unités de formation du module

742721 - Processus d'apprentissage et interactions sociales en classe  (Géry Marcoux , Katia Lehraus et Emmanuel Sander)

Objectifs

Dans cette unité, l’étudiant aura l’occasion :

  • d’acquérir des connaissances conceptuelles sur les dimensions sociales et cognitives des processus d’apprentissage ;
  • de percevoir les liens entre la diversité des pratiques d’enseignement en classe et les théories d’apprentissage sous-jacentes ;
  • d’observer et d’analyser des situations d’apprentissage scolaire sous l’angle des processus sociaux et cognitifs qui peuvent se manifester chez les élèves ;
  • d’identifier les caractéristiques, les apports et les limites de diverses situations d’apprentissage interactives.

 

Descriptif

Si les dispositifs éducatifs ont pour but d’amener chaque apprenant à construire des connaissances personnelles, le cadre scolaire place toutefois les élèves dans un contexte éminemment social. Cette unité aborde ainsi la thématique des processus d’apprentissage, internes à chaque élève, en lien avec les interactions sociales qui découlent de l’insertion des élèves dans le contexte de l’école et de la classe.

Un cadrage théorique général définira l’évolution et les diverses conceptions du terme apprendre, en référence aux principales théories de l’apprentissage en situation scolaire. Nous préciserons la notion d’interaction sociale en termes d’articulation entre processus cognitifs et sociaux, aborderons les caractéristiques et influences du contexte social de la classe, définirons les types d’interactions en classe et les mécanismes d’apprentissage interactifs en lien avec des tâches scolaires dans diverses disciplines.

Les éléments théoriques développés seront exploités en référence à des situations scolaires courantes et à l’aide d’illustrations ciblées. Nous aborderons notamment les implications des théories et conceptions de l’apprentissage sur l’organisation des activités scolaires par l’enseignant, les divers modes de médiation sociale de l’apprentissage, l’identification de différents types d’obstacles et de difficultés d’apprentissage, les problématiques associées au travail interactif ainsi qu’à ses dispositifs et la structuration des interactions entre pairs en classe.


742722 - Régulation des processus d'apprentissage et évaluation  (Walther Tessaro et Lucie Mottier Lopez)

Objectifs

Dans cette unité, l’étudiant aura l’occasion :

  • d’acquérir des connaissances dans les champs de la régulation et de l’évaluation des apprentissages scolaires ;
  • d’analyser et d’interpréter des démarches, moyens et outils de régulation et d’évaluation ;
  • de créer, mettre en œuvre, d’analyser et exploiter des situations d’enseignement-apprentissage en situation scolaire intégrant des dispositifs de régulation.

Descriptif

Tout système de formation comporte des modalités d’évaluation, dont la visée est d’assurer l’articulation entre les caractéristiques de celui-ci et celles des élèves. Lorsqu’elles ont pour but de contrôler la progression ou l’orientation, dans des fonctions sommative/certificative et pronostique, les pratiques des enseignants permettent de vérifier que les caractéristiques des élèves répondent aux exigences du système scolaire. En fournissant des informations permettant une adaptation de l’enseignement aux différences individuelles, l’évaluation formative vise, elle, à s’assurer que les moyens sont adaptés aux caractéristiques des élèves.

Dans cette unité, les étudiants seront confrontés aux différents enjeux de l’évaluation à l’école primaire. Ils seront amenés à observer les pratiques quotidiennes des enseignants dans ce domaine et auront à réfléchir, à mettre en place, puis à analyser des démarches différenciées de régulation dont le but est de favoriser les apprentissages des élèves. Dans une même visée formative, ils tenteront d’impliquer les apprenants dans le processus d’évaluation.

Le travail interactif à partir de documents institutionnels et d’outils authentiques permettra en outre de mettre en évidence les différents biais qui affectent le jugement évaluatif et qui peuvent être source de disparités. Pour compléter ces apports, des « gestes professionnels » tels que l’appréciation des performances des élèves, la rédaction de commentaires et les rencontres avec les parents seront abordés.


742724 - Enseignement et apprentissage en classe spécialisée  (Vanessa Baquelé, Marie-Laure Danalet et Greta Pelgrims)

Objectifs

Dans cette unité, l’étudiant aura l’occasion :

  • de connaître les aspects institutionnels de l'enseignement spécialisé genevois ;
  • d’acquérir des connaissances dans les champs des difficultés d’apprentissage et de comportement, des besoins éducatifs particuliers, de l’intégration scolaire et de la collaboration ;
  • de s’entretenir avec des élèves et d'analyser les dimensions (méta)cognitives, sociales et socio-affectives de l'apprentissage en lien avec les parcours, contextes et situations d’enseignement-apprentissage des élèves en classe spécialisée ;
  • de construire certaines compétences d'enseignement en classe spécialisée et de collaboration en lien avec l’intégration en classe ordinaire.

