L'équipe

Paul-Alexis Mellet

Photo
Paul-Alexis Mellet

Professeur ordinaire

PHIL 021 - Heure de réception: sur rendez-vous
+41 (0)22 379 71 40
Courriel
Site Web

Domaines de recherche

Paul-Alexis Mellet s’intéresse principalement aux liens entre politique, religion et livre au XVIème siècle:

  • Réforme protestante en France, en Suisse et aux Pays-Bas (XVIè siècle), confessions et conversions, échanges interconfessionnels, construction des identités religieuses, interprétations de la Bible.
  • Modalités de la domination politique, résistance armée légitime (Monarchomaques), entrées solennelles, régicides, serments, protestations et doléances (notamment les remontrances).
  • Edition de textes anciens, techniques de désinformation en temps de guerre, circulation des imprimés et des idées, nouvelles et occasionnels (en particulier les « discours véritables »).

Il a publié une dizaine de livres, dont deux monographies :

  • Les Traités Monarchomaques. Confusion des temps, résistance armée et monarchie parfaite (vers 1560-vers 1600), Genève, Droz, 2007, 584 p.
  • Les Remontrances : discours de paix et de justice en temps de guerre. Une autre histoire des guerres de Religion (v. 1557-v. 1603), Genève, Droz, 2022, 564 p.

Dernières publications (depuis 2014)

  • « La parole contre le glaive. Les remontrances protestantes (XVIè-XVIIè siècles) », dans Caroline Callard, Tatiana Debbagi Baranova et Nicolas Le Roux (dir.), Un tragique XVIe siècle. Mélanges offerts à Denis Crouzet, Paris, Garnier, 2022, pp. 362-369.
  • Les Remontrances : discours de paix et de justice en temps de guerre. Une autre histoire des guerres de Religion (v. 1557-v. 1603), Genève, Droz, 2022, 564 p.
  • « La sédition pendant les guerres civiles (France, 1560-1600) : une histoire sans évènement », in John O’Brien and Marc Schachter (ed.), Sedition. The Spread of Controversial Literature and Ideas in France and Scotland, c. 1550-1610, Turnhout, Brepols, 2021, pp. 39-58.
  • « D’autant plus tenu & obligé : les obligations royales dans les remontrances à la fin du XVIe siècle », dans Eric Gojosso (dir.), dossier sur « Les obligations royales, XVIe-XVIIIe siècles », Cahiers poitevins d’histoire du droit, n° 12-13, Poitiers, Faculté de droit et de sciences sociales, 2021, pp. 35-48.
  • Avec Ullrich Langer (éd.), Les Remontrances (Europe, XVIe-XVIIIe siècle). Textes et commentaires, Paris, Garnier, 2021, 484 p.
  • « Les remontrances, un genre de discours entre reproche et conseil amical (XVIe-XVIIIe siècle) » (avec U. Langer) et « La gravure polyphonique des larmes et des cris d’une mère. La Remonstrance de Madame de Nemours (1589) », dans U. Langer et P.-A. Mellet (dir.), Les remontrances (Europe, XVIe-XVIIIe siècle). Textes et commentaires, Paris, Garnier, 2021, respectivement p. 7-19 et p. 201-213.
  • Notices sur « Philippe Duplessis-Mornay (1549-1623) » et « Jérémie du Ferrier (1560-1626) », dans Luc Foisneau (ed.), Dictionary of Seventeenth-Century French Philosophers (New York / London, Thoemmes Continuum, 2008), trad. fr. Dictionnaire des philosophes français du XVIIème siècle. Volumes I et II : Acteurs et réseaux du savoir, Paris, Garnier, 2021, p. 158-163 et p. 703-707.
  • « Un tournant renaissant ? Les enjeux de la légitimité politique » (avec Laurent Gerbier) et « Les conflits de légitimité : institution divine, hérédité et droits (XVIe-XVIIIe siècle) », dans P. Cormier, X. Gilly et M. Girardin (éd.), Construire la légitimité politique de l’Antiquité à nos jours, Paris, Garnier, 2021, respectivement p. 7-10 et p. 157-166.
  • Avec Odette Turias (éd.), La Popelinière : Histoire de France, Livre VII et VIII, édition critique (tome III : 1561-1562), Genève, Droz, 2019, 539 p.
  • Notice sur « François Hotman, Francogallia (1573) », pour la bibliothèque numérique du CEDRE (http://cedre.univ-psl.fr/), projet de recherche dirigé par Olivier Christin, 2018.
  • Avec Florence Alazard, Laurent Gerbier, Stephan Geonget et Romain Ménini, Conseil à la France désolée de Sébastien Castellion, édition critique, Genève, Droz, 2017, 167-287 p.
  • Avec François Pernot, « Ce sera un horrible carnage. Les prédictions annonçant la mort des rois de France (1572-1610) », dans Isabelle Pébay-Clottes, Claude Menges-Mironneau, Paul Mironneau et Philippe Chareyre (dir.), Régicides en France et en Europe XVIe - XIXe siècles, actes du colloque de Pau (juin 2010), Droz, Genève, 2016, p. 17-29.
  • Avec Florence Alazard, Laurent Gerbier et Stephan Geonget (Tours), Dissensus. Pratiques et représentations de la diversité des opinions (1500-1650), actes du colloque de Tours (mars 2014), Paris, Honoré Champion, 2016, 256 p.
  • Avec Jérémie Foa, « Une politique de l’oubliance ? Mémoire et oubli pendant les guerres de Religion (1550-1610) », dans Jean-Louis Fournel et Christian Biet (dir.), Après la guerre, actes des journées d’étude de Paris et de Lyon (janvier-mai 2011), Astérion. Philosophie, histoire des idées, pensée politique, 15, 2016, http://asterion.revues.org/2777
  • Avec Jean-Raymond Fanlo et Marino Lambiasse (dir.), édition critique d'Eusèbe Philadelphe Cosmopolite, Le Réveille-matin des François et de leurs voisins (1574), Paris, Garnier, 2016, 561 p.
  • « Les remontrances : une expression paradoxale de la société politique (XVIème siècle) », in Mark Laureys, David A. Lines and Jill Kraye (ed.), 'Forms' in Renaissance Conflict and Rivalries, V&R Unipress, Bonn University Press, 2015, p. 247-272.
  • Avec Elise Boillet et Sonia Cavicchioli (dir.), Les figures de David à la Renaissance, actes du colloque (mai 2011) et de la journée d’étude de Tours (janvier 2012), Genève, Droz, 2014, 549 p.
  • Avec Elise Boillet et Sonia Cavicchioli, « David figure biblique aux visages multiples », dans E. Boillet, S. Cavicchioli et P.-A. Mellet (dir.), Les figures de David à la Renaissance, Genève, Droz, 2014, p. 7-18.
  • Avec Christine Bénévent, « Un texte peu connu sur la réception et la censure du Réveille-matin et des Lunettes de Cristal de roche : le témoignage du poète occitan Auger Gaillard », Montaigne Studies, XXVI, 2014, p. 163-170.
  • « Parole, vocation et violence. Culture de guerre et dénaturation à la fin du XVIe siècle », dans L. Gerbier et O. Guerrier (dir.), Nature et Naturel. Autour du Discours de la Servitude volontaire de La Boétie, actes du colloque de Sarlat (novembre 2012), Paris, Garnier, 2014, p. 107-126.