L'équipe

Christian Martens

Photo
Christian Martens

Candoc

Phil 021
+41(0)22.379.71.40
Courriel

Christian Martens est un doctorant à l’Institut d’Histoire de la Réformation. Il a obtenu son Master en langues et lettres latines et françaises à l’Université catholique de Louvain en 2020, avec un mémoire intitulé : « Huit siècles de Pseudo-Turpin. Études sur la diffusion et la réception d’une fausse chronique médiévale » (dir. Mattia Cavagna). Il a ensuite poursuivi ses études, avec l’obtention en 2023 d’un Master en Philosophie à l’Université catholique de Louvain. Son mémoire était intitulé : « L’univocité de l’histoire. Contribution à l’étude de l’opération historiographique » (dir. Jean-Michel Counet).
Il est doté depuis novembre 2022 d’une bourse doctorale du Fonds National Suisse (Doc.CH). Le projet de thèse, réalisée sous la co-tutelle du Prof. Paul-Alexis Mellet (UNIGE/IHR) et de la Prof. Ingrid De Smet (University of Warwick/CSR), est intitulé « François Hotman historien. Contribution à l’étude de la pratique renaissante et réformée de l’histoire » (« François Hotman: Writing and Making History in Times of Religious Conflict »). Dans la pleine continuité du travail mené dans le cadre des deux mémoires, Christian se propose d’étudier, dans la personne d’Hotman, la recherche et l’écriture historiques à une époque où l’une et l’autre se renouvellent profondément sous l’influence de l’humanisme juridique et de la progressive confessionnalisation des discours.
Il s’intéresse en outre à l’histoire des relations diplomatiques entre la France et la Suisse. C’est à ce titre que sera publiée, en collaboration avec Jérémie Ferrer-Bartomeu (UCLouvain/ULiège) dans la Bibliothèque de l’École des Chartes à la fin de l’année 2023, l’édition critique du serment d’alliance de 1602 entre Henri IV et les représentants des Ligues.
Il participe enfin à l’édition pour la collection des Calvini Opera Omnia (Droz) de la Supplex exhortatio de Calvin, sous la direction de Paul-Alexis Mellet.