 

Descriptif

Après avoir encouru des expériences d’échec scolaire en classe ordinaire, certains élèves sont déclarés en difficulté d'apprentissage et de comportement et sont orientés vers des classes d'enseignement spécialisé à effectif réduit, des classes dites « spécialisées » dans le système scolaire genevois. Ce cours aborde les aspects institutionnels de l’enseignement spécialisé à Genève et est centré sur l’activité d'enseignement et d'apprentissage en classe spécialisée.

En adoptant une approche interactionniste et située de l’activité, nous verrons comment les difficultés d’apprentissage et de comportement des élèves émergent, sont désignées, voire renforcées, par certaines mesures et pratiques scolaires. Nous nous centrerons plus particulièrement sur les conduites d’engagement et d’évitement, sur les dimensions (méta)cognitives et socio-affectives de l’apprentissage, tout en considérant les expériences scolaires des élèves et les caractéristiques des contextes et des situations d’apprentissage en classe spécialisée. Nous travaillerons les conditions répondant à des besoins éducatifs particuliers, des pratiques d’enseignement et de collaboration, ainsi que certains principes à considérer dans la mise en œuvre de dispositifs favorables au rôle d'apprenant en classe spécialisée et à son intégration dans le collectif de la classe ou encore à l’intégration en classe ordinaire. Nous traiterons des questions de rôle, d’identité et de collaboration dans différentes mesures d’intégration d’élèves en contexte ordinaire.

Les étudiants seront aussi formés à s'entretenir avec des élèves de classes spécialisées à propos d'une situation d'apprentissage et, en relation avec les autres UF du module, à planifier et mettre en œuvre des démarches de régulation, de différenciation et de collaboration.


742725 - Différences entre élèves et différenciation  (Yann Volpé)

Objectifs

Dans cette unité, l’étudiant aura l’occasion :

  • d’acquérir des connaissances dans le champ de la différenciation pédagogique et des différences individuelles ;
  • de s’exercer à l’analyse des difficultés des élèves pour identifier les dispositifs les plus adaptés à des situations particulières ;
  • de se familiariser avec différents dispositifs de différenciation pédagogique susceptibles d’aider les élèves à progresser ;
  • d’identifier les conditions de l’efficacité de ces dispositifs ainsi que leurs limites ;
  • d’identifier les limites de la différenciation pédagogique ainsi que de cerner les caractéristiques de la différenciation clandestine.

 

Descriptif

Dans des classes comprenant des élèves très différents les uns des autres, et avec pour arrière-fond l’ambition d’endiguer l’échec scolaire, la nécessité de différencier l’enseignement est partagée par tous, que ce soit au sein de la communauté des chercheurs en éducation, des enseignants ou des institutions scolaires. Ainsi, cette unité de formation vise à se familiariser avec l’analyse des difficultés d’apprentissage sur la base de diverses conceptualisations des différences individuelles et de plusieurs modèles d’analyse.

Le séminaire se penche également sur le concept de la différenciation pédagogique en délimitant ses origines historiques qui permettront de situer les pratiques actuelles de différenciation et mieux cerner les contours de ce champ d’étude. La différenciation pédagogique est indissociable de la notion de dispositif qui permet à l’enseignant de déléguer son autorité au cadre dans lequel les élèves vont agir, permettant ainsi de mettre en place une certaine autonomie fonctionnelle, voire éventuellement morale. L’analyse par les étudiants des dispositifs de différenciation les plus répandus (plan et contrat de travail, ateliers, pédagogie coopérative, tutorat, groupes de besoins) vise leur appropriation dans le but de rendre les situations d’enseignement/apprentissage le plus efficaces possibles. La dimension collaborative de la différenciation sera aussi abordée grâce à la présence, entre autres, des ECSP dans les écoles. Quels sont les avantages de cette collaboration ? Dans quelle mesure la vision collective de la prise en charge des élèves permet-elle à ces derniers de mieux apprendre ? Quelles sont les limites de la collaboration entre un titulaire de classe et l’ECSP ?

La différenciation peut aussi se caractériser de manière implicite et négative. A travers le concept de différenciation clandestine, les étudiants pourront étudier certaines pratiques professionnelles et mettre en avant dans quelle mesure celles-ci provoquent des effets contraires à ceux initialement attendus par l’enseignants. Cette prise de recul sera faite plus généralement grâce au concept de la différenciation pédagogique : est-il le remède miracle tant espéré pour résoudre le problème de l’échec scolaire ?

 

 

top