individus atteints de troubles du spectre autistique, pour lesquels elle a remporté de nombreux subsides prestigieux, dont un ERC Consolidator Grant en 2019. Déjà lauréate d’une bourse Ambizione du FNS en 2011, elle obtient en 2014 un subside de professeure boursière grâce  auquel elle fonde son propre laboratoire à l’Université de Lausanne. En 2016, elle revient à Genève en tant que professeure assistante au Département des neurosciences fondamentales de la Faculté de médecine. Elle est titularisée à la fonction de professeure associée en mai 2020.

 

Jean-Paul Vallée

VALLEE2020.jpg

Professeur ordinaire
Faculté de médecine
Département de radiologie et informatique médicale

Bio-Express

Jean-Paul Vallée effectue des études de médecine à Genève qu’il complète par une formation en radiologie. En parallèle à son cursus médical, il poursuit des études de physiques à l’Université de Genève, où il obtient un diplôme en 1993. Il part ensuite au Duke Medical Center à Duhram, aux États-Unis, pour effectuer des travaux de recherche sur la quantification de la perfusion myocardique par IRM. Il obtient un doctorat en Sciences (mention Physique) en 1999. Aux HUG, il est responsable de l’Unité d’imagerie numérique de la division d’informatique médicale de 1998 à 2003. En 2003, il est nommé professeur adjoint suppléant boursier du FNS, puis professeur associé en 2010. Depuis 2015, il est responsable de l’Unité de radiologie cardiovasculaire du Service de radiologie. Ses domaines de recherche se concentrent sur le développement de nouvelles techniques d’IRM notamment pour l’étude du syndrome cardio-rénal et des maladies cardiaques congénitales. Il est nommé professeur ordinaire au Département de radiologie et informatique médicale de la Faculté de médecine de l’UNIGE en mai 2020.